Amplification...

Sont placées ici les discussions qui ont perdu de leur intérêt, soit parce que le mp3 qui motivait la discussion n'y est plus, soit parce que le membre qui se présentait n'est plus membre etc... C'est mieux que de supprimer le fil de discussion dans la mesure ou : plus on a de messages plus on a accès aux ressources du forum, la suppression d'une discussion ferait perdre des messages à tous les membres qui ont participé aux discussions en question. Ce forum est seulement en lecture, il n'est pas possible de répondre aux messages ou de créer un nouveau sujet.
Règles du forum
Sont placées ici les discussions qui ont perdu de leur intérêt, soit parce que le mp3 qui motivait la discussion n'y est plus, soit parce que le membre qui se présentait n'est plus membre etc... C'est mieux que de supprimer le fil de discussion dans la mesure ou : plus on a de messages plus on a accès aux ressources du forum, la suppression d'une discussion ferait perdre des messages à tous les membres qui ont participé aux discussions en question. Ce forum est seulement en lecture, il n'est pas possible de répondre aux messages ou de créer un nouveau sujet.
Rolando V

Amplification...

Message par Rolando V » mar. 16 avril 2013, 17:28

Bonjour tout le monde!
je me pose et vous pose une question qui me taraude depuis quelque temps!
Pour quelles raisons beaucoup de guitaristes classiques voir beaucoup de luthiers se concentrent-ils (outre sur la beauté du son et des bois) sur la puissance alors qu'ils semblent "mépriser" l'amplification?
Avez-vous déjà joué sur une très bonne électro-acoustique avec un très bon ampli? moi oui... et j'ai été sidéré par le son et la puissance développés... et la facilité de jeu ainsi que l'expressivité permise, vibrato et tout le toutim sans forcer... je vous assure que dans le magasin où j'ai fait l'essai, les clients étaient un peu scotchés! moi aussi d'ailleurs!
Pour obtenir cet effet (sans amplification) il faut vraiment une guitare et un guitariste de très grande classe...
Est-ce par purisme que la guitare classique reste cantonnée à sa plus simple expression?
Pour l'amateur (la majorité) je comprends qu'on ait nul besoin "d'artifices" bien qu'il suffit d'écouter des MP3 ou vidéos sur le Forum ou YT pour s'apercevoir que la réverb ajoutée n'est pas en reste... Mais pour les Concertistes?
bien à vous
Rolando

Avatar de l’utilisateur
Antoine-
Messages : 422
Inscription : mar. 19 octobre 2010, 10:49
Localisation : 77

Re: Amplification...

Message par Antoine- » mar. 16 avril 2013, 19:49

Thibault Cauvin entre autres joue avec une guitare amplifiée, peut-être que la nouvelle génération de guitaristes sera moins conservatrice.
Il faut dire aussi que les progrès réalisés dans ce domaine permettent une qualité sonore qui était inexistante il y a quelques années, et puis il y a les "puristes"...
"If it sounds good, it's good " (Duke Ellington)

Avatar de l’utilisateur
Elisabeth Calvet
Compositrice
Messages : 5695
Inscription : dim. 18 février 2007, 20:50
Localisation : Tarn

Re: Amplification...

Message par Elisabeth Calvet » mar. 16 avril 2013, 21:50

Je ne pense pas qu'il s'agisse d'une question de "puristes" ou de "conservateurs".
C'est quand même bien, un instrument qui sonne avec ce qu'il a pour sonner, ça se fait comme ça depuis toujours.
Là, c'est vrai, c'est une idée conservatrice, heureusement qu'il y en a, des fois... c'est toute l'histoire de nos instruments.
Que dirions-nous devant un quatuor à cordes jouant sur des instruments amplifiés ?
J'ai déjà essayé des guitares électriques, ou électro-acoustiques, c'est vrai que c'est gratifiant sur le moment, mais ça n'a rien à voir avec le son du bois...
Encore, (là, je vais être sectaire... :desole: ) pour la guitare, (je vais me faire taper dessus... :chaud: ) on voit tellement de choses.
Mais pour le luth ou le théorbe, NON ! :wink:
- Je ne sais pas.
- Tu es sûr de ne pas savoir ce que ça veut dire, moderato cantabile ? reprit la dame
L'enfant, immobile, les yeux baissés, fut seul à se souvenir que le soir venait d'éclater. Il en frémit.
(Marguerite Duras)

Avatar de l’utilisateur
Isabelle Frizac
Modératrice
Messages : 21354
Inscription : sam. 18 février 2012, 23:55

Re: Amplification...

Message par Isabelle Frizac » mar. 16 avril 2013, 21:54

Elisabeth Calvet a écrit :Je ne pense pas qu'il s'agisse d'une question de "puristes" ou de "conservateurs".
C'est quand même bien, un instrument qui sonne avec ce qu'il a pour sonner, ça se fait comme ça depuis toujours.
Là, c'est vrai, c'est une idée conservatrice, heureusement qu'il y en a, des fois... c'est toute l'histoire de nos instruments.
Que dirions-nous devant un quatuor à cordes jouant sur des instruments amplifiés ?
J'ai déjà essayé des guitares électriques, ou électro-acoustiques, c'est vrai que c'est gratifiant sur le moment, mais ça n'a rien à voir avec le son du bois...
Encore, (là, je vais être sectaire... :desole: ) pour la guitare, (je vais me faire taper dessus... :chaud: ) on voit tellement de choses.
Mais pour le luth ou le théorbe, NON ! :wink:

Tu viens pourtant de me donner une p'tite idée , là... :mrgreen:
Mais ça ne doit pas être évident de placer un micro dans un luth à cause de la rosace ... :P
Qui s' y frotte s' y pique ( devise lorraine).
Que trépasse si je faiblis !
Gardez espoir .
Guitare Bastien Burlot numéro1 Spéciale anniversaire(2014)
Pappalardo à cordier(1982) et quelques autres ...

Avatar de l’utilisateur
Elisabeth Calvet
Compositrice
Messages : 5695
Inscription : dim. 18 février 2007, 20:50
Localisation : Tarn

Re: Amplification...

Message par Elisabeth Calvet » mar. 16 avril 2013, 22:07

Si c'est vraiment utile, tu le places devant, comme pour une guitare, ça doit le faire pareil...
- Je ne sais pas.
- Tu es sûr de ne pas savoir ce que ça veut dire, moderato cantabile ? reprit la dame
L'enfant, immobile, les yeux baissés, fut seul à se souvenir que le soir venait d'éclater. Il en frémit.
(Marguerite Duras)

Rolando V

Re: Amplification...

Message par Rolando V » mar. 16 avril 2013, 22:34

Hum... Hum....
je comprends que mes propos ou ceux d'Antoine peuvent provoquer de "l'émotion" et je comprends qu'une certaine tradition doit-être conservée, que jouer de la musique baroque avec un instrument de l'époque est une manière de faire revivre une musique... etc mais la guitare "classIque" peut-elle rentrer vraîment dans le XXIe siècle en faisant fi des innovations technologique, de la révolution numérique... sans parler de la nano-technologie? je n'ai pas d'idée arrétée, je tâtonne dans ce domaine...
Le luth est tombé "dans l'oubli" pour faire place à la guitare, les boyaux pour le nylon, et puis la guitares électrique a rivalisé en puissance avec la trompette ou la batterie, le clavecin a fait place au piano etc... sans parler des évolutions de la technique instrumentale... Pour quelles raisons devrait-on se priver des toutes ces innovations? Alors que d'un autre côté on peut communiquer ici et maintenant grâce aux avancées technologiques et à .... l'électricité :lol:
Cordialement...
Rolando
Dernière modification par Rolando V le mar. 16 avril 2013, 22:45, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
domi38
Messages : 618
Inscription : jeu. 19 mars 2009, 16:39

Re: Amplification...

Message par domi38 » mar. 16 avril 2013, 22:38

Elisabeth Calvet a écrit : Que dirions-nous devant un quatuor à cordes jouant sur des instruments amplifiés ?
S'il joue tout seul, qu'il a bien de la chance de jouer dans des salles grandes au point qu'il faille l'amplifier (sinon il n'y a aucun intérêt). :twisted:
S'il joue au sein d'un groupe (pour peu qu'il y ait un batteur), je dirais: "super on peut les entendre" :lol:
La problématique est un peu la même pour la guitare. Je ne connais pas de guitariste ("acoustique") qui va sortir un ampli pour jouer dans son salon ou devant 10 personnes mais le même au sein d'un groupe avec basse et batterie sera bien content d'être audible avec un bon son (nuances et dynamique de jeu) au travers d'un ampli plutôt que de jouer fff sans pour autant être entendu.

Quant au matériel, j'ai depuis des années un ampli AER Compact 60 et autant il est moyen avec des cordes acier, autant il excelle avec des cordes nylon.
Pour un concert devant un peu de monde (j'ai ça en prévision en juillet :? ) je prendrai la Burlot et un micro branché dans l'ampli plutôt que mon Hirade électro-acoustique car j'en tire un meilleur son au final.
Cependant, cette histoire de matériel électro-acoustique est très mystérieuse et compliquée. Je n'aime pas du tout le son de Sylvain Luc avec ses Gaudin électro à cordes nylon, autant Jean-Christophe Maillard avec le même engin m'a subjugué tant le son qu'il en tirait m'a paru naturel.
Burlot de concert de 2009,
Burlot 8 cordes,
Hirade 7,
basse classique Francisco Del Rey, et pas mal d'autres...électriques!

Avatar de l’utilisateur
Antoine-
Messages : 422
Inscription : mar. 19 octobre 2010, 10:49
Localisation : 77

Re: Amplification...

Message par Antoine- » mer. 17 avril 2013, 09:08

J'ai employé le terme "puristes" peut-être maladroitement, étant le premier à aimer un instrument pour ses qualités intrinsèques, sans artifices.
Toutefois dans le cas des concertistes (c'est la question à la base), j'ai eu l'occasion d'assister à des concerts avec ou sans amplification, eh bien en tant que spectateur, l'écoute est plus agréable lorsqu'on n'est pas obligé de tendre l'oreille pour entendre la musique.
Dans une petite salle évidemment le problème ne se pose pas, c'est infiniment plus agréable et chaleureux, mais lorsque le public est nombreux, la salle très/trop grande, souvent on n'entend pas bien, et ce n'est plus un plaisir.
Chez moi je préfère écouter de la musique au casque plutôt que sur une petite radio située à l'autre bout de la pièce...
"If it sounds good, it's good " (Duke Ellington)

Avatar de l’utilisateur
Valéry Sauvage
Messages : 7638
Inscription : sam. 03 février 2007, 15:41
Localisation : Poitou

Re: Amplification...

Message par Valéry Sauvage » mer. 17 avril 2013, 09:21

Antoine- a écrit : mais lorsque le public est nombreux, la salle très/trop grande, souvent on n'entend pas bien, et ce n'est plus un plaisir.
Mais avec la guitare (et pire encore avec le luth) ce n'est jamais le cas... On joue toujours dans des petites salles à moitié vides...
:lol: :lol: :lol:

Sans rigoler, je préfère jouer en acoustique pure, dans une petite salle avec un public attentif, là il y a un vrai contact. Les grandes salles, c'est bien pour un orchestre symphonique, pas pour une guitare ou un luth seuls.
Carpe diem, quam minimum credula postero. (Horace)

Avatar de l’utilisateur
Bernard Corneloup
Modérateur en chef
Messages : 12684
Inscription : lun. 31 août 2009, 16:41
Localisation : Lyon

Re: Amplification...

Message par Bernard Corneloup » mer. 17 avril 2013, 11:18

S'il arrive qu'un guitariste seul joue sur un instrument de grande qualité dans une grande salle il peut aussi arriver que cette salle possède un technicien attitré qui le fasse bénéficier d'une amplification discrète et de qualité. Pareil pour un luthiste ou autre instrumentiste possédant un instrument aux qualités sonores inégalables et inamplifiables. Y compris si cet instrument devait se battre contre un orchestre dans le cadre d'un concerto ou d'un ensemble à la composition exotique.
Il me semble que ce n'est pas là qu'est la question de Rolando. Pour moi le débat était plutôt de savoir si une guitare possédant un système de préamplification interne pouvait trouver sa légitimité en tant qu'instrument nouveau venu dans la famille organologique. Si cet instrument offrait des ouvertures nouvelles aux compositeurs, une meilleure intégration de la guitare (classique) à des ensembles au niveau sonore élevé, pourquoi le rejetterait-on? Peut-être faudrait-il d'ailleurs le différencier de la guitare non-amplifiée et le considérer comme un autre instrument.
Ce qui coince me semble-t-il est que l'on voudrait qu'une guitare amplifiée reste la même que celle qui ne l'est pas, mais en plus fort. Et là je crois que c'est difficile. Ce qui fait la qualité, et le prix d'une excellente guitare de luthier ne se retrouvera jamais dans une guitare amplifiée par un système interne. La finesse des harmoniques, le timbre spécifique, etc. ne seront jamais captés par un micro intégré.
Pour cela il n'y a que l'amplification externe, avec ses contraintes (pied de micro, système d'amplification acoustique sophistiqué, logistique, ...). A la rigueur les petits micros qui se fixent sur la table (un sujet en parle quelque part, je ne sais plus où) peuvent être une solution limitant la débauche de matériel, mais ils doivent être démontés en fin de prestation.
Restent les amplification internes, et je pense qu'elles ne rivaliseront jamais avec une prise externe. Dans ce cas, il faut considérer que l'on a un autre instrument, avec d'autres objectifs. Comme le dit Rolando, on peut atteindre dans ce domaine un degré de qualité et des possibilités d'expression parfaitement satisfaisantes, cela pourrait offrir des ouvertures, et je crois que c'est dans cette perspective que serait l'avenir de telles guitares, dans le monde classique s'entend (pour le reste c'est déjà fait).
domi38 a écrit :Quant au matériel, j'ai depuis des années un ampli AER Compact 60 et autant il est moyen avec des cordes acier, autant il excelle avec des cordes nylon.
Pour un concert devant un peu de monde (j'ai ça en prévision en juillet :? ) je prendrai la Burlot et un micro branché dans l'ampli plutôt que mon Hirade électro-acoustique car j'en tire un meilleur son au final.
Cependant, cette histoire de matériel électro-acoustique est très mystérieuse et compliquée. Je n'aime pas du tout le son de Sylvain Luc avec ses Gaudin électro à cordes nylon, autant Jean-Christophe Maillard avec le même engin m'a subjugué tant le son qu'il en tirait m'a paru naturel.
J'ai aussi acheté une Godin à cordes nylon, mais je n'aurais jamais l'idée de m'en servir pour jouer des morceaux classiques. Le son qui sort des micros est horrible. Je m'en sers quand je joue de la musique brésilienne (bossa, choros, chansons, ...) pour ses facilités de branchement et d'enrichissement du son grâce aux capteurs midi qui permettent d'attaquer un synthé. Je le vois comme une compensation à la pauvreté du son de base. Et surtout, je l'avais achetée pour pouvoir entrer directement les notes dans un logiciel d'écriture de partitions. Peut-être que Jean-Christophe Maillard utilise cette possibilité, car le synthé se mélange au son naturel, et répond au jeu du guitariste. Mais dans ce cas, j'en reviens au début : c'est un autre instrument, ce n'est pas une guitare classique.
L'homme qui n'a pas de musique en lui et qui n'est pas ému par le concert des sons harmonieux est propre aux trahisons, aux stratagèmes et aux rapines (William Shakespeare, Le marchand de Venise) | élève du cours en ligne D07

Avatar de l’utilisateur
Julinho77
Messages : 683
Inscription : ven. 26 novembre 2010, 15:46
Localisation : Ozoir-la-Ferrière

Re: Amplification...

Message par Julinho77 » mer. 17 avril 2013, 11:24

domi38 a écrit :Je n'aime pas du tout le son de Sylvain Luc avec ses Gaudin électro à cordes nylon, ...
J'avais posé un micro piezzo sur une vieille guitare et j'avais ce son un peu "plastique". Je trouve ça atroce.

Mais je ne comprends pas vraiment ce que vous voulez dire par "amplification". J'ai déjà vu des concerts des années 60 où les guitaristes étaient amplifiés étant donné qu'ils jouaient en public avec plusieurs instruments.
Ex. Choro N°1 joué par Turibio santos. à la fin du morceau il enlève un jack de sa guitare.
Et beaucoup d'autres jouaient avec un micro devant la guitare.

(D'ailleurs, hier, j'ai vu sur le site de l'ina une vidéo de Roland Dyens de 1983 où il joue avec un groupe de jazz. Il est totalement inaudible.)
Di Giorgio Tarrega 1969
Höfner HZ-28
Almansa Señorita 401 7/8
Zoom H4n
Yamaha Guitalélé GL-1

Rolando V

Re: Amplification...

Message par Rolando V » mer. 17 avril 2013, 13:50

Merci Bernard! :okok: Tu as tout compris et très bien résumé la problématique!!!
Hexacordialement
Rolando

Revenir à « Archives du forum »