Luth? Vihuela?

Instruments anciens, luths, théorbe, vihuela, guitare renaissance et guitare baroque.
Avatar de l’utilisateur
Antoine-
Messages : 422
Inscription : mar. 19 octobre 2010, 10:49
Localisation : 77

Luth? Vihuela?

Message par Antoine- » sam. 10 novembre 2012, 16:50

Comme cela fait bien longtemps que ces instruments me font de l'oeil, j'essaye actuellement de mettre un peu de sous de côté et j'envisage de m'acheter un instrument d'étude, d'occasion si possible.
Et la, je me dis: "Luth renaissance ou vihuela?".
Comme l'accordage est le même si j'ai bien tout suivi, (et que donc le répertoire doit pouvoir s’accommoder de l'un ou l'autre instrument) pourriez vous me dire quelles sont les différences fondamentales à connaitre pour un béotien comme moi ? (il peut y avoir plus de choeurs sur le luth renaissance, c'est la seule différence significative que je connaisse, et sa sonorité me parait plus profonde, du moins sur les enregistrements que j'ai écoutés).
:merci:
"If it sounds good, it's good " (Duke Ellington)

Avatar de l’utilisateur
Isabelle Frizac
Modératrice
Messages : 21354
Inscription : sam. 18 février 2012, 23:55

Re: Luth? Vihuela?

Message par Isabelle Frizac » sam. 10 novembre 2012, 17:13

Question assez complexe !

le mieux, c'est que tu essayes ces instruments soit chez un luthier, soit lors d' un salon.
Déjà la forme de la caisse est différente , la vihuela étant quand même plus proche de la guitare de par sa forme , mais dans le fond , ce n' est qu' un luth dont on a aplati le fond ! :shock: et supprimé quelques cordes !!
Le toucher est pour ainsi dire le même à cause des doubles cordes.
Avant de m' acheter un luth, j' ai eu une vihuela , en me disant : bon ,accordé comme un luth, ça sera facile ensuite de passer au luth ! :P Ben non ! grosse déception , c' est encore autre chose , façon différente de tenir l' instrument et donc les repères changent , les sensations aussi .
Qu' est ce que ça va être avec la guitare baroque ! :mrgreen:

c' est un peu comme apprendre une langue étrangère : même alphabet que pour le français mais pas la même prononciation.( ni le même sens). :chaud:
il faut vraiment " rentrer" dans l' instrument et son apprentissage en commençant par le B A BA.

Bonne recherche! :bye:

T'en penses quoi,Cadiz ?

Avatar de l’utilisateur
Valéry Sauvage
Messages : 7638
Inscription : sam. 03 février 2007, 15:41
Localisation : Poitou

Re: Luth? Vihuela?

Message par Valéry Sauvage » sam. 10 novembre 2012, 18:13

Pour ma part je crois qu'il vaut mieux commencer par le luth, plus généraliste (on peut tout jouer, de la musique italienne à la musique anglaise, et même espagnole) avec par exemple un 7 choeurs qui est assez généraliste.
Pour la vihuela, on pourra jouer principalement la musique espagnole et aussi si l'on veut la musique italienne, un peu de musique française, mais très peu la musique anglaise, qui est quand même un répertoire riche qu'on ne peut pas mettre de côté. La vihuela peut venir ensuite en complément... (en tout cas c'est ce que j'ai fait).
Carpe diem, quam minimum credula postero. (Horace)

Avatar de l’utilisateur
Antoine-
Messages : 422
Inscription : mar. 19 octobre 2010, 10:49
Localisation : 77

Re: Luth? Vihuela?

Message par Antoine- » sam. 10 novembre 2012, 21:27

Merci beaucoup pour vos réponses.
J'avais justement un petit penchant pour le luth à cause du répertoire anglais, reste à engraisser ma tirelire...
"If it sounds good, it's good " (Duke Ellington)

Avatar de l’utilisateur
Roger Traversac
Messages : 1008
Inscription : dim. 09 novembre 2008, 15:36

Re: Luth? Vihuela?

Message par Roger Traversac » sam. 15 novembre 2014, 22:06

J' aime beaucoup les deux. Effectivement différents ... Pour les sensations exceptionnelles dans certaines pièces, par exemple " Pavana Bray (Byrd/Cutting) " au luth en version simple et " Arde, Corazon, arde " (Vasquez/Narvaez) à la vihuela ; deux pièces que je maîtrise encore mal mais qui devraient finir par bien passer. Oui, le luth (par exemple un 8 choeurs) est plus généraliste et j'ai commencé avec le luth.
Mon coeur est un luth suspendu, Sitôt qu'on le touche, il résonne. (Pierre-Jean de Béranger - Le Refus)

Revenir à « Luths, guitare baroque et renaissance »