Guitariste se met au luth - c'est le drame !

Instruments anciens, luths, théorbe, vihuela, guitare renaissance et guitare baroque.
thomas

Guitariste se met au luth - c'est le drame !

Message par thomas » dim. 10 septembre 2006, 23:03

Bonjours ,

Ornements moi pas comprendre -_-

Pour etre plus preçis :
Je ne sais pas quelle ornement faire aux endroits entourés de rouge :
Les virgules vers le haut veulent dire lier ou trille par exemple ? (lier étant : d lier c au lieu de c tout seul)
Celle vers le bas (derniere messure entouré de rouge) me laisse perplex aussi.

Es que le choix de l'ornementation est libre ? j'ai bien ecouté Smith et je ne trouve aucune logique ou regle dans ce qu'il fait ... donc je suppose que c'est libre.

Image

Aussi j'aimerai jouer avec une sangle pour etre plus stable niveau position ... mais j'ai tres peur que ça exerce une mauvaise pression sur le manche ? qu'en pensez vous ? (j'ai un bouton a sangle sur le talon mais pas de l'autre coté de la caisse donc je vait devoir attacher la sangle pres de la tete (si toutefois j'ose essayer biensure).

Merçi d'avance à ceux qui pourront m'éguiler : ]

EmmanuelN

Message par EmmanuelN » lun. 11 septembre 2006, 12:45

Je n'ai pas de luth, donc je ne te serai d'aucune aide pour la tenue de l'instrument.

Pour les ornements, il me semble que les 2 carrés rouges correspondent à 2 choses différentes :
- carré de gauche : appogiature
- carré de droite : liaison entre les 2 notes.

Amicalement

Avatar de l’utilisateur
Jean-François Delcamp
Administrateur
Messages : 8547
Inscription : dim. 30 mai 2004, 21:49
Localisation : Brest - France

Message par Jean-François Delcamp » lun. 11 septembre 2006, 12:58

en principe le signe ) indique un "pincé" ou "mordant" on fait entendre la note principale puis sa voisine inférieure puis la note principale à nouveau.

pour do) tu joues do-si-do

quand le signe précède la note : (do on fait entendre un "port de voix" ou "coulez" ou une "chute" selon que la note qui précède le do est au dessus ou au dessous du do.

regarde la biographie de Jean-Philippe RAMEAU (1683-1764) http://www.delcamp.net/auteurs/fr/2_bar ... au_fr.html
tu y trouveras une reproduction de sa "Table d'agréments"

regarde aussi à Francesco CORBETTA (1620-1681)
http://www.delcamp.net/auteurs/fr/2_bar ... ta_fr.html
tu y trouveras une reproduction de sa "Table des ornements" avec la symbolique en lettres qu'il utilise pour les accords.
Dernière modification par Jean-François Delcamp le mar. 12 septembre 2006, 13:42, modifié 1 fois.
:( + ♫ = :)

EmmanuelN

Message par EmmanuelN » mar. 12 septembre 2006, 13:28

L'ornement ) peut être un pincé (mordant) ou un port de voix, selon les auteurs...

Une bonne et saine lecture : "Les règles de l'interprétation musicale à l'époque baroque" de Veilhan.

Sinon, l'encyclopédiste Rameau avait beaucoup de qualités mais sa contribution aux traités de musique n'est pas nécessairement une référence indiscutable...

En revanche, l'autre Rameau, maître à danser de Louis XIV, a commis un traité référence sur la danse à l'époque baroque qui apporte un éclairage intéressant aux musiciens accompagnateurs. Comment danser une sarabande, quels sont les appuis, ...

Bernardjr

Message par Bernardjr » sam. 21 octobre 2006, 13:55

Dans "Schule für die Barocklaüte" Giesbert Ed. Schott, la meilleure méthode à mon avis, mais en allemand gothique (!), le premier signe est une appogiature.
Pour le second signe, ce n'est probablement pas une liaison r-e, ca ne se faisait pas sur 2 choeurs différents. Il peut s'agir (ex 106 de la méthode) de la tenue du r pendant le e jusqu'à une liaison du r sur la note suivante -sans garantie.
C'est sur que l'ornementation était bien plus libre, cf Smith.
Tu peux poser la question au forum Le_luth sur Yahoo où il y a des pros.

Pour la sangle, j'ai vu cet automne Pascale Boquet donner un super concert debout avec un luth renaissance.
A plus

taz2A

Message par taz2A » jeu. 26 octobre 2006, 10:33

il me semble qu'il y a une table des ornements dans l'édition de Denis Gaultier publiée chez Minkoff ... mais je ne la retrouve plus dans mon fouillis ..

taz2A

sanglons nos luths ....

Message par taz2A » lun. 30 octobre 2006, 13:19

s'il n'y a pas de bouton près de la tête (et ca c'est normal, on ne trouve ce genre d'accessoires que sur les theorbes et archiluths ...) la solution consiste tout bêtement à passer , après l'avoir fendue, donc ... savoir coudre une boutonnière) l'extrémité de la courroie dans une cheville et hop le tour est joué ... Cela dit c'est bien utile et ça permet aux ventripotents et bedonnants (même modérés) de bien tenir l'instrument ; pour les guitares et petits luths ca permet même de jouer debout dans certains cas ... Paul O'Dette a donné des pans entiers de concert dans les années 1985 debout pour jouer Dalza...

Stephanie Leconte

Re: sanglons nos luths ....

Message par Stephanie Leconte » lun. 30 octobre 2006, 18:13

antoine borde a écrit :s'il n'y a pas de bouton près de la tête (et ca c'est normal, on ne trouve ce genre d'accessoires que sur les theorbes et archiluths ...) la solution consiste tout bêtement à passer , après l'avoir fendue, donc ... savoir coudre une boutonnière) l'extrémité de la courroie dans une cheville et hop le tour est joué ...
Et ça ne risque pas de faire sauter ladite cheville? Remarquez que les miennes elles sautent même sans ça... Personnellement, je passe un ruban sous les cordes et je fais un joli noeud.

azalais

Message par azalais » sam. 23 décembre 2006, 19:36

Aussi importante/utile que la sangle qui traverse les épaules est celle sur laquelle on s'assoit pour faire remonter la tête... une fois bien coincé, les main sont libres, et le luth (et même l'archiluth) devient beaucoup plus stable...

Revenir à « Luths, guitare baroque et renaissance »