Apprenti guitariste

Roland Dyens dialoguait avec les membres du forum en Novembre 2010.
Règles du forum
Image

Roland Dyens dialoguait avec les membres du forum en Novembre 2010. Les discussions auxquelles Roland a participé sont maintenant verrouillées, parce que Roland n'est pas là pour y participer.
Rolando V

Apprenti guitariste

Message par Rolando V » dim. 21 novembre 2010, 19:10

Bonjour Roland!
J'ai une dernière question à vous poser... Vous souvenez-vous de vos premières années d'apprenti guitariste disons les cinq premières, votre état d'esprit, vos doutes... si vous en aviez... etc? Si oui pouvez-vous nous en parler et ce faisant en tirer des leçons ou des conseils qui peuvent nous servir?
Bien à vous.
Rolando V


(Do you remember your first years as a student guitarist, say the first five, your state of mind, your doubts ... if you had any ... etc.? If so, can you tell us about them and draw on them for any lessons or tips that could be helpful to us?)

Roland Dyens

Re: Apprenti guitariste

Message par Roland Dyens » lun. 22 novembre 2010, 17:15

Rolando V a écrit :Bonjour Roland!

Bonjour Rolando (ça fait drôle)

J'ai une dernière question à vous poser... Vous souvenez-vous de vos premières années d'apprenti guitariste disons les cinq premières, votre état d'esprit, vos doutes... si vous en aviez... etc? Si oui pouvez-vous nous en parler et ce faisant en tirer des leçons ou des conseils qui peuvent nous servir?

En dépit du désert guitaristique ambiant (et pour cause, j'étais petit et ne connaissais rien) je n'ai souvenir que de plaisir lors de ces 5 premières années d'étude. De plaisir et surtout d'appêtit de faire, et de bien faire en plus.
Mais resituons-nous dans le contexte de l'époque 2mn si vous voulez..

Années 65, pas vraiment de professeur de guitare classique digne de ce nom à l'horizon. Alors va pour une vieille prof de violon, c'est bon. Et puis il n'y avait alors que cela à se "mettre sous la dent" (après tout, un violon ça a des cordes que je sache non ? Alors ! :)

Et puis il y eut un certain Mr Robert Maison (qui, bien sûr, ne pouvait venir qu'à domicile). . C'est lui LE personnage qui aura tout fait basculer en fait. C'était, on peut le dire, l'un des derniers romantiques, l'un de ces "modèles" de professeurs comme il n'en existe plus ni n'en existera jamais plus d'ailleurs. J'avais 10 ans, lui 70. Et il me vouvoyait.. :) ("Jouez plus méchant le pouce mon grand ! :okok: - Merveille non ?).
C'est à lui que je dois ma véritable mise du pied à l'étrier en fait. Certes, il était tout à la fois prof de clarinette, de mandoline, de violon et, pourquoi pas, de guitare classique. Mais quel amour c'était ce Monsieur !
Et puis...et puis...il y eut cette chance considérable, grâce à ma mère et à Yvette Vidal (épouse de Robert J. Vidal) de pouvoir étudier avec un vrai, un très grand de surcroît : un certain... Alberto Ponce, un martien dans le paysage guitaristique inexistant de l'époque.
Bon, on va arrêter là je crois, tout cela risque de me mener bcp trop loin (et de me faire verser quelques larmes accessoirement :) . Et puis tant d'autres messages m'attendent aujourd'hui..

À bientôt l'ami :bye: .


Roland Dyens

Bien à vous.
Rolando V


(Do you remember your first years as a student guitarist, say the first five, your state of mind, your doubts ... if you had any ... etc.? If so, can you tell us about them and draw on them for any lessons or tips that could be helpful to us?)

English translation:

Despite the guitaristic wilderness all around me (and for good reason, I was young and knew nothing) I remember only pleasure during those first 5 years of study. Pleasure and above all the appetite to do and moreover to do well. But let us place ourselves in the context of the time for 2 minutes if you wish ...

Around 1965, not really any classical guitar teacher worthy of the name in sight. So go for an old violin teacher, that will do. And then there was nothing else to "get ones teeth into" (after all, a violin has strings as far as I know doesn't it? Right then! :)

And then there was a certain Mr Robert Maison (who, of course, could only do home visits). He is THE person who was the tipping point in my life in fact. He was, one might say, one of the last romantics, one of that "model" of teachers such as no longer exist and will never exist again. I was 10, he 70. And he addressed me with the the formal "vous" ... :)
I owe it to him for getting me started (putting my foot in the stirrup) in fact. True, he was at the same time a teacher of the clarinet, mandolin, violin, and, why not, classical guitar. But what love it was, this gentleman!
And then ... and then ... there was this huge opportunity, thanks to my mother and Yvette Vidal (wife of Robert J. Vidal) to study with a real teacher, what's more a very great one: a certain ...Alberto Ponce, a Martian in the nonexistent guitar landscape of the time.

Well, we'd better stop there I think, all this risks leading me much too far (and making me shed a few tears incidentally :)). And there are so many other messages waiting for me today ...

Revenir à « Roland Dyens sur Delcamp.fr »