Définitivement fâchée avec mon métronome ?

Quelle méthode ? Pour enfant, pour adulte ?
kikoue

Re: Définitivement fâchée avec mon métronome ?

Message par kikoue » mar. 29 décembre 2009, 12:23

dedo a écrit :Le meilleur son pour un métronome c'est celui d'un métronome mécanique en bois. C'est en tout cas le seul que j'arrive à supporter. Sinon, je me sers pas mal de mon pied droit pour battre la mesure.
bonjour Dedo

je préfère à aujourd'hui les petits électroniques, parce que l'on peut baisser le volume... :ouioui:
sur de longues scéances c'est appréciable pour la santé des nerfs :lol:
mais il n'est pas loin le métronome "classique", et je le sors pour les grandes occasions, les
plus précieux éclats de notes :D

cailloux44

Re: Définitivement fâchée avec mon métronome ?

Message par cailloux44 » jeu. 31 décembre 2009, 12:17

Si comme moi tu as un métronome sur lequel il n'est pas possible de baisser le volume, une solution:
Le mettre sous une couverture ou un coussin... c'est assez efficace et ca permet de ne pas trop s'énerver ;-)

dedo

Re: Définitivement fâchée avec mon métronome ?

Message par dedo » jeu. 31 décembre 2009, 17:02

Chose impossible avec un métronome mécanique...on arrête pas le progrès. :okok:

Christelle-Bailleux

Re: Définitivement fâchée avec mon métronome ?

Message par Christelle-Bailleux » jeu. 31 décembre 2009, 17:55

dedo a écrit :Chose impossible avec un métronome mécanique...on arrête pas le progrès. :okok:
Non mais dans un casque de moto.... ça fait le même effet !! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

kikoue

Re: Définitivement fâchée avec mon métronome ?

Message par kikoue » jeu. 31 décembre 2009, 18:33

original le coup du casque ! :wink: :okok:

sinon, on peut poser tout simplement un adhésif fin, ou épais :mrgreen: selon sa
sensibilité sur la sortie du tic-tac, c'est peut-être moins douillet que la couette,
mais çà dépanne aussi si on doit sortir avec son métronome et sans son lit ! :lol:

jojo

Re: Définitivement fâchée avec mon métronome ?

Message par jojo » ven. 01 janvier 2010, 19:43

Yann Kovic a écrit :Jojo a écrit:
Mon probléme avec le métronome c'est un autre... il est trés rapide :chaud: Se suis à 2/3 du 1ere niveau et J'ai da dificultee de la vitesse... C'est normal??? On peut considerer seulement qui une piéce est bien quand on joue avec le temps correct??? :?

Bonne année a touts.
Le tempo donné pour les morceaux d'apprentissage est souvent plus élevé que celui de l'interprétation normale. Quand on arrive à jouer convenablement un morceau "trop vite", cela veut dire qu'on le maitrise. Pour l'interpréter alors de manière sensible, il faut réduire alors le tempo.
kikoue a écrit :Bonjour Jojo :D

c'est difficile de jouer vite et bien, mais ne t'inquiètes pas ! c'est super aussi de prendre son
temps !
Je préfère entendre une musique plus lentement mais très bien jouée et comprise.
Jouer toutes les pièces du volume 1 au tempo recommandé, n'est pas le premier objectif :
on progresse aussi pour d'autres apprentissages, le déchiffrage, le rythme, les différentes techniques... etc
et ce sera super bien assimilé :okok:
Je te dirai de continuer en te faisant plaisir, dans quelques temps tu pourras apprécier tes
progrès, et l'aisance sur ces premières pièces, et tu seras plus fort que le métronome :guitare: :war:
Alors, Je continue le travail avec ma guitarre et avec mon ami métronome... mais plus lentement.:serenade:

Merçi beaucoup a touts et bonne année. :ivresse:

cuencadix

Re: Définitivement fâchée avec mon métronome ?

Message par cuencadix » lun. 04 janvier 2010, 22:53

Bonne année à tous,
Moi aussi je fait un retour en arrière pour reprendre les exercices et les partitions que je connais avec un métronome. Au début j'ai eu le même problème les tics tacs du métronome me perturbaient. J'ai commencé en réduisant le son de façon à juste l'entendre et en observant le balancement de l'aiguille, j'ai pu petit à petit augmenter le volume et je compense la gène en me chantant intérieurement les notes. Je bas aussi la mesure avec les orteils dans ma chaussure sans bouger le pied, cela m'aide aussi à retrouver le rythme sans le métronome. Je crois qu'il va me falloir de la patience et de la longueur de temps comme l'aurait dit de La Fontaine.
Merci, pour les conseils, à tous ce qui ont écrit sur ce sujet.

jojo

Re: Définitivement fâchée avec mon métronome ?

Message par jojo » mar. 05 janvier 2010, 23:15

Je crois que c'est une bonne idee. Retourner aux musiques q'on connait dejá e jouer avec le métronome. Je vais essayer ça... :ouioui:

cuencadix

Re: Définitivement fâchée avec mon métronome ?

Message par cuencadix » dim. 17 janvier 2010, 23:43

kikoue a écrit :Bonjour Motarde,

Un petit temps d'adaptation est nécessaire pour apprécier les bienfaits
du métronome et faire équipe avec lui.

Il y a peut-être un inconfort :
- dû à une possible confusion entre la pulsation (le métronome)
et les rythmes à jouer
- une petite révision des rythmes simples et basiques est peut-être utile
(ronde, blanche, noire, croche, valeurs pointées, et figures de silence correspondantes)
- le tempo n'est pas adapté, soit trop lent, soit trop rapide
- la difficulté rythmique de la pièce prématurée
- les possibles difficultés techniques avec l'instrument

Avant de le mettre en route :

- être détendu et disponible :wink:
- régler le volume sonore (quand c'est possible)
- une lecture rythmique, en plaçant chaque pulsation, rythmes frappés ou
verbalisés
- battre la mesure pour situer et proportionner dans l'espace
chaque figure rythmique, correctement à sa place

Ce que l'on saura faire avec aisance à un tempo lent, pourra être accéléré
graduellement avec aisance :D

Avec le métronome :

- une lecture rythmique sans la guitare
- puis avec la guitare en augmentant progressivement le tempo

Cette démarche approfondie servira avec efficacité les pièces suivantes
de difficulté égale, et avec plus de confiance, d'autres pièces plus fournies
en nouveautés techniques.

:bye:
Ce n'est pas évident une guitare une partition un métronome...et comment s'y prendre? Cette démarche me semble bonne je vais essayer.
:merci:

Sylvain Gaubert

Re: Définitivement fâchée avec mon métronome ?

Message par Sylvain Gaubert » jeu. 21 janvier 2010, 15:16

Oui très bonne approche, je rajouterais le chant avec le nom des notes après avoir verbalisé le rythme. :okok:

cuencadix

Re: Définitivement fâchée avec mon métronome ?

Message par cuencadix » mer. 03 février 2010, 00:07

!Mes premiers essais avec la méthode de Kikoue, la préparation sans la guitare me parait un peu rasoir, je préfére gratter que chanter même si je ne suis pas Ségovia je ne suis pas Pavaroti non plus et il pleut assez souvant !!!! Ceci dit ça m'aide. Je ne suis pas encore très au point mais par moments ça marche, donc je continue....à suivre.

kikoue

Re: Définitivement fâchée avec mon métronome ?

Message par kikoue » mer. 03 février 2010, 00:46

Bonsoir Cuencadix,

Les seuls risques encourus, c'est de gagner en facilité d'exécution et en précision de lecture, donc
en qualité de jeu :wink:
Sans compter, la confiance gagnée, et la bonne conscience d'une démarche constructive : se sentir déjà
dans un espace d'évolution familier :okok:
C'est aussi le prétexte, d'avoir les mains libres, pour approfondir, chercher, apprendre, comprendre !
Comme s'intéresser au compositeur, ou à son époque (c'est juste un exemple)

Quand on déchiffre directement et seulement, accompagné de sa guitare, l'attention est souvent accaparée
par ce que l'on doit faire avec ses doigts. Il est fréquent alors de passer à côté de détails d'écriture qui
n'en sont pas en fait...

Ce ne sera pas toujours utile de le faire : le plus formidable des progrès c'est quand on sera capable
d'apprécier si on a besoin ou pas de faire cette approche préalable avec le métronome :D
Parce que la pratique régulière de cette démarche aura organisé la pensée, petit à petit.
La méthode s'installe mentalement. Hop, un coup d'oeil à la clé pour la tonalité et les altérations, les
schémas de positions vont apparaître... puis un autre sur le chiffre indicateur de mesure, le placement
de chaque pulsation, l'effet du métronome a pour principale qualité, de nous donner "du rythme", pour
tout ce que nous faisons, et révéler notre pulsation intérieure. S'il peut énerver ou déranger, quand il
est mal utilisé ou excessivement, il demeure un formidable stimulant qui nous dynamise, et nous apporte
une certaine forme d'émulation ! :D

:bye: :wink: :casque:

Avatar de l’utilisateur
Cadiz
Messages : 2411
Inscription : mar. 27 novembre 2007, 13:57
Localisation : Loire-Atlantique

Re: Définitivement fâchée avec mon métronome ?

Message par Cadiz » mer. 07 juillet 2010, 10:43

Une vidéo avec utilisation du métronome ? :) C'est par ici :

[media]https://youtu.be/r3ez9_HeVK4&feature=player_embedded[/media]

Avatar de l’utilisateur
Elisabeth Calvet
Compositrice
Messages : 5695
Inscription : dim. 18 février 2007, 20:50
Localisation : Tarn

Re: Définitivement fâchée avec mon métronome ?

Message par Elisabeth Calvet » mer. 07 juillet 2010, 14:11

Souvent, ça n'est pas en place, heureusement! :lol:
(sinon, ça aurait un côté terrifiant...)
- Je ne sais pas.
- Tu es sûr de ne pas savoir ce que ça veut dire, moderato cantabile ? reprit la dame
L'enfant, immobile, les yeux baissés, fut seul à se souvenir que le soir venait d'éclater. Il en frémit.
(Marguerite Duras)

Sylvain Gaubert

Re: Définitivement fâchée avec mon métronome ?

Message par Sylvain Gaubert » jeu. 08 juillet 2010, 03:09

Ben je trouve ça assez intéressant la vidéo permet de montrer comment on utilise différentes formules rythmique dans un travail métronomique (seul petit regret, il n'en utilise que deux alors qu'il y aurai beaucoup d'autres formules rythmique à utiliser).

Concernant la vitesse il ne faut pas s'y tromper c'est à travailler lentement dans un premier temps avant d'augmenter le tempo. Et aussi préférer un découpage beaucoup plus court avant de tout raccorder pour réaliser ce long découpage là.

Ensuite c'est intéressant d'observer que sans métronome, il se sert de la conduite musicale et sort ainsi très légèrement du cadrage métronomique sans non plus trop dénaturer les cellules rythmique mais simplement en procédant par jet (d'un point de départ à un point d'arrivé, puis d'un nouveau point de départ à un autre point d'arrivé etc...), le tout avec une légère accentuation qui permet cette fine articulation rythmique tellement nécessaire à la prise de vitesse.

Par contre quel intérêt de faire tout ça en public ? A moins qu'il ne s'agisse d'une masterclass ?

En tout cas merci pour la vidéo Cadiz :okok:

Revenir à « Pédagogie et méthodes pour guitare classique »