Legnani, Luigi - OP.20,Capriccio n.15 - Guitar terzina

Sont placées ici les discussions qui ont perdu de leur intérêt, soit parce que le mp3 qui motivait la discussion n'y est plus, soit parce que le membre qui se présentait n'est plus membre etc... C'est mieux que de supprimer le fil de discussion dans la mesure ou : plus on a de messages plus on a accès aux ressources du forum, la suppression d'une discussion ferait perdre des messages à tous les membres qui ont participé aux discussions en question. Ce forum est seulement en lecture, il n'est pas possible de répondre aux messages ou de créer un nouveau sujet.
Règles du forum
Sont placées ici les discussions qui ont perdu de leur intérêt, soit parce que le mp3 qui motivait la discussion n'y est plus, soit parce que le membre qui se présentait n'est plus membre etc... C'est mieux que de supprimer le fil de discussion dans la mesure ou : plus on a de messages plus on a accès aux ressources du forum, la suppression d'une discussion ferait perdre des messages à tous les membres qui ont participé aux discussions en question. Ce forum est seulement en lecture, il n'est pas possible de répondre aux messages ou de créer un nouveau sujet.
Omissa

Legnani, Luigi - OP.20,Capriccio n.15 - Guitar terzina

Message par Omissa » dim. 28 février 2016, 15:31

L.Legnani: Peut-être est le plus vertueux 800 guitariste / compositeur ..
Ses œuvres techniquement pas facile ...... si vous jouez à l'imitation d'une petite chambre d'orchestre.
Essayez de donner des couleurs plus possibles et varient signifie le ton que les œuvres de legnani ne sont pas seulement virtuose mais très poétique.
Je trouve un grand lyrisme de style italien, mais la force de legnani reste toujours le grand esprit de virtuosité / transcendantale.
Je vous envoie cette belle legnani Capriccio, j'ai essayé de varier les couleurs et le timbre, pour donner beaucoup d'importance à la forte étage et à l'imitation d'un petit orchestre de chambre de la période 800.
J'espère que cette façon dont je l'interprète à votre goût.
Omissa :bye:

Avatar de l’utilisateur
Jacques Benchimol
Messages : 611
Inscription : sam. 04 janvier 2014, 20:08
Localisation : Entre Nimes et Alès

Legnani, Luigi - OP.20,Capriccio n.15 - Guitar terzina

Message par Jacques Benchimol » dim. 28 février 2016, 16:32

Encore une superbe interprétation!
Merci Omissa pour ce beau partage.
Je mets ensemble les notes qui s'aiment. (Mozart)

Mitaki

Re: Legnani, Luigi - OP.20,Capriccio n.15 - Guitar terzina

Message par Mitaki » dim. 28 février 2016, 19:32

Très bonne interprétation, dommage que cela sature. Il aurait fallu diminuer le niveau d'entrée!
C'est très sympathique de présenter de cette façon le morceau et le compositeur, cela donne envie de voir la partition et de s'y attaquer.

Avatar de l’utilisateur
Mallorca
Messages : 2894
Inscription : dim. 06 mai 2007, 13:08
Localisation : Val d'Oise

Re: Legnani, Luigi - OP.20,Capriccio n.15 - Guitar terzina

Message par Mallorca » dim. 28 février 2016, 21:03

virtuose en effet!
Bravo Omissa!
Guitare Antoine Pappalardo 1975 c n°13
Guitare romantique Rigondeau 1850 env.
Guitare Silent Yamaha 2008
Guitare Gaëlle Roffler 2018

Avatar de l’utilisateur
FabienSimon
Messages : 4197
Inscription : sam. 06 février 2010, 13:14
Localisation : Allemagne

Re: Legnani, Luigi - OP.20,Capriccio n.15 - Guitar terzina

Message par FabienSimon » dim. 28 février 2016, 21:20

J'aime bien le côté passionné de l'interprète que je ressens dans l'écoute...
Merci pour cette belle pièce d'un compositeur que je ne connais pas assez.
Guitare "Thomas DAUGE" n°118

Omissa

Re: Legnani, Luigi - OP.20,Capriccio n.15 - Guitar terzina

Message par Omissa » dim. 28 février 2016, 21:52

Je vous remercie pour les paroles aimables qu'il me donne une grande joie de partager avec vous mes humbles enregistrements.
J'essaie de trouver dans ces œuvres la poésie et 800 vrai goût stylistique pour lequel ils ont été composés.
Je peux ajouter que Legnani ne soit pas dificille en fait, la musique 800 ou romantique ne soit pas dificille des artistes comme Giuliani, Carulli, Regondi, Coste, Mertz, legnani et comme le grand Paganini ont harmonies simples et le langage musical est très lisse.
La difficulté réside dans la saisie lagiusta vitesse, les couleurs, les timbres et varient considérablement dans l'expressivité.
De cette façon, même les études simples car ils pourraient être ceux de M.Giuliani deviennent authentiques petits morceaux de concert.
Si vous pensez à la «grande sonate héroïque» de M.Giuliani et analyse le contenu musical, à l'intérieur, il y a toutes les étapes harmoniques et techniques de ses belles études, même les plus faciles.
La même chose vaut pour Rossiniane ou la «Grande ouverture» sont des œuvres monumentales, mais si vous pensez à ce sujet est l'union d'un grand nombre d'études de Giuliani.
Idem pour les autres auteurs mentionnés ci-dessus.
Paganini est une autre affaire, Paganini et beaucoup plus compliqué : :chaud: :chaud:
Puis ils découvrent en apprendre davantage ces artistes de cette période.
Si vous étudiez juste un facile à étudier ... pas étudier comme une étude technique simple, ...... il y a plus ..... regarder profondément à l'intérieur et vous trouverez ce que vous ne croyez pas à trouver. La vraie poésie.
Voilà ce que je pense ... clairement discutable.
Omissa :merci:

M'Bo
Messages : 2800
Inscription : sam. 09 janvier 2016, 16:44
Localisation : Maisons-Alfort

Re: Legnani, Luigi - OP.20,Capriccio n.15 - Guitar terzina

Message par M'Bo » lun. 29 février 2016, 01:31

J'adore aussi !! quelle interprétation !

On se laisse prendre par cette pièce à la vitesse vertigineuse :casque:

:bravo: :bravo:

Omissa

Re: Legnani, Luigi - OP.20,Capriccio n.15 - Guitar terzina

Message par Omissa » lun. 29 février 2016, 11:01

M'Bo a écrit :J'adore aussi !! quelle interprétation !

On se laisse prendre par cette pièce à la vitesse vertigineuse :casque:

:bravo: :bravo:
Merci M'Bo .Je pense que ces pièces doivent être joués avec une grande élasticité de l'interprétation, mais aussi rythmique.
Contrairement au baroque où le rythme doit être régulière, dans la période romantique tout (800) est différent, ils sont libres d'aller trop loin dans "ralentissement, ce qui diminue, l'accélération, et très important à exagérer le" lyrisme "
Vous pouvez être interprété librement ...... et ainsi est amusant .... alors la virtuosité technique, je l'aime
Omissa :merci:

Revenir à « Archives du forum »