La Guitare classique de Mourat

Quelle méthode ? Pour enfant, pour adulte ?
Avatar de l’utilisateur
Isabelle Frizac
Modératrice
Messages : 21493
Inscription : sam. 18 février 2012, 23:55

Re: La Guitare classique de Mourat

Message par Isabelle Frizac » ven. 15 mars 2019, 16:41

jpa21 a écrit :
ven. 15 mars 2019, 14:48
J'ai un volume de la "guitare classique de Mourat. Etant encore débutant, j'aurais apprécié qu'il indique les cordes à vide qu'il convient de stopper (comme dans les partitions de Jean-François Delcamp).
Comment jugez-vous de stopper ou non des cordes à vide lorsque ce n'est pas indiqué sur la partition?

Avec l' expérience, tout simplement..Bon, pour commencer, la basse ne doit pas durer plus longtemps que le nombre de temps indiqué et ne pas se prolonger à la mesure suivante ...
Qui s' y frotte s' y pique ( devise lorraine).
Que trépasse si je faiblis !
Gardez espoir .
Guitare Bastien Burlot numéro1 Spéciale anniversaire(2014)
Pappalardo à cordier(1982) et quelques autres ...

Philthai
Messages : 382
Inscription : ven. 21 octobre 2016, 12:35
Localisation : Bangkok

Re: La Guitare classique de Mourat

Message par Philthai » sam. 16 mars 2019, 08:14

Exactement. C'est surtout important quand on change d'accord et que la basse n'est plus en harmonie. Quand la mesure suivante reste dans le même accord, j'avoue que je suis moins regardant et je laisse parfois mourir doucement la basse.
Kohno Sakurai R Concert 2015 épicéa, Chantaguitar 2018 cèdre

Philthai
Messages : 382
Inscription : ven. 21 octobre 2016, 12:35
Localisation : Bangkok

Re: La Guitare classique de Mourat

Message par Philthai » sam. 16 mars 2019, 08:19

J'ai oublié de préciser ci-dessus que je voulais traiter du cas particulier d'une corde à vide utilisée pour la basse (donc le mi ou le la).
Kohno Sakurai R Concert 2015 épicéa, Chantaguitar 2018 cèdre

Gabriel LO
Messages : 254
Inscription : dim. 15 juillet 2018, 23:55
Localisation : Belfort France

Re: La Guitare classique de Mourat

Message par Gabriel LO » sam. 16 mars 2019, 14:13

Je suis d'accord et je trouve que c'est une assez grosse difficulté de ce recueil que je retrouve avec les quelques élèves qui le travaillent.

Souvent j'incite à bloquer la basse par principe, mais surtout pas à tout prix car on risque de tout bloquer justement, il faut parfois laisser aller et revenir ensuite sur plus de rigueur..

Avatar de l’utilisateur
Henri
Messages : 326
Inscription : ven. 29 janvier 2016, 10:29
Localisation : ROUEN (76)

Re: La Guitare classique de Mourat

Message par Henri » sam. 16 mars 2019, 15:12

jpa21 a écrit :
ven. 15 mars 2019, 14:48
J'ai un volume de la "guitare classique de Mourat. Etant encore débutant, j'aurais apprécié qu'il indique les cordes à vide qu'il convient de stopper (comme dans les partitions de Jean-François Delcamp).
Comment jugez-vous de stopper ou non des cordes à vide lorsque ce n'est pas indiqué sur la partition?
Oui c'est vrai, j'ai aussi appris avec les recueils de JM. MOURAT il y a ...pfff. très très longtemps. Les indications de cordes à vide (notées 0) sont implicites si rien n'est noté. Je trouve que les doigtés de la guitare surchargent les partitions avec un effet pervers qui consiste à lire les doigtés plutôt que les noms de notes. Ca marche au début de l'apprentissage où on ne descend pas trop sur le manche.
Et un jour on se rend compte qu'on ne sait pas aller chercher des notes en bas de la touche.

Pour ma part quand je me fais des partitions (avec Musescore par exemple), je ne mets que les doigtés indispensables en omettant les doigtés évidents. Et il n'est pas rare que je me fasse une version "muette" c-à-d sans aucun doigté pour me familiariser avec les notes ... pas familières, ce qui oblige à lire vraiment les notes.

C'est une habitude que j'ai prise du violoncelle où les doigtés indiquent surtout une position sur le manche. Une absence de doigtés correspond à la 1ère position.

Quant à l'éteinte des résonances des cordes à vides, je n'ai jamais appris ça dans toute ma formation (années 80-90). Ce qui pourrait expliquer que MOURAT ne les indique pas. Est-ce que ça existait à cette époque ? ou est-ce plus récent ? je ne sais pas. Et comme je n'ai plus ma guitare de l'époque je ne sais pas si les cordes à vides continuent de vibrer ou si elles se sont arrêtées d'elles-mêmes ?
Je crois que c'est Leo Brower (mais à confirmer) qui ne stoppait aucune résonance, laissant vibrer comme une harpe (guitare-harpe).
"Faut pas mollir !"
Oldy but goody
Envoyé de mon Minitel 1B

Revenir à « Pédagogie et méthodes pour guitare classique »