Ah, si j'étais luthier ...

Instruments anciens, luths, théorbe, vihuela, guitare renaissance et guitare baroque.
bernard

Re: Ah, si j'étais luthier ...

Message par bernard » jeu. 05 décembre 2013, 02:12

oui, je comprends et je partage, c'est un bon sentiment, c'est toujours bien, les bons sentiments
pour être conséquent, c'est plus difficile : que faisons-nous à part en parler ? d'ailleurs nos paroles valent-elles les centrales nucléaires pour alimenter notre ordinateur ? dans quelles conditions a été fabriqué l'écran que nous avons devant nos yeux ? ...
bien, quel luthier serait d'accord pour qu'on se mette à produire des instruments (éthiques) pas chers en France grâce à des machines rapides, précises et sophistiquées ? (je cherche à valoriser mes compétences en production industrielle :mrgreen: )

Avatar de l’utilisateur
Valéry Sauvage
Messages : 7638
Inscription : sam. 03 février 2007, 15:41
Localisation : Poitou

Re: Ah, si j'étais luthier ...

Message par Valéry Sauvage » jeu. 05 décembre 2013, 10:13

et dans les occazes ? par exemple :
http://www.leboncoin.fr/instruments_de_ ... tm?ca=20_s
(fretté métal, pour guitariste)
Carpe diem, quam minimum credula postero. (Horace)

bernard

Re: Ah, si j'étais luthier ...

Message par bernard » jeu. 05 décembre 2013, 11:17

joli (de Peter Harlan) :okok:

l'instrument que Peter Harlan joue ici ne me semble pas être un luth, plutôt une luth-guitare, non ?
http://youtu.be/d0DRhEmiHws

en fait, après réflexion et toussa (je vous remercie tous très chaleureusement de vos témoignages), je pense que je vais conserver la Ramirez et m'éclater dans un jeu plutôt dur à la Segovia (pas trop souvent pour ne pas énerver mon entourage :? ) et compléter pour un son plus doux (attention, un hérétique va vous parler) en restant sur ma Yamaha Silent Nylon dont je travaille le son par ordi, cette guitare est très douce justement, agréable à jouer, silencieuse pour bosser en toute intimité. C'est-à-dire, ne pas me disperser quant à la technique instrumentale (je me disperse beaucoup de trop, déjà sans m'intéresser au luth) ... et opter pour une guitare-luth un jour de coup de coeur

:merci:

Romaric Holler

Re: Ah, si j'étais luthier ...

Message par Romaric Holler » jeu. 05 décembre 2013, 13:02

bernard a écrit :(...)
bien, quel luthier serait d'accord pour qu'on se mette à produire des instruments (éthiques) pas chers en France grâce à des machines rapides, précises et sophistiquées ? (je cherche à valoriser mes compétences en production industrielle :mrgreen: )
Y'en a je pense en France. Après quel ingénieur se pencherai sur la conception d'une machine plus performante que celles utilisées en Asie pour produire des guitares avec une marge de bénéfice peu conséquente...?
Sachant que même avec une machine ultra-performante, vu les écarts de salaire, va falloir être vachement éthique pour intéresser des investisseurs !


A moins qu'un jour on puisse produire des guitares par imprimante 3D...

bernard

Re: Ah, si j'étais luthier ...

Message par bernard » jeu. 05 décembre 2013, 13:20

les ingénieurs et les machines existent, c'est juste que la mentalité ambiante reste trop traditionaliste et râleuse
la solution est très exactement là : il ne suffit pas de concevoir la façon de produire un instrument existant à l'identique, il faut concevoir le processus ET le (nouveau) produit en tenant compte de leurs interactions mutuelles (c'est l'ingénierie simultanée), à savoir remettre en cause l'instrument
si on accepte cela, on peut espérer de beaux instruments à prix réduits (et encore une fois, ce n'est pas une croisade contre les luthiers, bien au contraire : amener davantage de gens à la culture des instruments de musique et davantage de passionnés viendront aux luthiers)
(à bon entendeur)

le problème de l'imprimante 3D, ce sera toujours que du plastique, alors que je parle d'instruments en bois :wink:

Romaric Holler

Re: Ah, si j'étais luthier ...

Message par Romaric Holler » jeu. 05 décembre 2013, 14:00

L'imprimante 3D n'utilise pas que du plastique mais aussi du plâtre, et, je ne sais plus trop, deux, trois autres composants. Après si l'on croit dans cette innovation on peut espérer qu'un jour l'imprimante assemblera des molécules et pourra tout produire. Ça c'est le rêve. Une unité de production-maison !

Pour les guitares, je ne crois pas que cela soit une affaire de mentalité des musiciens. C'est du business uniquement. Si les machines existent, l'investisseur ira produire là où c'est le moins cher. Si c'est le Pakistan, il s’installera là-bas.

Les processus de fabrications des guitares se sont considérablement améliorés. Les coûts ont fortement diminués et beaucoup de parents d'élèves choisissent la guitare pour, aussi, son faible prix. Cela force les luthiers à se dépasser et à démontrer que leur valeur ajouté justifie l'écart de prix. Ce qui à mon humble opinion est de plus en plus compliqué pour eux à cause d'une très bonne qualité des instruments industrialisés.

bernard

Re: Ah, si j'étais luthier ...

Message par bernard » jeu. 05 décembre 2013, 15:17

les machines existent, mais pas les instruments adaptés (la question de l'ingénierie simultanée dont je parlais) et dans ce cas, on peut très bien les produire en france
c'est bien une question de mentalité, car l'opinion générale sur ces questions est tellement tranchée et sans appel (la preuve, notre conversation :wink: ) alors qu'il n'y a en réalité aucune fatalité

Marieh
Messages : 5174
Inscription : dim. 22 mars 2009, 22:01

Re: Ah, si j'étais luthier ...

Message par Marieh » jeu. 05 décembre 2013, 17:05

A vous lire, Bernard, j'ai l'impression que vous voulez tout, tout de suite et pour pas cher.
Peindre un Vermeer avec de la gouache. Jouer du Bach sur un ukulélé (oups !, j'ai gaffé). :lol:
Le luth, c'est une histoire, une tradition de lutherie. Ce n'est pas qu'une question de mentalité mais de goût. De sentiments.
bernard a écrit :c'est toujours bien, les bons sentiments
pour être conséquent, c'est plus difficile : que faisons-nous à part en parler ? d'ailleurs nos paroles valent-elles les centrales nucléaires pour alimenter notre ordinateur ?
Vous pouvez, par exemple, vous alimenter avec Enercoop. Je ne met pas de lien mais c'est facile à trouver. :bye:

Avatar de l’utilisateur
Valéry Sauvage
Messages : 7638
Inscription : sam. 03 février 2007, 15:41
Localisation : Poitou

Re: Ah, si j'étais luthier ...

Message par Valéry Sauvage » jeu. 05 décembre 2013, 18:40

Marieh a écrit : Jouer du Bach sur un ukulélé (oups !, j'ai gaffé). :lol:
:lol: :lol: :lol:
Carpe diem, quam minimum credula postero. (Horace)

Stéphan

Re: Ah, si j'étais luthier ...

Message par Stéphan » jeu. 05 décembre 2013, 21:05

La machine de fabrication par technologie additive de vos rêves ("imprimante 3d" en termes marketing) pour la fabrication en lutherie existe déjà !

Cliquez moi pour découvrir ma merveilleuse technologie, simple et complexe à la fois, mes opérateurs me qualifient parfois de vivante!, des seules à rassasier les oreilles les plus gourmandes.

C'est délirant : on y apprend que de très bons violons ont été faits à base de gruyère, oui, de gruyère, le fromage!

La fable de la page d'accueil du site est sympa à lire aussi.

bernard

Re: Ah, si j'étais luthier ...

Message par bernard » jeu. 05 décembre 2013, 23:44

@ Marieh : vous avez dû me lire en diagonale, ou même en vertical :
je fais un appel à un luthier, j'envisage une analyse profonde de la problématique, l'élaboration d'un cahier des charges industriel, la conception totale et innovante en collaboration d'une part avec le luthier et d'autre part avec des sous-traitants ainsi que la possibilité de réaliser certaines choses dans son propre atelier, l'organisation d'une production, la mise en place d'un support commercial, ... et vous appelez ça "vouloir tout, tout de suite" :shock:

pour le lien ci-dessus, j'ai rien compris
:bye:

Kristoff
Messages : 416
Inscription : mer. 03 septembre 2008, 12:13
Localisation : Annecy

Re: Ah, si j'étais luthier ...

Message par Kristoff » jeu. 05 décembre 2013, 23:56

bernard a écrit :@ Marieh :
pour le lien ci-dessus, j'ai rien compris:
Un site pour les fondus de la lutherie Suisse? :reflechir:

bernard

Re: Ah, si j'étais luthier ...

Message par bernard » jeu. 05 décembre 2013, 23:59

à part le jeu de mots : :?:

Avatar de l’utilisateur
Isabelle Frizac
Modératrice
Messages : 21348
Inscription : sam. 18 février 2012, 23:55

Re: Ah, si j'étais luthier ...

Message par Isabelle Frizac » ven. 06 décembre 2013, 00:02

Kristoff a écrit :
Un site pour les fondus de la lutherie Suisse? :reflechir:
Stéphan a écrit :C'est délirant : on y apprend que de très bons violons ont été faits à base de gruyère, oui, de gruyère, le fromage!
Et pendant ce temps , la marmotte , elle mets le chocolat dans le papier d' alu !


mais bien sûr ! :mrgreen:
Qui s' y frotte s' y pique ( devise lorraine).
Que trépasse si je faiblis !
Gardez espoir .
Guitare Bastien Burlot numéro1 Spéciale anniversaire(2014)
Pappalardo à cordier(1982) et quelques autres ...

Stéphan

Re: Ah, si j'étais luthier ...

Message par Stéphan » dim. 08 décembre 2013, 12:52

Kristoff a écrit :
bernard a écrit :@ Marieh :
pour le lien ci-dessus, j'ai rien compris:
Un site pour les fondus de la lutherie Suisse? :reflechir:
Stéphan a écrit :C'est délirant : on y apprend que de très bons violons ont été faits à base de gruyère, oui, de gruyère, le fromage!

Et pendant ce temps , la marmotte , elle mets le chocolat dans le papier d' alu !


mais bien sûr ! :mrgreen:
Et pendant ce temps là, les abeilles sauvages..

Bon ok, c'était carrément tiré par les cheveux. :fume:

C'est quand même une drôle d'histoire que ce soit des marchands de gruyère qui ont promu l'utilisation de ce bois musical, issu de l'imprimante 3d qu'est cette forêt alpine. L'histoire de Lorenzo le jardinier est tout simplement merveilleuse : avez-vous écouté et vu les documédias de la page mis en lien ? Un univers à lui tout seul cet homme.

..C'était donc pour fournir à Bernard une idée sa machine de précision révolutionnaire, celle qui lui donnerait sa matière première, celle de la table d'harmonie, l'élément originel, bigbang de l'univers-instrument en couveuse.
Bon, on peut aussi déjà commencer de penser de quoi et comment seront harnachés Ses autres composants, et donc en effet, déjà Les mettre en image, selon le principe de la simultanéité.

C'est d'une "guitare" "molle" dont tu rêves ?, si j'ai à peu près compris ?
..Je rejoins ce qui est dit ici, avant de savoir quoi faire, il faut savoir ce que l'on veut (même si le résultat peut satisfaire en étant tout autre, mais c'est un autre sujet) : pour la souplesse, cela me semble clair, mais pour les étendues des sonorités ?

Revenir à « Luths, guitare baroque et renaissance »