Le luth instrument féminin ?

Instruments anciens, luths, théorbe, vihuela, guitare renaissance et guitare baroque.
Avatar de l’utilisateur
Roger Traversac
Messages : 1028
Inscription : dim. 09 novembre 2008, 15:36

Le luth instrument féminin ?

Message par Roger Traversac » sam. 17 mars 2018, 11:33

Il est assez connu que le luth Renaissance passait pour un instrument féminin :
Ainsi on le retrouve sur de nombreuses gravures anciennes en compagnie d'une harpe (instrument masculin) plutôt virile ...
Je ne diffuse pas ces illustrations sages assez connues.
Citons de façon anonyme une grande harpiste contemporaine qui évoque souvent le caractère masculin de la harpe classique.
Voici une rare illustration de la Renaissance allemande qui évoque sans ambiguïté le sujet en mettant en avant une supériorité féminine digne de la reine Guenièvre de Chrétien de Troyes :
" Er tanzt und pfeift nach ihrer Melodie "
Il danse et siffle en suivant sa mélodie.

C'est la luthiste (luth instrument féminin) qui mène la danse ! Et l'homme doté d'une belle bourse accrochée à la ceinture (aucune allusion ne nous sera épargnée ...) a le second rôle.
Source " Edward Fuchs Illustrierte Sittengeschichte München 1910 "
Er tanzt und pfeift nach ihrer Melodie.jpg
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
Mon coeur est un luth suspendu, Sitôt qu'on le touche, il résonne. (Pierre-Jean de Béranger - Le Refus)

Avatar de l’utilisateur
Roger Traversac
Messages : 1028
Inscription : dim. 09 novembre 2008, 15:36

Re: Le luth instrument féminin ?

Message par Roger Traversac » sam. 17 mars 2018, 11:44

En fait, la luthiste jouant avec une sorte de plectre ... l'illustration doit être pré-Renaissance, peut-être même encore médiévale ; plus proche de Chrétien de Troyes et Marie, Comtesse de Champagne qui lui a inspiré et presque commandé le livre, triomphe de l'amour courtois et les fameuses " Cours d' Amour " ...
Mon coeur est un luth suspendu, Sitôt qu'on le touche, il résonne. (Pierre-Jean de Béranger - Le Refus)

Avatar de l’utilisateur
Roger Traversac
Messages : 1028
Inscription : dim. 09 novembre 2008, 15:36

Re: Le luth instrument féminin ?

Message par Roger Traversac » sam. 17 mars 2018, 11:51

Roger Traversac a écrit :
sam. 17 mars 2018, 11:44
En fait, la luthiste jouant avec une sorte de plectre ... l'illustration doit être pré-Renaissance, peut-être même encore médiévale ; plus proche de Chrétien de Troyes et Marie, Comtesse de Champagne qui lui a inspiré et presque commandé le livre, triomphe de l'amour courtois et les fameuses " Cours d' Amour " ...
Oui, la gravure est du XV ème siècle. Bien après Chrétien de Troyes et avant le jeu du luth Renaissance sans plectre.
Mon coeur est un luth suspendu, Sitôt qu'on le touche, il résonne. (Pierre-Jean de Béranger - Le Refus)

Marieh
Messages : 5174
Inscription : dim. 22 mars 2009, 22:01

Re: Le luth instrument féminin ?

Message par Marieh » sam. 17 mars 2018, 12:16

Roger Traversac a écrit :
sam. 17 mars 2018, 11:33
l'homme doté d'une belle bourse accrochée à la ceinture
Il me semble que ce sont plutôt des castagnettes... instrument hermaphrodite.

Avatar de l’utilisateur
Isabelle Frizac
Modératrice
Messages : 21517
Inscription : sam. 18 février 2012, 23:55

Re: Le luth instrument féminin ?

Message par Isabelle Frizac » sam. 17 mars 2018, 12:35

L' homme en a une belle paire (de castagnettes) et la feuille de vigne ne semble avoir été inventée que plus tard :mrgreen:

Bref, cette gravure est plutôt digne d' une "bonne" maison, genre le Chabanais ou le One-Two-Two de l' époque 8)

Si maintenant Roger nous poste des gravures libertines, où allons-nous !
Qui s' y frotte s' y pique ( devise lorraine).
Que trépasse si je faiblis !
Gardez espoir .
Guitare Bastien Burlot numéro1 Spéciale anniversaire(2014)
Pappalardo à cordier(1982) et quelques autres ...

Lebon
Messages : 280
Inscription : mer. 09 juin 2004, 15:58
Localisation : St-Denis (Ile de la REUNION)

Re: Le luth instrument féminin ?

Message par Lebon » sam. 17 mars 2018, 14:55

Isabelle Frizac a écrit :
sam. 17 mars 2018, 12:35
et la feuille de vigne ne semble avoir été inventée que plus tard :mrgreen:
Bien après la feuille de figuier en tout cas.
Ramirez 1979, Contreras 1970 - Cordes P. Bernabé / Knobloch

Avatar de l’utilisateur
Roger Traversac
Messages : 1028
Inscription : dim. 09 novembre 2008, 15:36

Re: Le luth instrument féminin ?

Message par Roger Traversac » sam. 17 mars 2018, 17:19

Isabelle Frizac a écrit :
sam. 17 mars 2018, 12:35
L' homme en a une belle paire (de castagnettes) et la feuille de vigne ne semble avoir été inventée que plus tard :mrgreen:

Bref, cette gravure est plutôt digne d' une "bonne" maison, genre le Chabanais ou le One-Two-Two de l' époque 8)

Si maintenant Roger nous poste des gravures libertines, où allons-nous !
Il est vrai que l'on trouve de nombreuses gravures d'époque plutôt libres ...
Il faudrait en joindre une de harpe et de luth ... sans personnage ... c'est quelque part, au second degré, plus choquant, voir inadmissible sur ce Forum. Mais comme on ne voit que des instruments de musique, c'est sans danger pour nos jeunes têtes blondes (ou brunes ...). Mais elles sont plus connues et diffusées. J'avoue n'y avoir vu que du feu ; et c'est le commentaire d'un musicologue et musicien avisé qui m'a fait comprendre l'allusion sous-jacente.
Mon coeur est un luth suspendu, Sitôt qu'on le touche, il résonne. (Pierre-Jean de Béranger - Le Refus)

Avatar de l’utilisateur
Isabelle Frizac
Modératrice
Messages : 21517
Inscription : sam. 18 février 2012, 23:55

Re: Le luth instrument féminin ?

Message par Isabelle Frizac » sam. 17 mars 2018, 18:23

La morale est sauve comme ça !
Qui s' y frotte s' y pique ( devise lorraine).
Que trépasse si je faiblis !
Gardez espoir .
Guitare Bastien Burlot numéro1 Spéciale anniversaire(2014)
Pappalardo à cordier(1982) et quelques autres ...

Avatar de l’utilisateur
Roger Traversac
Messages : 1028
Inscription : dim. 09 novembre 2008, 15:36

Re: Le luth instrument féminin ?

Message par Roger Traversac » sam. 17 mars 2018, 19:15

Isabelle Frizac a écrit :
sam. 17 mars 2018, 18:23
La morale est sauve comme ça !
Oui, merci Chère Isabelle.
Il reste une question dont je n'ai pas trouvé la réponse :
Quel instrument de musique est croisé entre la harpe et le luth ?
L 'archiluth, la Pandore (avec l'espoir ...), l'orpharion, le dulcimer ou bien ... ? Cela doit sûrement exister.
Mon coeur est un luth suspendu, Sitôt qu'on le touche, il résonne. (Pierre-Jean de Béranger - Le Refus)

Avatar de l’utilisateur
Roger Traversac
Messages : 1028
Inscription : dim. 09 novembre 2008, 15:36

Re: Le luth instrument féminin ?

Message par Roger Traversac » sam. 17 mars 2018, 19:53

Je croyais que le " tort tue " le luth avec la tortue luth ; j'avais tort, voici :
http://www.charronerie.com/harpe.php

https://www.persee.fr/doc/jafr_0037-916 ... _20_2_2608

Etc...
" Quand j'entends le mot culture, je vais sur ce Forum ou cette Agora. "
Mon coeur est un luth suspendu, Sitôt qu'on le touche, il résonne. (Pierre-Jean de Béranger - Le Refus)

borisravel
Messages : 292
Inscription : lun. 15 août 2011, 12:52
Localisation : 02 Soissons

Re: Le luth instrument féminin ?

Message par borisravel » sam. 24 mars 2018, 13:48

Je me permets juste de nuancer la définition du mot "pfeifen", dans ce cas, "pfeift" désigne l'action de jouer d'un Pfeifeninstrumente, c'est à dire typiquement d'un instrument à anche. On pourrait donc le traduire par le verbe sonner.

Avatar de l’utilisateur
Roger Traversac
Messages : 1028
Inscription : dim. 09 novembre 2008, 15:36

Re: Le luth instrument féminin ?

Message par Roger Traversac » mar. 27 mars 2018, 09:39

borisravel a écrit :
sam. 24 mars 2018, 13:48
Je me permets juste de nuancer la définition du mot "pfeifen", dans ce cas, "pfeift" désigne l'action de jouer d'un Pfeifeninstrumente, c'est à dire typiquement d'un instrument à anche. On pourrait donc le traduire par le verbe sonner.
Merci pour la précision intéressante. Dans le même registre, il y a le terme " pimpalo ", introuvable (chanson citée avec le célèbre " Comme vous allez doux, Guillemette" , dans le Francion de Charles Sorel) que j'ai rapproché d'une sorte de petite flûte, peut-être un pipeau ... :

https://fr.wikisource.org/wiki/La_Vraie ... xte_entier
Mon coeur est un luth suspendu, Sitôt qu'on le touche, il résonne. (Pierre-Jean de Béranger - Le Refus)

Revenir à « Luths, guitare baroque et renaissance »