La gestion de votre répertoire et de votre temps

Roland Dyens dialoguait avec les membres du forum en Novembre 2010.
Règles du forum
Image

Roland Dyens dialoguait avec les membres du forum en Novembre 2010. Les discussions auxquelles Roland a participé sont maintenant verrouillées, parce que Roland n'est pas là pour y participer.
versinget

La gestion de votre répertoire et de votre temps

Message par versinget » dim. 07 novembre 2010, 09:46

Comment gérez-vous votre répertoire? Combien de pièces répétez-vous régulièrement et à quel intervalle (pour ne pas les oublier)?

De manière plus générale, comment gérez-vous votre temps? Combien pour maintenir la technique, pour l'améliorer, pour travailler de nouvelles pièces, pour composer, pour préparer vos concerts... On veut tout savoir!!! Y compris le temps passé pour vous organiser, voyager, gérer votre célébrité, cultiver et préserver vos relations ou accorder des interviews. Avez-vous encore du temps pour cultiver d'autres hobbies et vivre votre vie?

Merci de nous accorder votre temps pour satisfaire notre curiosité sans limite.

(How do you manage your repertoire? How many pieces do you play through regularly and at what intervals (so as not to forget them)?

More generally, how do you manage your time? How much time do you spend maintaining your technique, improving it, practising new pieces, composing, preparing your concerts... We want to know everything!!! Including how much time is taken in organizing yourself, travel, managing your celebrity, cultivating and preserving your relationships or giving interviews. Do you have any time left to cultivate other hobbies and live your life?)

versinget

La gestion de votre répertoire et de votre temps

Message par versinget » dim. 07 novembre 2010, 11:38

Cher Roland Dyens,

Vous me pardonnerez, j'espère, d'avoir "oublié" de vous souhaiter le bonjour, comme d'avoir exprimé un déluge de questions assez indiscrètes.

Il va de soi que je souhaite que ces questions tombent sur vos bons jours et qu'il n'est nullement question ici de répondre à tout ce que la seule curiosité peut demander.

Vous n'avez donc que l'embarras du choix pour répondre dans le contexte d'un sujet général qui pourrait se résumer à votre vision du passé (l'acquis) et de l'avenir (vos objectifs) étant sous-entendu que votre âge et votre mémoire pourraient commencer à y jouer un rôle non négligeable. Ce qui ne manquera pas d'intéresser, je crois, vos contemporains, pour leur servir de modèle, d'exemple ou de repère.

Pour ma part, j'ai maintenant 64 ans et comme bien d'autres guitaristes amateurs qui s'expriment sur ce forum, je profite de mon temps de libre en fin de vie, pour cultiver mes passions et, seulement pour le plaisir, me remettre un peu plus sérieusement que par le passé à celle que j'ai toujours eue pour cet instrument.

Or sans discipline...

Roland Dyens

Re: La gestion de votre répertoire et de votre temps

Message par Roland Dyens » mer. 24 novembre 2010, 11:50

versinget a écrit : Cher ami bonjour,

(vous m'avez dit bonjour dans le message suivant que vous m'avez envoyé, merci)

Je ne répondrai pas à toutes vos questions. Non que je m'y refuse mais parce que bcp d'autres questions que les vôtres sont sur le feu, d'une part, et d'autre part, parce que je n'ai simplement pas la clef, les clefs, concernant tous les sujets.

Sachez d'abord que, "canard un peu noir" depuis toujours, j'ai eu - et ai toujours -un rapport avec la guitare qui n'est pas nécessairement à prendre en exemple absolu. Pour exemple, je n'ai jamias au grand jamais fait de gammes de ma vie (quelle horreur ! :chaud: ). C'est pourtant vrai. Ce qui ne veut évidemment pas dire que je n'ai pas étudié la guitare comme un fou (entre 15 et 25 ans surtout) jusqu'à m'"offrir" une joyeuse tendinite qui m'aura empêché de jouer pendant environ 2 ans. Tout cela pour vous dire que, "comme tout le monde" j'ai donné et bcp donné, comme on dit un peu vulgairement.
Cependant, le rapport particulier que j'ai avec la guitare fut et demeure toujours avant tout (et malgré cet épisode douloureux) un rapport de joie et de fun. Le fait que je ne sois pas dépourvu d'imagination, c'est un fait, m'a fait répéter et donc travailler et donc mettre en place les passages dits difficiles d'une manière autre disons. Par le biais de la déclinaison, c'est à dire en transformant tel ou tel passage techniquement exigeant en quasi-composition en fait. Ainsi, le tavail requis était bel et bien effectué (et comment !) mais un peu "sans m'en rendre compte" quoi.
J'espère avoir été un peu clair pour expliciter quelque chose d'assez "intime" in fine..


Comment gérez-vous votre répertoire? Combien de pièces répétez-vous régulièrement et à quel intervalle (pour ne pas les oublier)?
J'ai la chance d'avoir assez de concerts en vue pour maintenir ce dit répertoire "en état de marche" :wink:
Autre chance : mon excellente mémoire qui fait qu'il s'agit toujours d'une sorte de "dépoussiérage" en fait
Je n'utilise jamais de partition pour "retrouver" les pièces que je joue. J'ajoute que le fait que mes compositions & arrangements constituant une grande partie de ce répertoire, je m'y sens très "en famille" et donc cela facilite certainement la "maintenance" aisée de l'ensemble de ces pièces.


De manière plus générale, comment gérez-vous votre temps? Combien pour maintenir la technique, pour l'améliorer, pour travailler de nouvelles pièces, pour composer, pour préparer vos concerts... On veut tout savoir!!! Y compris le temps passé pour vous organiser, voyager, gérer votre célébrité, cultiver et préserver vos relations ou accorder des interviews. Avez-vous encore du temps pour cultiver d'autres hobbies et vivre votre vie?

Pour ainsi dire je ne travaille jamais mon instrument. C'est, au fil des ans, des concerts et de mon chemin de musicien, devenu une sorte de seconde nature en fait. Car en effet, c'est, étonnament, aux feux rouges, en voiture, que je résouds de potentiels problèmes techniques. C'est en avion que me viennent les idées (voire que je compose). Bref, partout ailleurs que guitare en main (je force à peine le trait). C'est ainsi, c'est comme ça. Je n'en tire aucune gloriole particulière. C'est ma structure mentale qui est faite ainsi.
Quant à la "célébrité" à laquelle vous faites allusion, je pense trop bien connaitre la valeur, les valeurs de travail pour jamais être tombé dans le panneau débile du syndrôme dit de la grosse tête. Je "gère" cette dite célébrité le mieux que je peux il me semble. Il m'est par exemple très agréable de profiter de l'opportunité de ces 3 jours de Forum pour échanger avec les "anonymes" ou les amateurs comme vous, personnes dont (paradoxalement penserez-vous peut-être) je me sens extrêmement proche (en fait je suis très jaloux des amateurs, la voilà la vérité ! De leur fraicheur, de leur enthousiasme fabuleux, de leurs emerveillements d'enfants. D'ailleurs que n'est un musicien professionel tel que moi si ce n'est un amateur qui a mal tourné ? :wink:).
Voilà cher ami ce que, hic e nunc (je n'ai rien bu rassurez-vous) je puis vous dire avec le plus de franchise possible en ce matin du 24 novembre 2010.


Merci de nous accorder votre temps pour satisfaire notre curiosité sans limite.

Je vous en prie. C'est un réel plaisir pour moi.


J'ai fait de mon mieux en un minimum de temps..

À bientôt ami amateur et faites-moi plaisir : n'associez pas l'âge qui est le vôtre (64 ans) à la notion de "fin de vie" (cf. votre message n°2). Please plus ça, ok ?
Jeune inconscient va !


Roland Dyens





(How do you manage your repertoire? How many pieces do you play through regularly and at what intervals (so as not to forget them)?

More generally, how do you manage your time? How much time do you spend maintaining your technique, improving it, practising new pieces, composing, preparing your concerts... We want to know everything!!! Including how much time is taken in organizing yourself, travel, managing your celebrity, cultivating and preserving your relationships or giving interviews. Do you have any time left to cultivate other hobbies and live your life?)

English translation:


- How do you manage your repertoire? How many pieces do you play through regularly and at what intervals (so as not to forget them?

I am fortunate to have enough concerts lined up to maintain this répertoire "in working order" :wink:
Another piece of luck: my excellent memory, which means it never needs more than a sort of "dusting" in fact.
I never use a score to "find" the pieces that I play. I would add that the fact that my compositions and arrangements make up a major part of this repertoire means I feel very much "at home" in it, and so that certainly makes the "maintenance" easy for all of these pieces.

- More generally, how do you manage your time? How much time do you spend maintaining your technique, improving it, practising new pieces, composing, preparing your concerts... We want to know everything!!! Including how much time is taken in organizing yourself, travel, managing your celebrity, cultivating and preserving your relationships or giving interviews. Do you have any time left to cultivate other hobbies and live your life?

I never practise on my instrument as such. In the course of the years, the concerts and my path as a musician, it's become a sort of second nature really. For indeed it is, surprisingly, when stopped at traffic lights, in the car, that I solve potential technical problems. It's when flying that ideas come to me (even that I compose). In short, anywhere other than sitting with my guitar in my hand (that's not much of an exaggeration). That's just how it is. I make no particular boast about it. My mental structure is just made that way.
As for the "celebrity" to which you refer, I think I know the value, the values of work too well to ever fall into the stupid trap of the syndrome called the "big head". I "manage" this so-called celebrity the best I can, I think. I find it a great pleasure, for example, to take this opportunity of the three days on the Forum to share with the "anonymous ones" or amateurs like you, people who (paradoxically you might think perhaps) I feel extremely close to (actually I'm very jealous of amateurs, that is the truth! Of their freshness, of their fabulous enthusiasm, of their childlike wonder. Besides, what is a professional musician like me other than an amateur gone wrong? :wink:.
That, my friend, is what, hic e nunc (I haven't been drinking, don't worry) I can tell you with as much candour as possible on this morning of November 24, 2010.

Avatar de l’utilisateur
Bernard Corneloup
Modérateur en chef
Messages : 12978
Inscription : lun. 31 août 2009, 16:41
Localisation : Lyon

Re: La gestion de votre répertoire et de votre temps

Message par Bernard Corneloup » mer. 24 novembre 2010, 12:28

Cher Roland (pourquoi pas "cher", au bout des trois jours on a l'impression de se connaitre depuis longtemps! Et puis on a la guitare qui est une amie commune de longue date),
Je me permets de me mêler à la conversation car beaucoup de choses "m'ont parlé" dans cette réponse.

(exemples)
Roland Dyens a écrit :j'ai eu - et ai toujours -un rapport avec la guitare qui n'est pas nécessairement à prendre en exemple absolu. Pour exemple, je n'ai jamais au grand jamais fait de gammes de ma vie (quelle horreur ! :chaud: ). C'est pourtant vrai.
Comme quoi! J'espère que les élèves des classes de conservatoire et autres écoles de musique ne liront pas ça! Les profs vont t'en vouloir! :?
Je pense aussi que jouer de belles choses, variées, peut suffire. Mais il faut jouer bien sûr.
Roland Dyens a écrit :Ce qui ne veut évidemment pas dire que je n'ai pas étudié la guitare comme un fou (entre 15 et 25 ans surtout) jusqu'à m'"offrir" une joyeuse tendinite qui m'aura empêché de jouer pendant environ 2 ans.
Là aussi ça me dit quelque chose. Sans vouloir en rajouter une couche sur l'âge - et en souhaitant à Versinget comme à tout le monde de ne pas se trouver en contact avec un autre sapin que celui de la guitare avant longtemps) j'ai l'impression qu'il faut faire attention, car avec le temps les articulations deviennent plus sensibles et les tendinites viennent plus vite.

Merci Roland pour toute cette modestie. Je crois que beaucoup auraient aimé mal tourner comme toi. Mais peut-être faut-il prendre beaucoup de risques?
Bernard
L'homme qui n'a pas de musique en lui et qui n'est pas ému par le concert des sons harmonieux est propre aux trahisons, aux stratagèmes et aux rapines (William Shakespeare, Le marchand de Venise) | élève du cours en ligne D08

versinget

Re: La gestion de votre répertoire et de votre temps

Message par versinget » mer. 24 novembre 2010, 15:34

Cher Roland,

Ben voilà, comme vous êtes un communicatif et quelqu'un qui préfère partager en toute simplicité que briller (et qu'à ce titre, je vous dois un feedback), comment vous le dire ?

(hum, sans vous vexer... :chaud: )

Tout soudain, je viens de rajeunir de 10 ans.
Et c'est de votre faute! :D

Je ne vous remercierai jamais assez d'avoir pris le temps de me répondre. Et mieux encore d'avoir su trouver, dans votre réponse, ce qui me touchait le plus, ce que je n'aurai peut-être pas dû essayer de demander en voulant jeter un regard trop intime.

Je suis sous le coup de votre réponse comme de toutes celles que vous avez adressées dans ce forum. Cette faculté que vous avez de vous mettre si proche des passionnés ou des curieux dont je fais partie, est vraiment étonnante, par sa franchise et sa simplicité.

Merci de tout coeur, pour votre réponse. Pour vos réponses.
Elles m'ont fait le plus grand bien.

Surtout que maintenant, comme cela fait 40 ans que j'ai inscrit l'étude des gammes à mon programme sans réussir à y parvenir (j'adore improviser et jouer autre chose), je vais au moins m'en barrer définitivement une dizaine...

D'ailleurs, Sor, Carcassi et le papi Bach (avec ses violons-selles et son piano) m'en offrent assez comme ça. Sans parler des chansonnettes en jazzi...

Sachez toutefois que si vous avez encore l'outrecuidance de traverser mon paysage visuel, auditif ou émotionnel de trop près, je ne vous raterai pas. Je m'inscrirai (je souscrirai, je m'abonnerai, sais pas encore...) illico à l'un de vos concerts pour vous voir enfin de visu. Et là, prenez garde, mes oreilles semblent intactes et ma myopie s'atténue (avec le temps) puisque j'arrive même à voir maintenant plus loin que le manche (jusqu'en Navarre et je dirai même plus).

Pire, vous êtes, de plus, beau comme un dieu. Aviez-vous besoin encore, d'être intelligent, d'avoir de l'humour, d'être sensible à autrui et d'être à ce point perverti par le talent musical ? (Moi, chais pas, mais rien qu'avec votre air sympa, je vous aurais engagé, sur pied d'Estales, pour tenir la porte du Palacio di Firenze - ben oui, j'aime ce qui est beau).

Je n'ai donc pas cru utile de vous demander si vous auriez pu jouer pendant 30 ou 40 ans, sans public ou sans vous faire entendre, car j'ai bien deviné en vous l'un de ces personnages qui me touchent le plus: le passionné, celui qui jouit d'un référentiel qui n'a nul besoin de l'exposition de sa grosse tête.

J'ai bien courru, moi z'aussi, de grandes passions (le narcissisme n'étant pas en reste).

Maintenant, je vais de ce pas me consacrer éternellement à la guitare. Sans espoir de vous rejoindre (mais pourquoi le faudrait-il en dehors de l'humain).

Parce que c'est tellement plus beau lorsque c'est inutile pour la raison (celle du plus fort en thème).

Parce la passion n'a pas de limites, que la guitare n'a que celles dont on peut s'affranchir, qu'il n'est jamais trop tard pour sauter plus haut, pour se faire plaisir et pour partager.

Qu'Osiris le Grand préserve vos cordes et votre belle âme.

Avec mon plus profond respect (et mes pires impertinences).

André

Revenir à « Roland Dyens sur Delcamp.fr »