Les méfaits du tabac

C'est le lieu exclusif du forum où discuter de la pluie et du beau temps et de tout ce qui ne concerne pas directement la guitare classique.
Règles du forum
C'est le lieu exclusif du forum où discuter de la pluie et du beau temps et de tout ce qui ne concerne pas directement la guitare classique.
lucguitare51
Messages : 117
Inscription : mer. 06 janvier 2016, 20:52
Localisation : Montpellier

Re: Les méfaits du tabac

Message par lucguitare51 » lun. 24 octobre 2016, 21:26

Bonjour , on est loin des paroles de la chanson pour enfants " j'ai du bon tabac " ...
Guitare Pappalardo S2 de 2015

Avatar de l’utilisateur
mmarques
Messages : 2455
Inscription : mar. 26 avril 2011, 23:52
Localisation : neuf troua

Re: Les méfaits du tabac

Message par mmarques » lun. 24 octobre 2016, 22:35

Cela va faire pas loin de 10 ans que j'ai arrêté cette mer** ... Et je vous jure, c'est une vrai libération, on devient quelqu'un d'autre, comme libéré d'un boulet qu'on se traîne ... Je regrette bien sûr d'avoir commencé comme tous les jeunes pour faire le mariole et également de ne pas avoir arrêté plus tôt car persuadé que c'était difficile .. .Alors on se trouve des bonnes excuse genre c'est pas le moment, ou on repousse au lendemain ou à l'année suivante ou encore un événement comme une naissance ou un déménagement... Mais en fait tout ça c'est du flan, arrêter c'est relativement ultra simple et sans souffrances ou fausses croyances qu'on vous fait avaler comme "tu vas grossir", "tu vas être nerveux" blablabla bullshit comme on dit!

Non par contre ce qui est dur c'est de ne pas reprendre et de se laisser tenter par le copain qui vous dit "allez une pour m'accompagner" ou de se dire "allez c'est exceptionnel" le danger est clairement là, il faut être méfiant et avoir conscience que ces moments vont se produire à 100% et se préparer à les affronter calmement ... Bien sûr plus le temps passe et plus la tentation diminue...

Pour ceux qui ne connaissent pas je conseille de lire le livre d'Allen Carr : "la méthode simple pour en finir avec la cigarette" . J'ai lu ce bouquin par curiosité sans intention d'arrêter de fumer, juste comme ça car il coûte pas cher et que quelqu'un me l'avait conseillé... depuis je n'ai pas retouché une cigarette et cela m'a coûté seulement 5€ à l'époque...
Éternel débutant...
Bastien Burlot MaestrO2 épicéa n° 108
Bastien Burlot Conservatoire 10ème anniversaire Delcamp n°2 cèdre.
https://www.youtube.com/user/mmarques931/videos

Avatar de l’utilisateur
Raphaël
Messages : 740
Inscription : sam. 17 janvier 2009, 22:32
Localisation : Loire-Atlantique

Re: Les méfaits du tabac

Message par Raphaël » lun. 24 octobre 2016, 23:14

Cela fait un peu plus de 7 ans que j'ai mis fin au tabac du jour au lendemain et j'en suis bien content :D . Pas facile de résister au début car tout est fait pour nous rendre addict. Et pour être honnête j'y trouvais du plaisir à fumer. Mais après avoir pris conscience que cela me faisait plus de mal que de bien cela a été bien plus facile d'arrêter :ouioui: .
Mon ancien pseudo était Pommedereinette : )

Avatar de l’utilisateur
milsabords
Messages : 8698
Inscription : dim. 17 octobre 2010, 20:07
Localisation : Gaganov

Re: Les méfaits du tabac

Message par milsabords » lun. 24 octobre 2016, 23:40

un bon truc pour vous consolider vous deux , c'est de pratiquer la respiration sophrologique ou simplement la respiration accompagnée allongé au sol . dix minutes ou moins comme ceci par exemple :

allongé , les yeux fermés , seul et téléphones éteints , prévoir que rien ne vienne nous déranger . une main posée sur le ventre , on accompagne un peu l'expiration pour faire de la place , puis on laisse l'inspiration se faire , et chaque fois on accompagne l'expiration , souplement , sans forcer outre mesure , il faut comprendre et avoir conscience que c'est l'expiration qui conditionne l'inspiration , de ce fait même l'expiration ici fait de la place pour que l'inspiration qui suit soit plus ample du même coup .
juste ça ...
puis apres 5 à 8 ou 10 minutes , on reste encore un moment au sol à la fin en laissant completement faire les choses .

quand on a le bénéfice - parfois tres étonnant - de cette simple pratique on peut se rendre compte à quel point le fait de fumer vient oter ce bénéfice et prendre sur nous de notre vie , de notre liberté , etc ...

cela renforce donc notre position d'abstinent de maniere naturelle et consciente .

cette aide m' a été précieuse à l'époque .


-----------------------------------------------------------------------------------

pratiquer la relaxation ensuite permet d'aller plus loin . être accompagné dans ce cas peut être judicieux .
- milsabords ; bourreau des coeurs d'artichauts.
- milsabords ; scénariste à ses heures perdues.
- pci
- P4 ( toutes institutions confondues )
- inventeur du pétadou
- D0 -3
- Meuh !

milsabords est aussi compositeur .

buvez Cacolac

lesoum
Messages : 28
Inscription : ven. 23 septembre 2016, 21:27
Localisation : Maine et Loire

Re: Les méfaits du tabac

Message par lesoum » ven. 28 octobre 2016, 22:48

200 morts par jour....En France.
Aguado Luthiers 2003
Dominique Delarue GC 2007

Rachid Merabet
Modérateur
Messages : 10492
Inscription : mar. 26 octobre 2010, 14:53
Localisation : Champagne-Ardenne

Re: Les méfaits du tabac

Message par Rachid Merabet » sam. 29 octobre 2016, 00:40

J' ai arrêté également en 1989 , fumeur depuis plus de 15 ans, j' étais véritablement accroc . Comme Raphael, seule ma volonté m' a permit de réussir après maintes tentatives. Les bienfaits sont réels sans parler de l' aspect financier qui est loin d' être négligeable.
milsabords a écrit :quand on estime une personne , elle ne sait pas à quel point elle nous cause de la peine en continu quand elle s'empoisonne aussi cruellement .
ça me parle bien ce que tu dis .
Alhambra 4 P 2007
Laplane studio I 2008
ZOOM H2n

Avatar de l’utilisateur
gcojot
Messages : 870
Inscription : dim. 06 février 2011, 14:30
Localisation : Ile de France

Re: Les méfaits du tabac

Message par gcojot » sam. 29 octobre 2016, 08:08

J'ai essayé de fumer, je n'y suis jamais arrivé. Mais lors de la St Sylvestre, j'allume un barreau de chaise léché avec du Madère pour faire chier ceux qui m'ont empesté toute l'année.
Amitiés, Gérard Cojot
'Si tu diffères de moi, Frère, loin de me léser, tu m'enrichis.'
(Antoine de Saint-Exupéry)

Friederich 1965

Avatar de l’utilisateur
Alain Millet
Elève des cours en ligne
Messages : 795
Inscription : ven. 13 mai 2016, 10:56

Re: Les méfaits du tabac

Message par Alain Millet » sam. 29 octobre 2016, 10:09

Un Lusitania juste moelleux (voire un 8-9-8) avec une goutte de très bon alcool est un moment incomparable à ne pas partager avec n'importe qui.
Donc surtout tenir à jet d'arbalète ceux qui m'ont fait c... toute l'année.
:fume:
Élève D04

Avatar de l’utilisateur
Aitua
Messages : 445
Inscription : jeu. 14 août 2014, 03:38
Localisation : Reims

Re: Les méfaits du tabac

Message par Aitua » dim. 30 octobre 2016, 11:46

:fume: :fume: :fume:
Et que dire du vapotage ? Qui pense aux non vapoteurs ? C'est qu'il y a certains qui choisissent des odeurs aussi horribles que la cigarette (genre bubble gum... enfin c'est mon opinion 8) )

Bref, c'est sur, sans cigarette, sans alcool, et sans bonbons également, il y aurait moins de décès :ouioui:
A la recherche de l'équilibre entre le raisonnement et l'intuition.

jeansibelius
Messages : 132
Inscription : lun. 05 octobre 2009, 17:39

Re: Les méfaits du tabac

Message par jeansibelius » mer. 09 novembre 2016, 23:41

Je ne pense pas que la cigarette soit une histoire de se "remettre en question". Jamais je n'en voudrais à un fumeur de fumer. Moi même j'ai été un fumeur invétéré, et j'ai réussi à arrêter à 36 ans. Chaque fumeur a son histoire propre avec sa cigarette, et quand tu penses Mille sabords que le fumeur ne pleure pas au fond de lui de ne pas pouvoir s'arrêter, c'est alors que tu as bien peu d'indulgence pour ces gens qui souffrent.

Avatar de l’utilisateur
milsabords
Messages : 8698
Inscription : dim. 17 octobre 2010, 20:07
Localisation : Gaganov

Re: Les méfaits du tabac

Message par milsabords » jeu. 10 novembre 2016, 01:36

jeansibelius a écrit :Chaque fumeur a son histoire propre avec sa cigarette, et quand tu penses Mille sabords que le fumeur ne pleure pas au fond de lui de ne pas pouvoir s'arrêter, c'est alors que tu as bien peu d'indulgence pour ces gens qui souffrent.
oui , je pense que vous avez raison quant aux pleurs intérieurs , mais avant d'en venir à pleurer de ne pas pouvoir s'arrêter , le fumeur abusif s'est avancé longtemps dans l'orniere des sables mouvants .

comme j'ai eu fumé de 14 à 15 ans et demi puis comme un pompier entre 15 et demi an et 20 ans je sais que je n'envisageais que tres difficilement de pouvoir m'arrêter , même si je me sentais fort engoudronné déjà .

puis une décision particuliere , décision d'accepter de tendre la main à un moment où la souffrance et la depression étaient à leur paroxysme - mais parfaitement ignorée de l'entourage - est venue . je pris le chemin donc .

et je ne peux évoquer ici tous les détails ni même l'intuition que j'ai eu assis sur le bord de la table ce jour là (j'étais dans une impasse) et une pensée un peu "folle" - démesurée - ainsi qu'une image surgie comme du néant , ont poussé cette décision .
j'allais vers l'inconnu ,vers ce qui me semblait impossible .
ce qui a primé à ce moment là c'est la détermination *.
j'étais déterminé à sortir au moins des produits divers et variés , et dangereux aussi , dont j'avais l'usage . cela m'avait vraiment détraqué . et le pire c'est que j'en étais tres conscient à la fois . sans pouvoir m'arrêter si facilement .

dans ce cheminement , et parmi d'autres choses qui sont restées dans le passé ,de fil en aiguille la fumée du tabac a sauté comme on sauterait sur une mine . même mon médecin de ces dernieres années a été étonné du fil des évenements .

si parfois j'ai tendance à ne pas être tendre c'est que parfois il faut un électrochoc pour que les êtres prennent conscience de ce qui pourrait leur être utile . il faut donc ne pas se soucier de notre confort personnel , d'être bien vu , ou je ne sais quoi du genre , mais d'agir pour son prochain . quitte à y sacrifier une amitié .
certains internes des hopitaux sont assez directs , comme ça a été le cas pour le diabète de ma mère . ils lui ont flanqué la trouille . et ça l' a faite réagir . j'ai retrouvé ma mère dans les mois qui ont suivi comme je ne l'avais plus connue depuis des décénnies .

l'amour du prochain nécessite dans certains cas d'être accompagné de sévérité . les pères savent ça . (en principe ) .

avec d'autres on peut parler differemment si ils sont déjà à la recherche d'une sortie de cette orniere bien pesante .

il n 'y a pas de recette unique , la mienne n'est connue que de moi , mon médecin , et quelques rares personnes proches qui ont pu entendre , sinon , oui , il y a des moyens , differents moyens de les proposer , et 1 milliard de façons de les aborder .


* cette détermination allait se révéler comme une élévation ensuite . mais sur le moment je ne le savais pas encore .
mais que tout le monde soit rassuré , je n'ai pas encore bu tout le contenu de la coupe du graal . pas même une goutte . :(
- milsabords ; bourreau des coeurs d'artichauts.
- milsabords ; scénariste à ses heures perdues.
- pci
- P4 ( toutes institutions confondues )
- inventeur du pétadou
- D0 -3
- Meuh !

milsabords est aussi compositeur .

buvez Cacolac

jeansibelius
Messages : 132
Inscription : lun. 05 octobre 2009, 17:39

Re: Les méfaits du tabac

Message par jeansibelius » jeu. 10 novembre 2016, 22:05

Bravo, c'est bien joliment dit tout cela sauf qu'il manque des choses importantes à mes yeux, je ne sais pas vraiment ce qui a motivé votre arrêt de fumer...ce sujet semble vous intéresser, il devrait donc vous impliquer davantage dans la recette et le partage de ce succès. Je ne comprends pas le sens "d'une fumée qui saute", l'image est abstraite, pourquoi ne pas parler de son sens caché? C'est Dostoïevski qui disait que "l'habitude est une seconde nature", arrêter de fumée est plus que difficile, cela relève pour moi d'une sorte d'exploit. L'électrochoc dont vous parlé n'est pas forcément qu'une solution, il y a un mécanisme secret qui mène à la victoire que le fumeur lui même ne voit pas toujours...La réalité est que la dépendance est mental, c'est ce qui peut y avoir de pire. Arrêter de fumée, c'est vaincre autre chose également de soi même. La cigarette est un des sujet les plus intéressant qui existe, il est étonnant que de grand sociologues ne s'y soit pas penché davantage....je suis désolé pour la phrase : "vous avez bien peu d'indulgence etc...", c'est ma tournure qui a merdouillé au moment où j'écrivais, excusez moi encore pour cette considération maladroite et involontaire.

Rachid Merabet
Modérateur
Messages : 10492
Inscription : mar. 26 octobre 2010, 14:53
Localisation : Champagne-Ardenne

Re: Les méfaits du tabac

Message par Rachid Merabet » jeu. 10 novembre 2016, 23:22

Prendre la décision d' arrêter de fumer c' est à un moment donné prendre conscience que l' on va mourir si on ne le fait pas.
Le grand problème c' est que tant qu' on est vivant, mourir n' est pas à l' ordre du jour et on remet toujours à demain . Pourtant les exemples autour de nous ne manquent pas et nous amenent à une réalité intransigeante . A un moment donné, il faut se réveiller quand même.
Alhambra 4 P 2007
Laplane studio I 2008
ZOOM H2n

Avatar de l’utilisateur
milsabords
Messages : 8698
Inscription : dim. 17 octobre 2010, 20:07
Localisation : Gaganov

Re: Les méfaits du tabac

Message par milsabords » ven. 11 novembre 2016, 01:26

Rachid Merabet a écrit :Prendre la décision d' arrêter de fumer c' est à un moment donné prendre conscience que l' on va mourir si on ne le fait pas.
Le grand problème c' est que tant qu' on est vivant, mourir n' est pas à l' ordre du jour et on remet toujours à demain . Pourtant les exemples autour de nous ne manquent pas et nous amenent à une réalité intransigeante . A un moment donné, il faut se réveiller quand même.
oui , bien parlé . ugh ! Image

en tant qu'homme et responsable devant sa propre addiction , il faut un jour se mettre face à cette réalité sans peur , sans honte , sans jugement , voir et accepter les conséquences de ce qu'on est en train de produire pour soi et aussi un peu pour les autres . sinon, aucune méthode ne fonctionnera completement .
- milsabords ; bourreau des coeurs d'artichauts.
- milsabords ; scénariste à ses heures perdues.
- pci
- P4 ( toutes institutions confondues )
- inventeur du pétadou
- D0 -3
- Meuh !

milsabords est aussi compositeur .

buvez Cacolac

Avatar de l’utilisateur
milsabords
Messages : 8698
Inscription : dim. 17 octobre 2010, 20:07
Localisation : Gaganov

Re: Les méfaits du tabac

Message par milsabords » ven. 11 novembre 2016, 02:11

jeansibelius a écrit :Bravo, c'est bien joliment dit tout cela sauf qu'il manque des choses importantes à mes yeux, je ne sais pas vraiment ce qui a motivé votre arrêt de fumer...ce sujet semble vous intéresser, il devrait donc vous impliquer davantage dans la recette et le partage de ce succès. Je ne comprends pas le sens "d'une fumée qui saute", l'image est abstraite, pourquoi ne pas parler de son sens caché.
apres avoir abusé de tabac d'alcool et d'autres choses , ainsi que de mélanges improbables pendant quelques années et parce que j'avais encaissé une violence inouie pendant des années auparavant , je me suis retrouvé tout déréglé . et j'allais mal en fait .
la décision de sortir de l'orniere m ' a amené dans un premier vers un stage d'insertion que j'ai choisi et accepté , et là parmi les intervenants il y avait un professeur de yoga . (il y avait également un excellent psychologue qui travaillait avec l'analyse transactionnelle ; un outil de clarification implacable et pratique ).
il nous a fait pratiquer de la respiration , et quelques autres choses . pour moi ça a été une révélation dans les premieres secondes , je redevenais vivant et commençais enfin à espérer apres ces années de chute .

mais ces bénéfices surprenants et tres probants obtenus par la respiration abdominale je reperdais en partie quand je me remettais à fumer ensuite . ce qui était tres contrariant . donc à un moment une idée m'est venue de je ne sais où , rouler une cigarette c'était dejà du temps perdu et fumer , encore plus ...
j'ai décidé tout bêtement d'essayer de repousser le moment de la prochaine cigarette roulée ... et voir jusqu'où je pourrais aller . voila le truc donc .
et je n'ai plus jamais re-fumé .
je vous l'avais bien dit que ce serait difficile à croire ...

je pratiquais la respiration abdominale deux à trois fois par jour au moins et un semblant de relaxation , mais en plus j'avais eu une séance de relaxation coréenne particulière qui a vraiment été bouleversante . ça a ouvert l’accès à une autre réalité (et là , les mots montrent leur limite ) . puis m ' a aidé aussi sec à atterrir dans la réalité immédiate . chose que j'avais perdu pendant des années .

rien ne peut décrire ce qu'on ressent et ce qu'on expérimente dans la relaxation profonde , c'est à vivre , et il faut y être disposé , être curieux finalement et appliqué .
cela m' a donné un point d'appui énorme . mais difficile à traduire ici avec des mots . disons que c'est à conseiller à toute personne fumeuse qui a l'idée d'arrêter ( ce qui et peu idéaliste, mais bon ... au moins essayer . oui ).

certains qui connaissent mon parcours dans le détail pensent que le ciel était de la partie . certes oui , mais ;
"aide toi et le ciel t'aidera" . et le "aide toi" on peut le nommer aussi "uses de ta détermination de toute tes forces " .

donc , j'ai fait ma part , et j'ai tenu bon dans mon effort , j'avais tout à y gagner , et j'y gagnais ! en avançant, plein de choses nouvelles arrivaient , et des espaces de liberté intérieure se faisaient jour . une renaissance je vivais ( dirait maitre yoda ) .
j'ai demandé assez rapidement à pratiquer le yoga pour aller plus loin , plus profondément , au plus pres de ...

ce qui m' a aidé à stabiliser encore davantage mon parcours en cours ... mais là encore , il faut se sentir appelé à pratiquer , ce ne doit pas être automatique ou même subi . et à un moment ça vous quitte . même apres avoir enseigné pendant des années . mais "enseigné" n'est pas le mot .


..
jeansibelius a écrit :arrêter de fumée est plus que difficile, cela relève pour moi d'une sorte d'exploit. L'électrochoc dont vous parlé n'est pas forcément qu'une solution, il y a un mécanisme secret qui mène à la victoire que le fumeur lui même ne voit pas toujours...La réalité est que la dépendance est mental, c'est ce qui peut y avoir de pire. Arrêter de fumée, c'est vaincre autre chose également de soi même. La cigarette est un des sujet les plus intéressant qui existe, il est étonnant que de grand sociologues ne s'y soit pas penché davantage....je suis désolé pour la phrase : "vous avez bien peu d'indulgence etc...", c'est ma tournure qui a merdouillé au moment où j'écrivais, excusez moi encore pour cette considération maladroite et involontaire.
un exploit , oui , mais il faut savoir que la solution ne se trouve pas au "niveau" du probleme . on ne dénoue pas ce noeud là en tirant comme un dingue sur les liens , sinon ça s'aggrave , et l'échec est cuisant .

il s' agit bien là de dénouer quelque chose . il faut accepter d'y aller en douceur , au rythme de la vie , accepter qu'une rechute fasse partie du traitement aussi . ce que savent tous les addictologues .
je vois une fois par mois un homme qui a travaillé dans un centre spécialisé addictologies .
et quand il a entendu mon parcours , il m' adit ; "vous avez tout juste" . oui , vraiment , il a dit ça . mais cela ne s'est pas fait en 5 minutes , ma démarche concernait bien plus que la tabagie vous l'aurez compris . c'était une totale remise en question . et cela n' a pas été forcément bien accueilli à tous points de vues dans ma famille . il y a eu de la jalousie notamment . ça leur a couté à certains . il a fallu encaisser ça . ça a été pénible . leur incapacité à se remettre en question devenait criante et palpable . :cry:

oui, la tabagie a "sauté" , au sens de ; "elle m' a quitté" . j'ai été infidele , et je le suis resté . mon vécu personnel ne sera certainement pas celui d'une autre personne .

je ne peux pas tout décrire non plus , ça pourrait embrouiller les choses finalement . je m'en tiens à ce qui peut être pratique , utilisable . des points d'appui . espérant être utile .




qu'on ne me parle pas de calumet de la paix , mais plutôt de ; chat lut mots et s'enfuit . :lol:
- milsabords ; bourreau des coeurs d'artichauts.
- milsabords ; scénariste à ses heures perdues.
- pci
- P4 ( toutes institutions confondues )
- inventeur du pétadou
- D0 -3
- Meuh !

milsabords est aussi compositeur .

buvez Cacolac

Revenir à « Café de la grand-place »