Ce matin à la radio

Avatar de l’utilisateur
milsabords
Messages : 11305
Inscription : dim. 17 octobre 2010, 20:07
Localisation : Gaganov

Re: Ce matin à la radio

Message par milsabords » lun. 15 octobre 2018, 19:59

Yupanqui a écrit :
lun. 15 octobre 2018, 18:12
N’y a-t-il pas justement une contradiction par rapport à leur frilosité , puisque justement c’est peut-être en encourageant un répertoire plus audacieux qu’ils pourraient en tirer profit ?
tant qu'ils tirent quelque profit sans devoir investiguer davantage , prendre du temps ,s'interesser vraiment , ça ne les interesse pas.

avant qu'ils en tirent profit il pourrait s'écouler pas mal de temps. pas rentable.


Yupanqui a écrit :
lun. 15 octobre 2018, 18:12
c’est carrément mission impossible. A moins peut-être d’être " appuyé " par quelqu’un de très bien placé……………….
oui , il faut des appuis, des relations , etre du bon milieu , être le neveu du président , être bien né , etc ...
parfois c'est visible parce que le sparents sont dans la variétés , parfois c'est plus discret.

Yupanqui a écrit :
lun. 15 octobre 2018, 18:12

Le seul petit conseil que je peux me permettre de vous donner , c’est de continuer à faire ce qui vous passionne , à continuer à composer si l’inspiration vous vient.
Je ne risque pas de m'arreter car en soi c'est une aventure intérieure sans équivalent. parfois d'un coup une pierre bouge dans le mur et surgit promptement une source ! je suis inondé.


Yupanqui a écrit :
lun. 15 octobre 2018, 18:12


Rien qu’à mon petit niveau j’ai pu constater la mentalité de certains profs de conservatoire qui pour certains m’ont semblé ne pas être très ouverts par rapport à la guitare.
le contraire est l'exception. (ils sont aussi fermés que les vieux pots de confiture , il faut y aller au tournevis et à la pince étau).

allez vers eux et jouez leur de vos compositions - si un jour vous en avez - vous allez voir comment vous allez être reçu ... (moi j'ai eu la folie de le faire il y a une vingtaine d'années .

Yupanqui a écrit :
lun. 15 octobre 2018, 18:12

Mon meilleur prof a été celui dont je parle plus haut et qui pourtant n’est pas issu des circuits conventionnels , c’est quasiment un autodidacte.
Il ne fait pas partie de la secte. il a le droit de contredire , de ne pas être d'accord , et de le dire , de composer , de s'interesser aux gens aux choses aux histoires ,sans passer pour un rénégat aux yeux d'un groupe soumis à un dictat mortuaire. vous avez de la chance.
- milsabords ; bourreau des cœurs d'artichauts.
- scénariste à mes heures perdues.
- pci
- P4 irrémédiable
- inventeur du pétadou
- D0 - 40
- chasseur de spaghettis
- compositeur-récepteur.
- Flingueur de PN

buvez Cacolac

CerisierEnFleur
Messages : 26
Inscription : jeu. 31 août 2017, 08:15

Re: Ce matin à la radio

Message par CerisierEnFleur » jeu. 06 décembre 2018, 08:48

bonjour à tous,
Je plussoie quand au sujet initial de ce topic.
J'adore la musique, mais surtout découvrir de nouveaux morceaux. A chaque foi qu'un recueil de guitare classique sort, on y trouve inévitablement les mêmes morceaux " recuerdos de la alhambra", "Cancion del imperador", "Canarios" de gaspar Sanz, et d'autres encore et encore; Et dès que l'on parle de la guitare classique, on pense de suite à ces morceaux. A croire que la guitare classique a un répértoire limité. C'est du rabachage et ça en devient lassant. En prenant le temps de fouiller, on trouve des perles qui me donnent envie de jouer toujours et plus. Souvent sur youtube, je recherche des morceaux inconnus pour moi où quelques fois j'ai un coup de coeur, et j'ai envie de l'apprendre; De même que des guitaristes que je ne connais pas mais qui me donnent envie de les découvrir davantage. Je n'ai rien en tête au moment où j'écris mais par exemple j'ai vraiment commencé à apprécier la musique de Piazzolla en l' écoutant sur youtube :-) Quand mon professeur m'avait fait apprendre la muerte del angel (je ne suis plus sûr que ce soit celui ci) je n'y arrivais pas, ça ne me parlait pas du tout à l'époque, et ce qui me rebutait c'est que ce n'etait pas un morceau facile. Aujourd'hui j'aime beaucoup ce compositeur, je trouve que ça rend très bien à la guitare. La difficulté des morceaux est toujours là, elle n'a pas disparu avec les années :-D sauf que je pense aujourd'hui que je peux y arriver, avec du travail acharné, de la patience et de la sueur :-D
Je connaissais Piazzolla par les disques d'accordéon qu'avait ma mère (qu'elle a toujours et que j'écoute toujours avec plaisir) mais il est vrai que la guitare classique est bloquée sur Recuerdos et autres.....
J'aime personnellement découvrir de nouveaux auteurs plus contemporains comme Andrew York, Craig visser.......La guitare classique c'est aussi ça.
Par contre, je suis allée découvrir Richard Rodney Bennett que je ne connaissait pas et honnêtement je n'aime pas du tout. C'est trop dissonant pour moi.
manuel rodriguez model A cut (une guitare peut elle avoir un son aussi pourri) valeur sentimentale
santos y mayor: gsm 14,
Höfner HM65Z une belle guitare légère avec un son qui me plaît (en ce moment cordes knobloch Double Silver Carbon CX 400KAC)

Avatar de l’utilisateur
milsabords
Messages : 11305
Inscription : dim. 17 octobre 2010, 20:07
Localisation : Gaganov

Re: Ce matin à la radio

Message par milsabords » jeu. 06 décembre 2018, 10:03

CerisierEnFleur a écrit :
jeu. 06 décembre 2018, 08:48

Je connaissais Piazzolla par les disques d'accordéon qu'avait ma mère (qu'elle a toujours et que j'écoute toujours avec plaisir) mais il est vrai que la guitare classique est bloquée sur Recuerdos et autres ...
J'aime personnellement découvrir de nouveaux auteurs plus contemporains comme Andrew York, Craig visser.......La guitare classique c'est aussi ça.
Il est quasiment impossible - au vu du système commercial actuel - que de nouveaux compositeurs puissent émerger si ce n'est comme un bout de museau furtif à la surface de quelque mare tel un animal aquatique qu'on chasse d'une Pierre.
Et c'est ainsi que le répertoire de cet instrument n'évolue plus depuis fort longtemps. (non qu'il faille renier ce qui est splendide de ce qui s'est fait dans le passé).

Le flamenco a bien plus évolué , avec Paco de Lucia (et peut être déjà plus avant avec des gens que je ne connais pas ) qui a ouvert de nouvelles voies. mais là encore certains se sont engouffrés par imitation réalisant des ensembles qui font un peu "soupe" pour certains, style : cassoulet au centre sur lequel on verse peu habilement creme de framboises , mayonnaise , fletan, bayles aux anchois , le tout flambé au pastis . Olé ! :chaud:

Heureusement il y a des choses splendides et très inventives. Tous doivent s'appuyer d'abord sur la tradition , acquérir les compas , les doigtés , pour aller vers des horizons toujours renouvelés ensuite pour les plus créatifs , les plus doués.
"On" laisse davantage passer le vent frais de ce côté là. Un exemple ; Diego del morao est le fils de son père (moraito le grand, le très grand même ) , mais c'est aussi un grand guitariste. suffit pas de naitre , faut gratter ,gratter , gratter. :chaud: bien sur.

il manque
des arrangeurs de talent pour produire des duos , des trios , des quatuors et ensembles avec orchestres.
Il manque la perspicacité de producteurs qui orchestreraient les choses ( c’est un métier savez vous ) , et imposeraient aux musiciens un travail orienté en vue d'être produit sur scène de la bonne manière (c'est un métier ) , à quoi il faudrait également imposer la contrainte des instrument utilisés , et c'est à ce prix qu'on pourrait sortir de cette ornière , ce sentiment qu'on a parfois de se dire qu'on est en face de gens "qui s'empêchent de ..." et qui une fois rentrés chez eux vivent la musique très différemment.
Voyez comme ce monde là dispense son énergie comme un piano dispenserait un son constamment bridé par un étouffoir surpuissant. On saute de joie modérément.

Voyez un truc tout simple, si vous composez un peu , et quelques truc assez chiadés pour certains qui une fois arrangés se tiennent , hé bien il faut que vous soyez passée par le conservatoire pour qu'un éditeur daigne s'intéresser à la publication d'un simple petit cahier d'études.
Ou alors vous êtes le fils de quelqu'un et vous bénéficiez de son nom qui sonne comme un produit de multinationale*. Rien que le nom en soi est vendeur , alors ça , ça le s’intéresse , le flouze avant tout.
dommage que je n'ai pas eu ce genre de relations.
L'une de mes nièces elle même s'indigne que mes œuvres ( et celles d'autres personnes ) ne soient jamais publiées de mon vivant ( pour les meilleures au moins ) , elle est guitariste (sur guitare folk , et chante , et fort bien même étonnamment ) , elle s'apercevra vite que si elle même ne devient éditrice ce sera perdu à jamais.
Mais bon , elle a fait des études dans une école de cinéma de haute volée , qui sait ce qui peut advenir de l'avenir ...

on peut toujours publier à compte d'auteur ( tout en ne le disant pas ,comme font 90 % de ce qui le font ) 8) ,mais ça ne vous donne pas une notoriété pour autant , et d'autant plus si vos œuvres sont assez soupissimement** conventionnelles.
Ne soyons pas dupes.







*
- je m'appelle Jacques Vabres ...
- C'est un peu fort de café !


* *milsabords enrichit votre vocabulaire. :ouioui:
- milsabords ; bourreau des cœurs d'artichauts.
- scénariste à mes heures perdues.
- pci
- P4 irrémédiable
- inventeur du pétadou
- D0 - 40
- chasseur de spaghettis
- compositeur-récepteur.
- Flingueur de PN

buvez Cacolac

CerisierEnFleur
Messages : 26
Inscription : jeu. 31 août 2017, 08:15

Re: Ce matin à la radio

Message par CerisierEnFleur » lun. 10 décembre 2018, 15:07

Je suis d'accord avec vous Milsabords, mais même si on parle de Tarrega on pense à "Recuerdos de la alhambra; Si on parle de Gaspar Sanz, on pense à Canarios; Ces compositeurs n'ont pas composés que ces morceaux.
manuel rodriguez model A cut (une guitare peut elle avoir un son aussi pourri) valeur sentimentale
santos y mayor: gsm 14,
Höfner HM65Z une belle guitare légère avec un son qui me plaît (en ce moment cordes knobloch Double Silver Carbon CX 400KAC)

Revenir à « Place publique des guitaristes classiques »