luth à cordes acier ? vrai ou faux ?

Instruments anciens, luths, théorbe, vihuela, guitare renaissance et guitare baroque.
Stephanie Leconte

Message par Stephanie Leconte » sam. 02 décembre 2006, 16:52

antoine borde a écrit :j'ai vu la chose sur *** lien commercial bloqué *** ... vraiment etrange ; ca ressemble mêm pas à un luth guitare mais à une sorte de mandole ... faudrait contacter le vendeur pour savoir s'il y a une étiquette et essayer d'en avoir une photo.
Cela dit il a d'autres trucs sur son site qui ne semblent guère plus recommandables (sa guitare baroque vaut le deplacement)
Oui, je pense savoir de quoi il s'agit.
Ayant joué pendant près de 15 ans dans un orchestre à plectre, j'aieu l'occasion de faire des échanges avec des orchestres similaires du pays basque et d'Espagne. Certains jouaient sur des instruments ressemblant effectivement à des mandoles et qu'ils appelaient luth.

taz2A

Message par taz2A » sam. 02 décembre 2006, 18:51

non stephanie, ce n'ets pas vraiment cela mais plutôt cela

l'instrument que tu montres est bien un "laud" utilisé dans des ensembles cordophones ...
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Stephanie Leconte

Message par Stephanie Leconte » sam. 02 décembre 2006, 20:19

antoine borde a écrit :non stephanie, ce n'ets pas vraiment cela mais plutôt cela

l'instrument que tu montres est bien un "laud" utilisé dans des ensembles cordophones ...
ce que tu montres là est le luth guitare dont tu parles plus haut non? j'en ai déjà vu plusieurs fois...
Mais pick wick, dans son message d'origine parle d'u luth à fond plat et cordes d'acier. Je pense que cela correspond au type d'strument dont j'ai trouvé la photo et que j'ai eu l'occasion de voir lors d'un voyage au pays basque i ya 5 ou 6 ans. Là-bas, les musiciens appelaient ça un luth... N'est-ce pas de la même origine que le mot laud?

taz2A

Message par taz2A » dim. 03 décembre 2006, 10:48

helas stephanie, les photos de l'instrument dont parle pick wick ne semblent plus accessibles sur le site qu'il avait referencé. Il me semblait bien que c'était une caisse de luth "ecrasée" certes, mais pas à fond plat ...
de toutes façons n'épiloguons pas sur ce genre de détail, l'essentiel est que nous sachions que les pseudo-luths produits en Allemagne essentiellement à partir de la 2° moitié du XIX et jusqu'au milieu de XX° (en gros) n'avaient rien à voir avec de vrais luths et qu'ils avaient essentiellement été inspirés par la renaissance des cultures médievales et la sublimation de certains concepts comme ceux retenus par Wagner (minnesanger, Walkyries vociférantes etc ...)


Quant au mot "laud" en espagnol il signifie bien "luth" .

Avatar de l’utilisateur
pick qwick
Messages : 1331
Inscription : dim. 22 janvier 2006, 00:40

luth ou cistre?

Message par pick qwick » dim. 03 décembre 2006, 13:48

Bonjour

Désolé stéphanie , les articles vendus sur *** lien commercial bloqué *** ne sont plus visibles une fois la vente terminée...

La photo que tu montres me fait plutôt penser au cistre , dont l'usage était très répandu dans le sud-ouest et le pays basque . Les portugais en ont fait une pièce maîtresse du fado. On le trouve aussi très présent dans la musique traditionnelle irlandaise actuelle ( un peu moins que le bouzouki quand même ), mais aussi en Suisse...
Certains luthiers ont repris la tradition du cistre , dont Christian Magdeleine en Corse .

J'ai trouvé un petit récap' historique et des photos sur ce blog , initié par un prof musicien adepte de la musique renaissance . Interessant ...
http://cistres.over-blog.com ( il faut dérouler avec " l ascenseur "l)

Esct-ce différent de ce que tu as pratiqué ?

A+
" Mieux vaut guitare que jamais "

Stephanie Leconte

Message par Stephanie Leconte » dim. 03 décembre 2006, 17:39

Je n'ai jamais pratiqué que la guitare, le luth renaissance, et vaguement la mandoline...
Mais la famille des cordes pincées est tellement grande! Je crois parfois que le mot générique de luth est utilisé pour nommer indifféremment les différents membres de cette famille alors ...

taz2A

Message par taz2A » dim. 03 décembre 2006, 18:57

http://monsite.wanadoo.fr/ugocetera/

Un autre luthier de cistre en Corse, Ugo Casalonga à Pigna ....
Le cistre ou "cetera" est un instrument remis à la mode dans l'ile depuis qq années ... après la découverte d'un instrument original du XVIII ds un village
du NE de l'ile (Morosaglia)
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Tonton Cristobal

Cordes métalliques

Message par Tonton Cristobal » mar. 12 juin 2007, 08:36

Bonjour,
Sur le sujet des cordes métalliques, j'ai à la maison un CD avec des pièces de théorbe et d'archiluth de Piccinini par L. Contini, édité chez Tactus il y a quelques années de cela ... Si le théorbe est monté en cordes"boyau", l'archiluth est lui monté "métal". Apparemment il existe un fondement historique et le résultat est intéressant ... Par contre pour le continuo ça n'est pas terrible (cf. le livre de Nigel North sur le sujet).
Alors?

Avatar de l’utilisateur
Valéry Sauvage
Messages : 7643
Inscription : sam. 03 février 2007, 15:41
Localisation : Poitou

Message par Valéry Sauvage » mar. 12 juin 2007, 08:54

Konrad Junghanel chez Accent a publié un disque où il alterne instrument à cordes boyaux et aussi un chitarrone à cordes métalliques. (Justification historique, je crois dans le traité de Piccinini, Antoine doit avoir la source ??? étant au bureau je n'ai pas accès à mes documentations.)
;-)
Carpe diem, quam minimum credula postero. (Horace)

Avatar de l’utilisateur
Fanfan
Messages : 1002
Inscription : sam. 21 mai 2005, 14:55
Localisation : Paris

Re:

Message par Fanfan » sam. 07 juillet 2007, 22:35

taz2A a écrit :d'après Paul O'Dette il semblerait même que certains luthistes aient utilisé des onglets en argent, mais peut être était ce réservé à des instrumentistes qui pratiquaient le chitaronne
O'Dette parle de ces onglets d'argent, si mes souvenirs sont bons, dans un texte accompagnant son microsillon Milano paru chez Astrée dans les années 80, et qui n'a pas été reproduit sur le CD correspondant.

Voici ce qu'en dit Smith dans A History of the Lute publié par The Lute Society of America :

Cette même année [1524], un orateur de Ferrare nommé Antonio Costabili, qui habitait Rome, écrivit dans une lettre adressée au Duc Alphonse de Ferrare qu'il avait entendu deux musiciens jouer du luth... "dont le premier, qui s'appelle Francesco da Milano, jouait en utilisant deux dés à coudre [thimbles] d'argent, à l'intérieur desquels étaient placés deux petits tuyaux de plume (deux petites pennes ?) [quills] ; il en joue à une telle vitesse que, d'après le jugement de ceux qui l'entendent, il est unique. Il est encore jeune, car il n'a pas encore atteint sa 28ème année."
Il s'agissait donc bien de cordes en boyau, les chitarroni n'étant apparus que beaucoup plus tard dans le siècle. On notera qu'apparemment ce sont les plumes et non les dés qui "pincent" les cordes. J'attends avec curiosité qu'un luthiste tente de reconstituer le dispositif décrit supra...
Nous irons tous
Jouer du luth
Au grand couscous
De Belzébuth

Brigitte Fontaine

Revenir à « Luths, guitare baroque et renaissance »