un son bien claquant ?

Avatar de l’utilisateur
FrançoiseEsposito
Messages : 1684
Inscription : jeu. 06 mars 2008, 12:27
Localisation : Marne la Vallée 77

Re: un son bien claquant ?

Message par FrançoiseEsposito » mer. 26 septembre 2018, 06:36

ce ne serait pas plutôt l'attaque du doigt sur la corde que le type de corde utilisé ? c'est peut être une question bête que je me pose :roll:

Avatar de l’utilisateur
milsabords
Messages : 11305
Inscription : dim. 17 octobre 2010, 20:07
Localisation : Gaganov

Re: un son bien claquant ?

Message par milsabords » mer. 26 septembre 2018, 06:51

FrançoiseEsposito a écrit :
mer. 26 septembre 2018, 06:36
ce ne serait pas plutôt l'attaque du doigt sur la corde que le type de corde utilisé ? c'est peut être une question bête que je me pose :roll:
revenons à la question telle qu'elle est posée;

Lorsque j'ai commencé la classique, j'ai dit à mon prof que je préférais des sons bien claquants, limites "agressifs". Sur ce, il m'a conseillé les savarez alliance bleue, tirant fort. Bref, je ne me suis jamais posé trop de questions.

Là, en lisant le dernier guitare classique, je lis qu'il est conseillé, pour un son claquant, des cordes à tirant plus faible ? Késako ?

Bref, deux questions :

- Pour un son claquant, faut-il un tirant fort ou faible ?

- Y aurait-il d'autres cordes miracles pour ce son claquant ?

Merci.

O
un son bien claquant dans ce cas (en restant dans le registre de la guitare classique ) ce serait soit un tres fort tirant , soit un faible tirant sur une très bonne guitare avec des éclisses en érable ou quelque chose du genre. il faudrait que le questionneur précise davantage ce qu'il entend par un son "claquant" , en tout cas il faut un vrai instrument de musique ( au moins) si on veut un son particulier. donc pas une guitare d'étude en contreplaqué replaqué et table de qualité moyenne.

l'effet sonore "claquant" sera globalement plus prononcé sur une guitare avec une table en épicéa. son plus clair et projection plus vive (globalement, parce qu'il y a de bonnes et de mauvaises guitares cèdre et épicea). j'exprime une tendance ,rien de plus ,et basée sur mon expérience aussi. je n'en ai pas essayé des centaines non plus.

--------

dans le magazine , si ils conseillent du faible tirant c'est plus en rapport avec ce que je décris ci-dessous.

si on prend l'hypothèse la plus probable de ce qui constitue un son "bien claquant" , c'est le son que produit la frise sur la frette quand l'attaque est franche. ce qui donne un son "pétillant" ou métallique même qu'on entend dans le flamenco.
pour ce faire deux paramètres sont essentiels et surtout le premier. l'action des cordes. celle-ci doit se situer entre 2 mm / 3,2 mm maximum pour obtenir l'effet désiré. Cela dit les guitares classiques ne sont pas destinées à cet usage et le bruit de frise n'est guere flatteur sur ces instruments.

il n' y a pas de cordes miracle , il y en a des meilleures que d'autres et surtout il y a celles avec lesquelles ont se plait de jouer et d'entendre le son produit. le miracle c'est d'avoir une bonne guitare qui sonne bien et correspond à nos attentes. Si le budget est variable pour les cordes , il est multiplié par "X" pour l'instrument.
- milsabords ; bourreau des cœurs d'artichauts.
- scénariste à mes heures perdues.
- pci
- P4 irrémédiable
- inventeur du pétadou
- D0 - 40
- chasseur de spaghettis
- compositeur-récepteur.
- Flingueur de PN

buvez Cacolac

Avatar de l’utilisateur
milsabords
Messages : 11305
Inscription : dim. 17 octobre 2010, 20:07
Localisation : Gaganov

Re: un son bien claquant ?

Message par milsabords » mer. 26 septembre 2018, 07:09

OlivierAnt a écrit :
dim. 23 septembre 2018, 13:52
Pour claquer?

Les guitares en cyprès ont une réponse dynamique rapide.
Le palissandre donne un timbre plus riche.
La finesse et structure de la table joue beaucoup.
Le style de doigté, longueur des ongles, type de cordes, hauteur des cordes...
La route empirique est à suivre et longue.
Analyser et écouter sur youtube.

Écouter Antonio Rey ou Vicente Amigo:
Tout dans la nuance, du plus doux à la mitraillette.
Je n'aime pas ceux qui sont toujours dans le claquant.
Perso, cela fait très longtemps que j'essaye de les suivre mais ce sont des comètes. 😊
donc si j'en crois ce que vous avez écrit , le son "claquant" serait bien celui qu'on retrouve dans le monde du flamenco. donc action basse des cordes et jeu appuyé , resguado bien pétaradants voire "sales" (frise) mais d'un bel effet sur une guitare en fond/éclisses cypres ou palissandre (si flamenca negra). je dis ça parce que vous parlez de antonio rey et vicente amigo , et on pourrait citer encore amir john haddad. leur jeu est tres riche , parfois ils descendent sur les cordes juste avec la pulpe du pouce sans rien faire friser. ce qui donne un motif en relief par rapport aux sons "claqués" j'ai inclus cette technique dans la seconde partie de la java des canailles, ce n'était pas évident car le rytme est assez soutenu , j'ai du y travailler et y travaille encore. Ha les grands joueurs de flamenco nuevo , c'est superbe quand tout est bien dosé , ressenti , exprimé. ça demande beaucoup de finesse de sensibilité et de présence . un sacré travail. Ils sont excellents pour certains.

la guitare en cypres est celle qui a le son le plus typé, tres projective, dynamique , aigus perceptibles de loin et très bien définis dans l'espace. la mélodie s'entend bien. certaines de ces guitares ont un équilibre parfait et un son très agréable à la fois. c'est pur. je me suis laissé dire que le barrage des tables de flamenca était globalement "symétrique" , mais est-ce vrai ? est-ce une régle ? en tout cas si on veut réaliser une flamenca il faut tenir compte de certaines données essentielles. là , je ne suis pas luthier.

oui ces guitaristes que vous citez sont des comètes. des surdoués et des bosseurs. on ne peut ^pas toujours suivre ou rattraper une comète , mais s'en inspirer , oui. repiquer des trucs , certainement , et surtout suivre sa propre voie , développer son propre style sans caricature. ça se met en place avec le temps. ça demande du courage parce que ça ne se fait pas en un jour et il faudra au final suivre son propre fil , sa propre intuition , son inspiration. Une aventure de vie intérieure riche et passionnante en fait même si elle ne se livre que peu en public.
- milsabords ; bourreau des cœurs d'artichauts.
- scénariste à mes heures perdues.
- pci
- P4 irrémédiable
- inventeur du pétadou
- D0 - 40
- chasseur de spaghettis
- compositeur-récepteur.
- Flingueur de PN

buvez Cacolac

Revenir à « Cordes pour guitare classique »