Harmonie modale - Usage des modes

Quelle méthode ? Pour enfant, pour adulte ?
Avatar de l’utilisateur
Yann Kovic
Messages : 638
Inscription : lun. 23 juin 2008, 08:36
Localisation : Région de Liège - Belgique

Harmonie modale - Usage des modes

Message par Yann Kovic » sam. 08 mai 2010, 11:17

Bonjour à toutes et tous,

Je voudrais qu'on puisse continuer ici une petite discussion intéressante entamée sur un autre topic.
On expliquait quelques manières d'enrichir nos compositions et notre jeu, dont par exemple les renversements d'accords.

Quand on parle des modes, on s'aperçoit bien vite que si tout le monde en a de près ou de loin entendu parler, peu de gens maîtrisent le sujet.
Pour rappel voici en gros ce que j'en sais:

J'ai écrit ailleurs:
Les modes, ce sont en fait des gammes construites sur base d'une gamme initiale, dont on décale la note qu'on considère être la tonique.

Exemple: si vous jouez C D E F G A B C gamme de C (Do) majeur, vous pouvez très bien décider de construire une nouvelle gamme qui commence par D et qui comporte les mêmes notes que la gamme de C initiale.

Vous jouerez donc: D E F G A B C D comme gamme de tonique à tonique. ET cependant, les accords restent les mêmes que ceux inhérents à la gamme de C! On est alors en D dorien, qui n'est autre que la gamme de C commençant par D. En cherchant à résoudre sur la nouvelle tonique, on obtient une nouvelle sonorité, une nouvelle couleur, qui crée quelque chose de nouveau. Attention que le risque est grand de résoudre sur la tonique de la gamme majeur (mode ionien) car culturellement, c'est plutôt vers cette note que notre oreille à tendance à nous mener naturellement (c'est d'ailleurs un des usages des modes, à savoir la modulation, qui est en fait le passage d'une tonalité à l'autre).

Il faut savoir qu'il existe de par le monde (et de par l'histoire) une multitude de gammes en tous genre, et que rien n'empêche de créer des modes depuis ces autres gammes (qu'elles soient majeures, mineures, etc...)

Le lien suivant vers wiki vous donne déjà un aperçu non exhaustif des gammes disponibles:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_gammes_et_modes

EDIT: attention, ce lien n'est là que pour donner une liste des GAMMES. Il parait que l'article comporte des erreurs concernant les modes

Clément Pic nous propose ce lien sur les modes:http://www.plm.paris-sorbonne.fr/Textes/FPEchelles.pdf

Je ne suis pas un expert dans cette matière, mais je veux juste dire ceci: dans le domaine musical, on frôle l'Infinitude des possibilités!
Il serait intéressant de réunir ici de véritables pistes de travail, et des concepts clairs.
Je propose que ceux d'entre vous qui savent comment expliquer et travailler les modes, nous fassent part ici de leur expérience. Tout est bon: partitions, enregistrement d'exemples, concepts théoriques et techniques (exercices concrets), marches à suivre, erreurs à ne pas commettre, etc.

Au risque de paraître exigeant, Il serait intéressant que ce topic ne finisse ni en querelles de détails, ni en discussions de "comptoir" (même si la polémique en matière de forum peut s'avérer constructive et enrichissante).
Ce serait chouette si on pouvait y réunir quelques bons articles de fond précis, et de ne pas se retrouver avec un fouillis indescriptible.


Merci à toutes et tous de nous faire partager votre savoir!

EDIT: je corrige le titre de ce topic, il fallait bien sûr lire "harmonie modale" et non "tonale", ahlàlà, où avais je encore la tête?!
Dernière modification par Yann Kovic le sam. 08 mai 2010, 17:04, modifié 1 fois.
L'humanité disparaitra... Bon débarras ! (Y.Paccalet)

Guitares:
Hanika 59SF Oberklasse (classique) Crd Savarez Cantiga 510CRJ et Hannabach M590 Titanyl
Martin OM-21 (Folk Picking) Crd Martin PhBr Lifespan C-light 11-52
Sigma OMR-1ST, Hanika Basis cut PF

Avatar de l’utilisateur
Elisabeth Calvet
Compositrice
Messages : 5674
Inscription : dim. 18 février 2007, 20:50
Localisation : Tarn

Re: Harmonie tonale - Usage des modes

Message par Elisabeth Calvet » sam. 08 mai 2010, 12:22

Voilà un sujet intéressant!
En jazz, je ne connais pas trop l'usage des modes.
Mais en classique, on voit quelquefois des pièces écrites dans un mode spécial, dans lequel la tonique du mode sonne comme une vraie tonique, pas seulement pendant la durée d'un accord, mais sur des phrases entières, ou sur toute la pièce.
Et on peut écrire l'armure en considérant la tonalité réelle, ou alors, considérer celle du mode employé, en altérant certaines notes.
Par exemple, avec un mode de ré en ré, soit on ne met aucune altération, soit on considère cela un peu comme du ré mineur, et on met un bémol à la clé, et un bécarre dans la partition devant les si.
De la même manière, un mode de ré en mi aura pour tonique le mi, et pour armure un fa dièse si on le considère comme un mi mineur, avec dans la partition des dièses devant les do, ou alors à la clé le fa dièse et le do dièse.
(Il me semble avoir vu les deux manières de faire).
En fait, ça dépend de la perception qu'on a du mode, si on le rattache à un mode majeur ou mineur altéré, ou si on le considère avec sa propre identité de mode.
C'est un peu ça, ou je suis à côté de la plaque?
- Je ne sais pas.
- Tu es sûr de ne pas savoir ce que ça veut dire, moderato cantabile ? reprit la dame
L'enfant, immobile, les yeux baissés, fut seul à se souvenir que le soir venait d'éclater. Il en frémit.
(Marguerite Duras)

Gratouyeur

Re: Harmonie modale - Usage des modes

Message par Gratouyeur » sam. 08 mai 2010, 20:10

Pour avoir suivi une initiation au jazz, ce que je sais des modes est trés simple, et rejoint ce qu'en dit Yann kovic.
Sur une tonalité donnée, on peut décliner sept accords (avec chaque degré comme tonique).
A chaque degré, l'ordre des intervalles change, et on se retrouve donc avec 7 gammes différentes (les modes grecs).
Selon la tonalité, majeure, mineure harmonique, mineure mélodique, on se retrouve donc avec 21 possibilités.
En jazz, on peut donc utiliser ces gammes sur chaque accord, ou une d'entre elles sur les accords appartenant à la même tonalité.
En classique, je pense que l'on peut faire de même. Mais dans les 2 cas, il faut savoir repérer les modulations.
Bref, c'est théoriquement simple, mais aligner des gammes ne certifie pas une bonne improvisation, loin s'en faut.
Pour un boeuf, c'est par contre bien utile. On est moins démuni devant une grille que l'on découvre, et on peut improviser un minimum.
Et basique du basique, la gamme blues, qui permet de boeufer comme un âne (!!!) sans se poser de question, ça roule quel que soit l'accord utilisé
(bien sur, il faut savoir si on est en Mi ou en La, par exemple...)
A part, ça il existe bien sûr, une infinité de gammes. Mais rien que les modes Grecs suffisent pour s'embrouiller la tête !

Avatar de l’utilisateur
Yann Kovic
Messages : 638
Inscription : lun. 23 juin 2008, 08:36
Localisation : Région de Liège - Belgique

Re: Harmonie modale - Usage des modes

Message par Yann Kovic » jeu. 13 mai 2010, 13:16

Voici un petit essai que je viens de composer.

Ce petit morceau sans prétention est basé sur un accord de base en Ré mineur. La gamme utilisée reste cependant la gamme de Do, ce qui lui confère une couleur particulière.
Le mode Dorien de Ré est un mode mineur, malgré le caractère un peu ambigu de la présence du Si qu'on voudrait altérer en Sib.

J'aimerais avoir l'avis d'un spécialiste, mais je pense que mon exemple est bon. La tonalité est bien posée par le retour régulier du Ré mineur, le Si n'est pas altéré,et j'évite de passer accidentellement en La mineur (le risque de moduler est là, puisque le La mineur est la relative mineure de Do).
Les accords restent tant que c'est possible diatoniques à la tonalité de Do, sauf quand apparait le Si car cela amène alors des intervalles trop serrées (1/2 ton) extrêmement dissonantes.

Merci de me donner votre avis.

PS: c'est idiot, mais on ne sait pas insérer de PDF ici! Dommage...
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
L'humanité disparaitra... Bon débarras ! (Y.Paccalet)

Guitares:
Hanika 59SF Oberklasse (classique) Crd Savarez Cantiga 510CRJ et Hannabach M590 Titanyl
Martin OM-21 (Folk Picking) Crd Martin PhBr Lifespan C-light 11-52
Sigma OMR-1ST, Hanika Basis cut PF

Avatar de l’utilisateur
Clément Pic
Compositeur
Messages : 2069
Inscription : dim. 22 juillet 2007, 19:33
Localisation : Lille

Re: Harmonie modale - Usage des modes

Message par Clément Pic » jeu. 13 mai 2010, 13:30

Gratouyeur a écrit : A chaque degré, l'ordre des intervalles change, et on se retrouve donc avec 7 gammes différentes (les modes grecs).
bé non....

On a appelé ces échelles "modes grecs" pour donner une légitimité historique - enfin on l'a inventé cette légitimité- cela permetta de dire "voyez, nous sommes gardien de la tradition, c'est nous qui avons la vérité.

Je retrouve mes cours sur les modes grecs, (les vrais!) et je vous le restitue.
In cobbles I trust.
In bescherelle I must trust.

Avatar de l’utilisateur
Clément Pic
Compositeur
Messages : 2069
Inscription : dim. 22 juillet 2007, 19:33
Localisation : Lille

Re: Harmonie modale - Usage des modes

Message par Clément Pic » jeu. 13 mai 2010, 15:30

Modes grecs.
Nous nous baserons sur la théorie dite "théorie Alexandrine" car les textes ont été rédigé au -IIIème siècle par des pythagoriciens d'Alexandrie.
Il y a aussi une théorie du IIème siècle, la théorie ptolémaïque. (J'ai perdu mes notes sur ce sujet :oops: )

La tekné se divise en 3 domaines:

1. L'harmonique
C'est la science des intervalles
2. Le Ton
C'est le nom des degrés, la transposition peut être évoquée dans ce domaine.
3. La rythmique
C'est l'organisation du temps, en lien avec la poésie.

On va donc s'attacher à l'harmonique.

Intervalles, considérations esthétiques.

Le Beau idéal est l'unisson, de rapport 1/1.

Les symphonies sont les intervalles qui se rapprochent le plus du Beau idéal:

Octave: 2/1
Quinte: 3/2
Quarte: 4/3

Les autres intervalles sont les intervalles diaphoniques, qui divisent le son.
Pour faire une mélodie, il faut harmoniser diaphonies et symphonies.
On l'harmonise au sein de la plus petite symphonie: la quarte.
tetra-1-1.jpg
Cette petite unité d'une quarte descendante se nomme le tétracorde.
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
In cobbles I trust.
In bescherelle I must trust.

Avatar de l’utilisateur
Clément Pic
Compositeur
Messages : 2069
Inscription : dim. 22 juillet 2007, 19:33
Localisation : Lille

Re: Harmonie modale - Usage des modes

Message par Clément Pic » jeu. 13 mai 2010, 15:46

Les tétracordes
Il y a quatre genres de tétracorde.
En effet, on peut placer différentes diaphonies au sein du tétracorde:
le double-ton
le ton
le semi-ton
le semi-semi-ton
genre.jpg
Ces tétracordes s'associent ensuite afin de former un mode qui se définira en fonction de ceux-ci.
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
In cobbles I trust.
In bescherelle I must trust.

Avatar de l’utilisateur
Clément Pic
Compositeur
Messages : 2069
Inscription : dim. 22 juillet 2007, 19:33
Localisation : Lille

Re: Harmonie modale - Usage des modes

Message par Clément Pic » jeu. 13 mai 2010, 17:33

Il y a deux manières de joindre les tétracordes. (pour cet exemple, nous restons en genre diatonique)
Soit de façon conjointe.
conjoint.jpg
Soit de façon disjointe
disjoint-1-0.jpg
Ce que nous appelons le LA est la note d'accord.
N.B: le LA est ici non pas une hauteur, mais une fonction au sein d'un système.

Avec un tétracorde disjoint au LA et un conjoint au La, cela nous donne l'octave avec 3 tétracordes:
3tetras-0-0.jpg
Voici le détail:
detail.jpg
Enfin, le système est étendu en double octave de part et d'autre du "LA".
doubloctave.jpg
Nous allons voir maintenant le détail. Chaque tétracorde porte un nom et chaque note aussi!
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
In cobbles I trust.
In bescherelle I must trust.

Avatar de l’utilisateur
Clément Pic
Compositeur
Messages : 2069
Inscription : dim. 22 juillet 2007, 19:33
Localisation : Lille

Re: Harmonie modale - Usage des modes

Message par Clément Pic » jeu. 13 mai 2010, 18:07

Le nom des tétracordes et des notes
Le "LA" bien entendu ne portait pas ce nom: pour cela, il faudra attendre Guy d'Arrezo au début du XIème siècle...
Tétracorde 1: des HYPERBOLEES
hyperbolees.jpg
-Nète
-Paranète
-Trite
(-première des disjointes)
Tétracorde 2: des DISJOINTES
disjointes.jpg
-Nète
-Paranète
-Trite
-Paramèse
Tétracorde 3:des CONJOINTES
conjointes.jpg
-Nète
-Paranète
-Trite
(-première des moyennes)
Tétracorde 4: des MOYENNES
moyennes.jpg
-Mèse très importante, c'est elle que l'on cherche quand on analyse une pièce de cette époque.
-Lichanos
-Parhypate
-Hypate
Tétracorde 5: des HYPATES
hypates.jpg
-dernière des moyennes
-Lichanos
-Parhypate
-Hypate
(-Prolambanomène)

(Si vous décelez des erreurs, n'hésitez pas à me les montrer.)
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
In cobbles I trust.
In bescherelle I must trust.

FredSico

Re: Harmonie modale - Usage des modes

Message par FredSico » sam. 29 mai 2010, 23:39

Bonjour,

1- pour ma part, je confond quasi le terme gamme et le terme mode.
Danhauser dit au chapitre Mode : "l'octave étant divisé en 7 intervalles irréguliers (5 tons et 2 demi-tons diatoniques) on appelle mode la façon de disposer c'est 2 demi-tons à l'intérieur d'une gamme." (ce qui reviens à faire ce YanKovic propose : prendre pour nouvelle tonique chaque degrés de la gamme majeur).
Et plus loin : "Le mode de Do, mode Lydien, est à l'origine de toute la musique tonale"
. Et donc la gamme est majeur est aussi un mode.

2- Ce que vous pouvez faire c'est faire la même chose sur les gammes mineures : mineure mélodique ascendante, mineure harmonique (la mineure harmonique descendante étant, si je me trompe, pas la même que la naturelle). Et là vous allez découvrir des modes qui enrichiront vos compositions.

Voici quelques modes utilisé en jazz
do ré mi fa# sol la si do (à la place du mode majeur)
do ré mib fa sol la si do (do mineur mélodique asc.)
do ré mi fa# sol# la# do (gamme par ton)
do ré mi sol la do (pentatonique majeur)
do ré mib fa sol sib do (penta mineur)
do réb mib mi fa# sol la sib do (mode à 8 notes dit mode berta en autre)
do réb mib mi fa# sol# la# do (issue de réb mineur mélodique asc.)
do ré mi fa sol la sib si do (mode bop)
do ré mi fa# sol la sib do (mode bartok,issue de sol mineur mélodique asc.)
En espérant ne pas avoir fait d'erreur.

Un exemple : dans les compositions classiques (Bach) en ton mineur, sont régulièrement utiliser les modes mineurs mélodique ascendant ou descendant .

3- Deux bouquins : "Thesaurus of Scales and melodic patterns" de Nicolas Slonomsky et " La partition intérieur" de Jacques Siron.

Cordialement

FredSSssS

Avatar de l’utilisateur
Clément Pic
Compositeur
Messages : 2069
Inscription : dim. 22 juillet 2007, 19:33
Localisation : Lille

Re: Harmonie modale - Usage des modes

Message par Clément Pic » sam. 29 mai 2010, 23:52

FredSico a écrit :Bonjour,

1- pour ma part, je confond quasi le terme gamme et le terme mode.
C'est en effet un piège courant, d'autant plus que la confusion est souvent pratiquée, elle est devenue un usage. En gros, le terme mode recouvre plusieurs réalités musicales, mais l'une de ces acceptions quoique consacré par l'usage, est de moindre vérité.
FredSico a écrit :
Un exemple : dans les compositions classiques (Bach) en ton mineur, sont régulièrement utiliser les modes mineurs mélodique ascendant ou descendant .
Car la musique est encore pensée en tétracorde ou hexacorde!
FredSico a écrit : 3- Deux bouquins : "Thesaurus of Scales and melodic patterns" de Nicolas Slonomsky et " La partition intérieur" de Jacques Siron.
Merci pour la référence!
In cobbles I trust.
In bescherelle I must trust.

Avatar de l’utilisateur
Jyerre84
Messages : 45
Inscription : sam. 01 octobre 2016, 23:39
Localisation : Avignon

Re: Harmonie modale - Usage des modes

Message par Jyerre84 » ven. 12 octobre 2018, 04:23

Bonjour,
J'apprends actuellement le mode Lydien à partir du Sib majeur : Bb, C, D, E, F, G, A... Mon premier "mode" un peu plus complexe que celui des classiques majeurs ou mineurs.

1) je coince sur quelque chose qui va vous paraitre surement très simple, mais...

Si l'on joue le " Mode Si bémol majeur Lydien" on dit qu'on a la "Gamme Majeure de Fa" pourquoi ?
Je pensais que dire la Tonique en Bb donnerait bien son nom soit Bb ? Pourquoi devrait-on dire que c'est celle de Fa ?

NB : Je pense avoir compris que pour la construire on démarrait à partir du degré IV (Fa) d'une gamme de Do en majeur et qu'on utilise les intervalles qui existent sur cette gamme de Do… Mais pourquoi ne pas dire gamme de Sib en mode majeur Lydien ?

2) en tant que toujours grand débutant j'aurais un autre conseil à demander.

Il m'a semblé plus simple de jouer ma gamme de Sib maj lydien, enfin Fa (!) à partir de la position VII. Soit, frette 8 pour le Sib, 10 pour le do et revenir à 7 pour le ré de la corde qui suit... Ainsi, tout regrouper entre les frettes 7 et 10 ce qui me permet d'avoir 2 octaves "facile" sous les doigts. Ai-je raison sachant que je vais devoir m'attacher à des impros qui vont suivre les accords de l'harmonisation du mode, c-a-d., Bb7M, C7, Dm7, EØ, F7M, Gm7 et Am7 (J'ai donné cette suite pour bien préciser que je cherche à jouer en mode Lydien Majeur).

Merci d'avance pour votre aide.
Les arts plastiques m'ont poussé tardivement à la musique. D'abord écoute des musiques sérielles, dodécaphoniques, jazz… Puis pratique de la folk et de l'électrique... Nouveau monde du classique : j'apprends à peine à en goûter ses codes...

Avatar de l’utilisateur
milsabords
Messages : 9936
Inscription : dim. 17 octobre 2010, 20:07
Localisation : Gaganov

Re: Harmonie modale - Usage des modes

Message par milsabords » ven. 12 octobre 2018, 06:47

intéressant mais il faut avoir assimilé toute la théorie musicale pour y comprendre un traitre mot.
- milsabords ; bourreau des cœurs d'artichauts.
- scénariste à mes heures perdues.
- pci
- P4 irrémédiable
- inventeur du pétadou
- D0 - 40
- spaghettophile
- compositeur-récepteur.
- Flingueur de PN

buvez Cacolac

Avatar de l’utilisateur
Marieh
Messages : 4709
Inscription : dim. 22 mars 2009, 22:01

Re: Harmonie modale - Usage des modes

Message par Marieh » ven. 12 octobre 2018, 10:26

Jyerre84 a écrit :
ven. 12 octobre 2018, 04:23
Bb7M, C7, Dm7, EØ, F7M, Gm7 et Am7
Tous ces accords sont construits à l'aide des notes de la gamme de Fa : fa, sol, la, sib, do , ré, mi.

Cette gamme peut porter le nom de mode Ionien, elle commence par Fa. Si vous jouez la même gamme en commençant par Sol, vous jouez le mode Dorien, la même gamme en commençant par La, le mode Phrygien, etc.
Voir --> https://www.guitare-improvisation.com/l ... ajeure.php

Les modes font vendre beaucoup de littérature mais, en fait, on joue toujours les mêmes notes... :)

Sinon, pour l'autre question, jouer en position n'a pas que des avantages (voir The Advancing Guitarist de Mick Goodrick).
Il est important aussi de savoir bouger la main gauche horizontalement, pour improviser.
Savoir jouer sur toute la longueur d'une corde, puis deux puis... jusqu'à six. :chaud:

Avatar de l’utilisateur
Bernard Corneloup
Modérateur en chef
Messages : 11356
Inscription : lun. 31 août 2009, 16:41
Localisation : Lyon

Re: Harmonie modale - Usage des modes

Message par Bernard Corneloup » ven. 12 octobre 2018, 10:37

Comme je l'ai aussi dit sur le fil qu'indique Marieh, la musique n'est pas du bricolage.
On comprend facilement que l'apprentissage des structures musicales à travers ce gros mot que l'on appelle le solfège (ou plus largement théorie musicale - voir le livre de Dannhauser) rebute certains, néanmoins ... tout revient toujours à ce qu'explique Marieh : la notion de tonalité. Il suffit de comprendre dans quelle tonalité on se situe (avec les éventuelles modulations) et on sait sur quelles notes il faut jouer (improviser, composer ...), sans avoir à apprendre des schémas de doigtés qui ne nous disent rien en termes de musique.
L'homme qui n'a pas de musique en lui et qui n'est pas ému par le concert des sons harmonieux est propre aux trahisons, aux stratagèmes et aux rapines (William Shakespeare, Le marchand de Venise) | élève du cours en ligne D07

Revenir à « Pédagogie et méthodes pour guitare classique »