imitation du luth ?

Instruments anciens, luths, théorbe, vihuela, guitare renaissance et guitare baroque.
loo

imitation du luth ?

Message par loo » ven. 25 mai 2007, 12:01

après avoir lu quelques messages de cette rubrique , je vous livre ma reflexion sur l'interêt à accorder la 3eme en fa dièse et capo III pour la musique pour luth . Il me semble que l'avantage à procéder comme cela n'a que peu d'interêts pour "imiter" le luth chose qui ne peut pas se faire, mais bien plutôt pour retrouver un type de vibration instrumentale ainsi que les doigtés générés par cette scordature et qui probablement va nous mettre face aux problematiques que rencontraient les musiciens de ces périodes et vont donc nous permettre de nous rapprocher de la manière d'interpréter de l'époque . Quand un pianiste joue du Scarlatti , il ne cherche pas à imiter le pianoforte mais bien à retrouver l'Idée de la musique .

Avatar de l’utilisateur
Elisabeth Calvet
Compositrice
Messages : 5695
Inscription : dim. 18 février 2007, 20:50
Localisation : Tarn

Message par Elisabeth Calvet » ven. 25 mai 2007, 23:13

Jai joué du luth pendant longtemps avant de reprendre la guitare, je suis d'accord avec toi. Pas du tout pour "retrouver une sonorité " proche de celle du luth, (la guitare possède une sonorité complètement différente, mais tout aussi belle), mais tout bêtement pour pouvoir jouer directement en lisant les tablatures comme elles ont été écrites. La manière de faire fait partie intégrante de la musique, et c'est tellement simple à apprendre!
C 'était d'ailleurs fait pour.

loo

tablatures

Message par loo » dim. 27 mai 2007, 17:52

c'est vrai , j'oubliais dans mon message l'importance de la tablature tant pour sa simplicité de lecture (anglaise et française car pour l'allemande ce n'est pas si simple que cela) ainsi que pour l'interêt de savoir sur quelles cordes étaient jouées les notes ce qui donne la perspective de pouvoir se rapprocher de la manière de jouer de l'époque et être ainsi peut-être plus crédible

ChB

Re: imitation du luth ?

Message par ChB » sam. 29 septembre 2007, 16:11

Et aussi plus facile en main gauche car moins d'écart sur un diapason plus court. C'est un peu comme pour les pièces de guitare romantique, les diapasons étaient plus courts donc, avec un jeu moins en extention de main gauche...

Avatar de l’utilisateur
Valéry Sauvage
Messages : 7636
Inscription : sam. 03 février 2007, 15:41
Localisation : Poitou

Re: imitation du luth ?

Message par Valéry Sauvage » dim. 30 septembre 2007, 09:01

Le sujet ayant déjà été traité dans un autre fil, je ferais juste la remarque que les luths avaient des diapasons très différents : de 44 cm (luth soprano, Wendelio Venere), 55, 60, 64, jusqu'à 78 cm de longueur de corde pour un luth basse de Michele Harton... Donc le problème du capo ne devrait pas se poser... Quand aux extensions...les luthistes devaient bien être confrontés à ça aussi, ou bien ils choisissaient un instrument adapté à leur main.
Val ;-)
Carpe diem, quam minimum credula postero. (Horace)

ChB

Re: imitation du luth ?

Message par ChB » dim. 14 octobre 2007, 18:57

Tu as raison, réflexion faite, ils étaient confrontés parfois aux mêmes problèmes de main gauche. Mais, c'est surtout pour la main droite que ce n'était pas si simple. Malgré une position de main plus allongée, dans le sens des cordes (et non pas perpendiculaire comme à la guitare) qui permet un plus grand écart entre le pouce et les autres doigts, ils souffraient, paraît-il, de tendinite due aux extensions répétées du pouce afin d'atteindre les basses.

scherzando

Re: tablatures

Message par scherzando » dim. 04 novembre 2007, 12:32

loo a écrit :c'est vrai , j'oubliais dans mon message l'importance de la tablature tant pour sa simplicité de lecture (anglaise et française car pour l'allemande ce n'est pas si simple que cela) ainsi que pour l'interêt de savoir sur quelles cordes étaient jouées les notes ce qui donne la perspective de pouvoir se rapprocher de la manière de jouer de l'époque et être ainsi peut-être plus crédible
Que nenni ! la tablature allemande c'est un coup à prendre ... Il suffit de la pratiquer pendant 2 semaines et hop ! (à condition de ne pas mettre le nez dans les tablatures francaises ou italiennes durant ce laps de temps) De toutes façons il y a très peu de publications modernes dans cette tablature (un ouvrage de Hans Gerle a été publié notamment il y a très longtemps au CNRS en plusieurs fascicules par Helene Charnassé), quant aux facs similes, je reconnais que leur prix prohibitif les met hors de portée de pas mal de gens ...

Avatar de l’utilisateur
Valéry Sauvage
Messages : 7636
Inscription : sam. 03 février 2007, 15:41
Localisation : Poitou

Re: imitation du luth ?

Message par Valéry Sauvage » dim. 04 novembre 2007, 18:44

ChB a écrit : ils souffraient, paraît-il, de tendinite due aux extensions répétées du pouce afin d'atteindre les basses.
Ah bon, je n'avais jamais entendu parler de ça. Quelle source ?
En tout cas je ne connais pas de tendinite du pouce chez des luthistes modernes? De plus la position de main droite étant plus "naturelle" elle est beaucoup moins fatiguante que celle du poignet cassé de certains guitaristes.
Enfin c'est mon modeste avis.
Val
Carpe diem, quam minimum credula postero. (Horace)

scherzando

Re: imitation du luth ?

Message par scherzando » dim. 04 novembre 2007, 19:45

vrai, il serait interessant de connaitre des sources fiables quant aux tendinites luthistiques ... Jamais vu cela contrairement aux guitaristes ...
Les problèmes des luthistes seraient plutôt autres, notamment du fait du principe de mécanique d'un axe avant-bras / main droite ...

Revenir à « Luths, guitare baroque et renaissance »