à quand un JS BACH dans les bacs ?

Roland Dyens dialoguait avec les membres du forum en Novembre 2010.
Règles du forum
Image

Roland Dyens dialoguait avec les membres du forum en Novembre 2010. Les discussions auxquelles Roland a participé sont maintenant verrouillées, parce que Roland n'est pas là pour y participer.
Cyrloud

à quand un JS BACH dans les bacs ?

Message par Cyrloud » lun. 22 novembre 2010, 23:41

Bonjour Roland

tu dévines ma question sans doute ; TU connais peut être ma passion pour JS BACH qui est mon "compositeur pour guitare" préféré ; je suis désolé pour les autres
Depuis, plus de 30 ans que je suis (dans l'ombre longtemps) ta carrière j'ai eu l'impression qu'il y avait un léger froid, une sorte de brouille entre vous deux et je ne sais pas quel est le motif de ce désaccord, une sorte de disharmonie mais qui ne me semble pas complétement consommée

en effet ..

J'ai eu tout récemment le très rare privilège de t'entendre jouer magnifiquement un prélude de Bach qui m' a laissé sans doigt !
Je me demandais simplement, toi, qui est pour moi et pour beaucoup d'autres le maître incontesté de la polyphonie à la guitare, si la musique de js Bach ne pourrait prendre sous tes doigts une ampleur inédite sur notre six cordes.
Mais cette question je ne me la pose plus, puisque ta prestation colmarinne improvisée ma totalement convaincue de mon raisonnement
Non, je ne pense pas qu'il soit trop tard Roland, d'autant que la musique de Bach demande une maturité avérée.
D'où ma question ?

Avec mes amitiés respectueuses et mes remerciements pour ton enseignement.

Bernard


(You know my passion for JS Bach, who is my favourite "composer for guitar", I'm sorry about the others.
In the more than 30 years that I have followed your career I've had the impression that there was a slight chill, a sort of quarrel between the two of you and I don't know what is the reason for this disagreement, a kind of disharmony, but not, I think, totally so. ...)

Roland Dyens

Re: à quand un JS BACH dans les bacs ?

Message par Roland Dyens » mar. 23 novembre 2010, 12:31

Cyrloud a écrit :Bonjour Roland

Bonjour mon cher Cyrloudin,

tu dévines ma question sans doute ; TU connais peut être ma passion pour JS BACH qui est mon "compositeur pour guitare" préféré ; je suis désolé pour les autres
Depuis, plus de 30 ans que je suis (dans l'ombre longtemps) ta carrière j'ai eu l'impression qu'il y avait un léger froid, une sorte de brouille entre vous deux et je ne sais pas quel est le motif de ce désaccord, une sorte de disharmonie mais qui ne me semble pas complétement consommée

Comme quoi on peut (lourdement) se tromper. Je disais au cours d'une récente réponse à l'un de nos amis forumistes que Bach et Chopin étaient sans nul doute mes deux grands compositeurs classiques préférés.
Oh, si je commençais à t'expliquer les raisons - raisons que je qualifierais d'ailleurs d'objectives - pour expliciter ce que tu appelles un "léger froid", je ne suis pas convaincu que tu me croirais en fait.
Faisons court, très court même. Mais cela suffira amplement à ce que tu comprennes mon propos.

A l'instar sans doute d'autres guitaristes, j'ai été une sorte de "victime objective" d'un certain diktat provenant de certains "Ayatollahs" de la musique baroque de l'époque, de Bach en particulier. De ces personnes "omniscientes" (mais qui, jamais au grand jamais, ne donnaient de concert - surtout pas) j'ai hérité disons d'une certaine...appréhension à jouer Bach. Et pourquoi aurais- je joué Bach, moi qui ne "savait" pas.
J'étais adolescent mais je t'affirme que cet intégrisme musical ambiant (toujours d'actualité d'ailleurs et dont les grandes voix sont toujours aussi "rares" sur scène, notons-le, m'aura frustré - pour ne pas dire d'avantage - de façon dommageable (pour moi en tant que musicien en tout cas) et durable je dois dire.
Voilà pourquoi et depuis toujours en fait je n'ai jamais osé jouer Bach en public. Cela s'appelle une confiscation quelque part. Sans doute. Une confiscation faite par quelques "gardiens de musée", "théologiens" et autres "bibliothéquaires", lesquels d'ailleurs se contredisaient eux-mêmes entre deux de leurs insupportables certitudes sur le sujet, mais c'est ainsi.
Il va de soi que je n'ai pas dit mon dernier mot, la maturité que tu évoques étant en effet un élément correlatif d'une certaine condition pour jouer celui qui, à ce jour - je le redis - constitue encore et toujours la plus merveilleuse faille à mon (pourtant) sincère athéisme.
Joli coming out non Cyberloup?

Je suis (aussi) là pour ça. D'ailleurs n'était-ce pas gravé dans le "marbre" de ce Cahier des charges que je me suis imposé à la veille de ces 3 jours :wink: .

Je t'embrasse mon ami.


Roland


en effet ..

J'ai eu tout récemment le très rare privilège de t'entendre jouer magnifiquement un prélude de Bach qui m' a laissé sans doigt !
Je me demandais simplement, toi, qui est pour moi et pour beaucoup d'autres le maître incontesté de la polyphonie à la guitare, si la musique de js Bach ne pourrait prendre sous tes doigts une ampleur inédite sur notre six cordes.
Mais cette question je ne me la pose plus, puisque ta prestation colmarinne improvisée ma totalement convaincue de mon raisonnement
Non, je ne pense pas qu'il soit trop tard Roland, d'autant que la musique de Bach demande une maturité avérée.
D'où ma question ?

Avec mes amitiés respectueuses et mes remerciements pour ton enseignement.

Bernard

English translation:

How (seriously) wrong we can be. I said in a recent reply to one of our forum friends that Bach and Chopin were undoubtedly my two favorite great classical composers.
Oh, if I started to explain the reasons - reasons that I would describe as objective - to explain what you call a "slight chill", I am not convinced that you would actually believe me.
Let's be brief, very brief even. But that will suffice amply for you to understand my point.

In the same way no doubt as other guitarists, I was a sort of "objective victim" of a certain diktat coming from certain "Ayatollahs" of the Baroque music at that time, of Bach in particular. From these "omniscient" people (but who never, ever gave concerts - certainly not) I inherited let's say a certain... apprehension about playing Bach. And why would I play Bach, I who didn't "know"?
I was a teenager but I assure you that this musical fundamentalism that surrounded me (still current elsewhere and whose great voices are still as "rare" on stage, let us note), frustrated me - to say the least - in a damaging way (for me as a musician anyway) and I must say in a lasting way too.
That is why I have never dared to play Bach in public. This is called a confiscation somewhere. No doubt. A confiscation made by some "museum guards," "theologians" and other "librarians", who furthermore contradicted each other between two of their insupportable certainties on the subject, but that's how it is.
It goes without saying that I have not said my last word on the matter, the maturity that you mention being indeed a related element of a certain condition needed to play the one who to this day - I repeat - is still and always will be the most wonderful weakness in my (nonetheless) true atheism.
A nice coming-out, eh?

That's (also) what I'm here for. Anyway was it not engraved in the "marble" of this Specification that I imposed on myself on the eve of these 3 days? :)

Confajac

Re: à quand un JS BACH dans les bacs ?

Message par Confajac » mar. 23 novembre 2010, 13:12

Je ne suis pas sûr de comprendre les allusions aux "détenteurs du savoir et leur intransigeance" et donc rend grâce à mon professeur (qui je crois vous a croisé dans la classe de Ponce) de m'avoir accompagné dans ma découverte de Bach à l'époque en me laissant le jouer comme je le sentais sans me parler de ces censeurs et de leur dogme :D (l'avantage du guitariste amateur est aussi qu'il a peu de risque de subir les critiques des omniscients et donneurs de leçon de ce monde)

Mais voilà une réponse pleine d'espoir finalement... alors oui, s'il vous plait, tordez le cou à ces traumatismes de jeunesse et faites nous découvrir VOTRE interprétation de la musique du Maitre du baroque... Peut-être d'abord en glissant un petit prélude ou une fugue au cours de vos récitals, puis quand la guérison sera complète avec un bel enregistrement comme celui que vous avez si bien réussi sur Sor. :ouioui:

J'attends ce moment avec impatience
François

Cyrloud

Re: à quand un JS BACH dans les bacs ?

Message par Cyrloud » mar. 23 novembre 2010, 13:17

Hello grand maître

Superbe réponse, je savais bien qu'il y avait quelque chose de pas claire dans cette histoire, et je connais que trop bien ce sujet....je fais aussi partie à mon modeste degré des "Bachrock" victimes ..mais je me soigne...à mi-temps..
Ta modestie et ta sincérité t'honore
mais franchement, je ne vois vraiment pas qui pourrait se permettre de te donner des leçons; Le son que j'ai entendu sortir de ta guitare lors de ton interprétation bachienne était d'une rare beauté "communicative"; il est temps de lever cette frustration et de nous faire enfin partager ta vision de ce compositeur illustre.

Félicitations et remerciements pour ta participation à ce forum, la qualité et la sincérité de tes réponses montrant tout l'intérêt que tu portes aux guitaristes quel qu'ils soient, mais cela ne me surprends bien sûr pas : cela représente un investissement de temps considérable qui nous honore tous ici sur ce site
Bonne journée et bon courage, plus qu'un jour et demi !:-)

cyrlouBac'h

Roland Dyens

Re: à quand un JS BACH dans les bacs ?

Message par Roland Dyens » mar. 23 novembre 2010, 13:27

Confajac a écrit :
Merci de vos encouragements. Et j'envie certains avantages que présente la "carrière" d'amateur il est vrai.
Mias je n'ai, loin s'en faut, pas dit mon dernier mot à ce sujet :wink:


Roland Dyens 2 (Le Retour)


Je ne suis pas sûr de comprendre les allusions aux "détenteurs du savoir et leur intransigeance" et donc rend grâce à mon professeur (qui je crois vous a croisé dans la classe de Ponce) de m'avoir accompagné dans ma découverte de Bach à l'époque en me laissant le jouer comme je le sentais sans me parler de ces censeurs et de leur dogme :D (l'avantage du guitariste amateur est aussi qu'il a peu de risque de subir les critiques des omniscients et donneurs de leçon de ce monde)

Mais voilà une réponse pleine d'espoir finalement... alors oui, s'il vous plait, tordez le cou à ces traumatismes de jeunesse et faites nous découvrir VOTRE interprétation de la musique du Maitre du baroque... Peut-être d'abord en glissant un petit prélude ou une fugue au cours de vos récitals, puis quand la guérison sera complète avec un bel enregistrement comme celui que vous avez si bien réussi sur Sor. :ouioui:

J'attends ce moment avec impatience
François

Revenir à « Roland Dyens sur Delcamp.fr »