Faut-il amplifier le luth au sein de l'ensemble

Instruments anciens, luths, théorbe, vihuela, guitare renaissance et guitare baroque.
Juanito

Faut-il amplifier le luth au sein de l'ensemble

Message par Juanito » lun. 29 mai 2006, 11:39

J'ai joué hier dans un concert de la musique rennaissance anglaise (vive les quintes et quartes pures donc puissantes).
A la base, je fait partie d'un quatuor de flûtes à bec avec un répertoire plutôt baroque. On a récemment "embauché" une viole de gambe et un luth. L'équilibre quatuor-viole se fait sans problème, mais le luth est à peine audible. Pourtant j'ai des enregistrements de ce type de formation (plus ou moins) ou ça marche.
On a pensé à qq solutions:
-utiliser le luth pour les cadences (diminutions, arpèges...)
-le micro+ampli mais ça fait du matos à trimballer et installer (amateurs que nous sommes squatons les concerts des autres pour y placer qq morceaux en attendant d'avoir un répertoire plus étoffé et aussi les contacts pour avoir des salles...)

Si qqun a déjà eu ce genre de problème ou a une idée, n'hésitez pas!

Stephanie Leconte

Message par Stephanie Leconte » lun. 29 mai 2006, 12:41

Si on entend pas forcément le luth de façon distincte, je crois que son intérêt est aussi dans le timbre qu'il apporte à votre ensemble. Un groupe est autre chose que la somme des instruments qui le composent et si le luth n'était pas là, vous n'auriez certainement pas la même couleur d'ensemble.

Néanmoins, si vous souhaitez mettre ce très bel instrument en valeur, voici quelques idées :

- Lui faire jouer des diminutions, comme tu le suggères est une excellente idée
- Vous n'êtes pas obligés de tous jouer tout le temps. On peut imaginer des pièces pour flûte et luth, flûte + viole + luth, et même des duos viole et luth.
- Le luth est aussi un instrument soliste. Peut-être votre luthiste aimerait-il jouer un ou deux solo, ce qui, par ailleurs, contribuerait à étoffer vos programmes de concerts.
- Enfin, si vous avez la possibilité de trouver d'autres luthistes, l'union fait la force!

Bon vent à votre belle entreprise!

thomas

Message par thomas » lun. 29 mai 2006, 13:03

d'ac avec stephanie ...
je rajoutérai qu'il faut que l'ensemble travail dans ce sens ... equilibrer les dynamiques ect ...
Si les pieces avec luth existe ; et de plus en si grand nombre ; c'est que c'est
largement fesable et sans amplificatzionne.

J'ai joué avec un quatuor a corde un quintette avec guitare de luigi bocherini pendent 1 an ... et bien le travail de l'ensemble etait accé dans le sens de la dynamique. Les cordes doivent timbrer "sec" .... un son excessivement rond absorbe la guitare tout de suite ... ont a fait moulte concerts et jamais avec amplification de la guitare ... toujours un succés monstre ... faut dire que la 1ere violioniste était plutot douée aussi !
De mon coté j'ai jamais autant apuyé sur ma guitare !!! c'etait tres dure de jouer propre a 100% et d'apuyer autant sans crisper ... experience innoubliable pour moi !!! depuis j'ai un concerto de giuliani dans le doigts et j'attend avec patience de faire le grand saut cosmique ...

Juanito

Message par Juanito » lun. 29 mai 2006, 15:49

Merci pour les conseils. On va y travailler.
Le problème c'est que la flûte peut pas jouer sec (on peut en parler mais j'aimerai entendre des enregistrements) et que l'atout de ce magnifique instrument est justement le son rond et plein. Par contre, tout a fait d'accord pour laisser notre bon luthiste s'exprimer à se guise.

Jean Bruno Dautaner
Messages : 793
Inscription : mer. 14 décembre 2005, 00:54
Localisation : paris

Message par Jean Bruno Dautaner » lun. 05 juin 2006, 12:02

Ne te bases pas sur les enregistrements.
La plupart du temps il y a un micro par instrument (au moins) et donc la balance est plus souvent faite par l'ingénieur du son que par les musiciens. Cela donne donc une image faussée du vrai son des instruments anciens. On a d 'ailleurs le meme problème avec les disques de guitare ou le son est souvent gonflé et réverbéré , et ensuite quand les gens vont écouter un concert en direct , ils trouvent toujours que ça ne sonne pas beaucoup ou pas bien .
Les instruments anciens à cordes pincés n'ont pas une grande puissance, il vaut donc mieux jouer sur ce qui fait leur charme (halo sonore, douceur) et la richesse des oeuvres ecrites pour eux. Et puis garder toujours en tête qu on ne peut pas jouer partout et trouver des salles adaptés
Jean Bruno Dautaner. Professeur et concertiste.

Revenir à « Luths, guitare baroque et renaissance »