Heitor VILLA-LOBOS (1887-1959)

Heitor Villa-Lobos est né le 5 mars 1887 à Rio de Janeiro. A l'âge de cinq ans, il voyage avec sa famille à l'intérieur des états du Nord Est. De ce voyage datent ses premières impressions musicales et son amour pour la musique populaire du Brézil. Son père, Raul Villa-Lobos, l'initie à la pratique instrumentale à 6 ans en lui apprenant le violoncelle et la clarinette. Sa mère voulait qu'il devienne médecin et lui interdit les études de piano. Villa Lobos apprend à jouer la guitare en cachette.

En 1900 il compose "Panqueca" ; sa première pièce pour guitare, dédiée à sa mère Noêmia. En 1903, il va vivre chez sa tante Fifinha, et joue de la musique avec les "Chorões" (groupes de musiciens ambulants). A 18 ans, Villa-Lobos voyage à l'intérieur du Brésil, il étudie le peuple, ses coutumes, ses chants et danses. En 1907, il parcourt de nouveau les états du Nord avec un compagnon musicien du nom de Donizetti. Ils vont de village en village, et gagnent leur vie en donnant des concerts. Il récolte de nombreuses musiques populaires.

En 1912 il fait la connaissance de la pianiste Lucília Guimarães. Il se fixe un an plus tard à Rio de Janeiro. Heitor Villa-Lobos compose alors intensément opéras, musique sacrée, musique symphonique et musique de chambre. De 1912 à 1923 il compose la "Suite populaire Brésilienne" pour guitare, qui comprend cinq pièces : Mazurka Choro, Scottish Choro, Valsa Choro, Gavotta Choro et Chorino. Le 12 novembre, il se marie avec Lucília Guimarães. Le 29 janvier 1915 il donne son premier concert en tant que compositeur dans le Théâtre Eugênia à Nova Friburgo, près de Rio de Janeiro. En 1917 il se lie d'amitié aves Arthur Rubinstein et Darius Milhaud. Il compose les ballets "Amazone" et "Uirapuru". Il compose en 1918 "A Prole do Bebê no 1" pour piano, fixant sa position esthétique nationaliste. En 1920 Heitor Villa-Lobos écrit le "Choros n°1" pour guitare, en hommage à ses amis de route, les "Chorões".

En 1922 à l'invitation de Graça Aranha, il participe, avec Mário de Andrade, Menotti del Picchia, Ronald de Carvalho et Guillerme de Almeida à la Semaine d'Art Moderne de São Paulo. Il fait son premier voyage en Europe en 1923, subventionné par le Congrès Brésilien. Il compose le "Noneto".

Il retourne au Brésil en 1925. Il réalise des concerts à Rio de Janeiro, São Paulo, Buenos Aires et Montevideo. Il se rend en Argentine et en Uruguay à l'invitation de la "Sociedade Wagneriana".

En 1927, il réalise son second voyage en Europe. Il habite trois ans à Paris où, en 1929, Heitor Villa-Lobos compose les "Douze études" pour guitare. Il atteint alors une réputation internationale.

En 1930, il retourne au Brésil, à São Paulo. Heitor Villa-Lobos travaille à des projets scolaires de musique pour le gouvernement du Président Getúlio Vargas. En 1931 il se rend dans 54 villes de l'intérieur de São Paulo, accompagné des artistes : Antonieta Rudge Müller, Nair Duarte Nunes, Souza Lima et Lucilia Villa-Lobos. de cette excursion né l'idée du "Trenzinho do Caipira". Entre 1930 et 1945 il compose le "Bachianas Brasileiras". Il fait la conaissance de Arminda Neige d'Almeida (Mindinha) en 1932.

De 1932 à 1945, Il assume la direction du SEMA (Secrétariat d'Éducation Musicale et Artistique) à Rio de Janeiro et institue l'enseignement obligatoire du chant dans les écoles. Il compose un "Guide Pratique" pour choeurs scolaires. Il promeut des spectacles choraux au plein air, réunissant des chorales comprenant jusqu'à 44.000 enfants. Il a conçu un système complet d'instruction musicale pour des générations des Brésiliens, l'a basé sur la culture musicale riche du Brésil, enraciné dans un patriotisme profond et toujours explicite.

Il participe au comité du Président Getúlio Vargas, dans le voyage officiel de 1935 à la République d'Argentine, à l'occasion du troisième Congrès Pan-Americain. Au Théâtre Colón (Buenos Aires) est présenté, pour la première fois, le ballet "Uirapurú".

En 1936, il voyage en Europe pour participer au Congrès d'Éducation Musicale, dans les villes de Prague, Vienne et Berlin. De Berlin il écrit à Lucília, mettant un terme à leur relations. A son retour, il se lie à son ex-élève et collaboratrice Arminda Neves d'Almeida. En 1940 il fonde le groupe "Sôdade do Cordão", revivant des manifestations carnavalesques de son enfance. Il compose cette année là les "Cinq préludes" pour guitare.

En 1943, Heitor Villa-Lobos est nommé Directeur à la tête du Conservatoire National de Chant, nouvellement créé par le Gouvernement Fédéral. En 1945, il fonde l' "Academia Brasileira de Música" et en est elu Président.

1945 - 1959 :
Il voyage par les Amériques et l'Europe. Il va en Israël. Il compose et dirige beaucoup de concerts et enregistre une partie de ses oeuvres. Il reçoit d'innombrables commandes, soit de solliciteurs particuliers, soit des gouvernements, du Vatican et des institutions comme la Fondation Koussevitzky. En 1945, il écrit des musique de film pour Hollywood. Les années 40 sont une période de triomphe sur une échelle internationale. En tant qu'un compositeur et chef d'orchestre de sa propre musique, Heitor Villa-Lobos est mis en vedette à Los Angeles, New York et Paris.

Il décède à Rio de Janeiro, à 72 ans, le 17 novembre 1959, il est enterré dans le Cimetière Sain João Batista de Rio de Janeiro. Heitor Villa-Lobos était doué d'un grand coeur et d'une énergie tout à fait extraordinaire.

Oeuvres pour guitare de Heitor Villa-Lobos :
Suite populaire Brésilienne (1912 - 1923) :
Mazurka Chôro,
Scottish Chôro,
Valsa Chôro,
Gavotta Chôro,
Chôrino.

Chôros n° 1 (1920)

12 études(1929) :
n° 1, Allegro non troppo, Lento
n° 2, Allegro
n° 3, Allegro moderato
n° 4, Un peu modéré
n° 5, Andantino
n° 6, Poco allegro
n° 7, Très animé
n° 8, Modéré
n° 9, Très peu animé
n° 10, Très animé
n° 11, Lent–Animé–Lent
n° 12, Animé.

5 Préludes (1940) :
n° 1 en mi mineur, Andantino espressivo
n° 2 en mi majeur, Andantino
n° 3 en la mineur, Andante, Molto adagio, Andante
n° 4 en mi mineur, Lento, Animato, Moderato, Lento
n° 5 en ré majeur, Poco animato.