pédagogie ouverte

Quelle méthode ? Pour enfant, pour adulte ?
Avatar de l’utilisateur
Clément Pic
Compositeur
Messages : 2201
Inscription : dim. 22 juillet 2007, 19:33
Localisation : Lille

Re: pédagogie ouverte

Message par Clément Pic » jeu. 27 novembre 2014, 14:31

Pour les examens, j'ai un truc en tête, mais c'est flou pour le moment. Un peu comme des ceintures de judo.
In cobbles I trust.
In bescherelle I must trust.

Ariane Fiorina

Re: pédagogie ouverte

Message par Ariane Fiorina » jeu. 27 novembre 2014, 14:38

Moi j'ai arrêté la guitare parce qu'il était impossible pour moi de me présenter à l'examen j'étais tétanisée, et pourtant j'étais vraiment heureuse dans l'apprentissage de cet instrument d'autant que j'avais un super professeur avec qui ça passait super. Il a fallu que j'attende presque trente année avant de m'y remettre grâce à Jean François.
Ma fille fait du piano, elle a choisi de faire de la musique, elle a choisi son instrument, elle bosse avec plaisir, mais, il y a deux ans j'ai du la sortir du conservatoire, elle voulait arrêter à cause de la pression que lui mettait son professeur pour le passage de l'examen qu'elle aurait l'année d'après...

Avatar de l’utilisateur
Elisabeth Calvet
Compositrice
Messages : 5695
Inscription : dim. 18 février 2007, 20:50
Localisation : Tarn

Re: pédagogie ouverte

Message par Elisabeth Calvet » jeu. 27 novembre 2014, 14:58

C'est normal...
Les examens devraient n'être obligatoire que pour les futurs ou aspirants futurs pros, pour les amateurs, ça n'a aucun sens...
- Je ne sais pas.
- Tu es sûr de ne pas savoir ce que ça veut dire, moderato cantabile ? reprit la dame
L'enfant, immobile, les yeux baissés, fut seul à se souvenir que le soir venait d'éclater. Il en frémit.
(Marguerite Duras)

Anon.

Re: pédagogie ouverte

Message par Anon. » jeu. 27 novembre 2014, 14:59

Ariane Fiorina a écrit :(...)
Quel est votre positionnement par rapport aux examens de passages?
Nous les avons supprimé depuis plus de 7 ans. Depuis 2 ans je milite pour les rétablir. Pas un truc de fou bien sur. Pas de sanction tu redoubles, t'est nul etc... Mais sans le mot magique "examen", les enfants pratiquent moins et les parents aussi.

Certains aiment la compétition, ou le challenge, les enjeux. J'aimerai par exemple récompenser les très bons par des prix ( un Cd, un livre sur la guitare/musique ). Et pas forcément que les futurs pro.
Ça marche ce système d'évaluation. Le tout c'est que ceux qui n'aiment pas ça ne soit pas dégouté ou traumatisé. Rien n'est grave, avec 1 note on fait déjà de la musique. Mais, à un moment donné il faut aussi savoir récompenser ou du moins, valoriser, ceux qui travaillent dur.
C'est aussi un peu l'apprentissage de la vie... plus tard les gosses devenus adultes passeront des entretiens d'embauche, des concours d'entrée dans des écoles etc... il faut les préparer à cela.
L'important est de garder le plaisir de jouer et de n'être que positif.

Par rapport au vacances scolaires. Il est clair que personnellement je serai prêt à travailler si l'on me revalorise le salaire. Mais bon après c'est des problèmes professionnels et pas forcément pédagogiques. Le statut des enseignants en conservatoire relève de la fonction publique territoriale et n'est pas le même que les enseignant de l'éducation nationale. Mais c'est un autre débat.......faudrait ouvrir un autre fil pour aborder ce genre de considération ultra-sensible :lol:

Je pense qu'il serait bon par exemple pour des débutants d'avoir 2 cours dans la semaine ( 2 fois 15 min par exemple ) de pratique instrumentale, au moins sur une ou deux années au débuts pour leur donner une régularité ( c'est ce qui paye le plus ). Et un solfège adapté à l'instrument ( aux familles d'instruments par exemple ) au moins durant le premier cycle.

La problématique principale pour faire évoluer l'action pédagogique c'est l'infrastructure ( l'argent en gros mais aussi la disponibilité des profs/parents/élèves ) ) et parfois la latitude nécessaire, l'ouverture d'esprit des différents acteurs.
La conception du conservatoire hérite du bonapartisme, c'est loin mais on sent encore l'influence ( élitisme/concours, structure pyramidale, accent sur le déchiffrage/lecture rapide et pas sur l'impro, déconnexion avec la demande des spectateurs etc... ).

Ariane Fiorina

Re: pédagogie ouverte

Message par Ariane Fiorina » jeu. 27 novembre 2014, 15:10

Anon. a écrit :Nous les avons supprimé depuis plus de 7 ans. Depuis 2 ans je milite pour les rétablir. Pas un truc de fou bien sur. Pas de sanction tu redoubles, t'est nul etc... Mais sans le mot magique "examen", les enfants pratiquent moins et les parents aussi.
Ce qui est vrai pour certain n'est pas vrai pour tous. Que proposes tu pour les grands émotifs qui sont tétanisés par l'examen et qui se passent très bien de cette pression pour avancer, que seul le plaisir motive? Ça existe c'est mon cas et c'est aussi celui de ma fille qui bosse tous les jours bien mieux depuis qu'elle sait qu'elle n'aura pas d'examen à la fin de l'année.

Ariane Fiorina

Re: pédagogie ouverte

Message par Ariane Fiorina » jeu. 27 novembre 2014, 15:12

Elisabeth Calvet a écrit :Les examens devraient n'être obligatoire que pour les futurs ou aspirants futurs pros, pour les amateurs, ça n'a aucun sens...
Je partage assez ce positionnement.
D'ailleurs il me semble que la pratique amateur n'est pas assez encouragée par chez nous.

Avatar de l’utilisateur
Elisabeth Calvet
Compositrice
Messages : 5695
Inscription : dim. 18 février 2007, 20:50
Localisation : Tarn

Re: pédagogie ouverte

Message par Elisabeth Calvet » jeu. 27 novembre 2014, 15:14

Anon. a écrit : La conception du conservatoire hérite du bonapartisme, c'est loin mais on sent encore l'influence ( élitisme/concours, structure pyramidale, accent sur le déchiffrage/lecture rapide et pas sur l'impro, déconnexion avec la demande des spectateurs etc... ).
C'est sûr qu'on sent encore l'influence...
De cette époque date aussi la toute puissance de la partition, qui n'est plus seulement un moyen (imparfait) de noter, mais la base inébranlable de la musique.
Avant, on savait que ça n'était qu'un système approximatif de notation, et on restituait suivant le style de ce qu'on jouait.
(Ils essayaient de noter ce qu'ils jouaient, et nous essayons de jouer ce qu'ils ont noté. Antoine Geoffroy-Dechaume).
- Je ne sais pas.
- Tu es sûr de ne pas savoir ce que ça veut dire, moderato cantabile ? reprit la dame
L'enfant, immobile, les yeux baissés, fut seul à se souvenir que le soir venait d'éclater. Il en frémit.
(Marguerite Duras)

Avatar de l’utilisateur
Isabelle Frizac
Modératrice
Messages : 21324
Inscription : sam. 18 février 2012, 23:55
Localisation : Val d' Oise

Re: pédagogie ouverte

Message par Isabelle Frizac » jeu. 27 novembre 2014, 16:06

Pour compléter la suite de ma réponse : plus d' examen chez nous , mais la participation aux différents ensembles , aux auditions , aux différents projets est " notée" .
Certains élèves participent beaucoup , sont volontaires pour la plupart des projets , et ce, dès qu' il savent jouer quelques notes à peu près en rythme , souvent après le 1er trimestre : la plupart vont participer au concert de Noël le mois prochain en chant choral , ou avec un petit instrument à percussion pour accompagner ces chants , ou dans le " petit" orchestre monté par les profs avec chaque classe de FM pour le projet commun., chacun choisissant la partie qui lui convient le mieux avec sa classe .

La plupart des pianistes participent également aux choeurs, et jouent des morceaux à 8 mains ( et même plus !) grâce aux nombreux claviers numériques.

Evidemment , il faut tout un travail d' écriture pour adapter les pièces musicales au niveau des enfants et d' orchestration aussi, selon les instrumentistes dont disposent les classes de FM.

Mais c' est faisable, car chacun a envie de sortir de la routine et de faire preuve de créativité , pour la plus grande joie des enfants et des spectateurs-auditeurs (les parents et les élus qui viennent volontiers) .
Qui s' y frotte s' y pique ( devise lorraine).
Que trépasse si je faiblis !
Gardez espoir .
Guitare Bastien Burlot numéro1 Spéciale anniversaire(2014)
Pappalardo à cordier(1982) et quelques autres ...

Avatar de l’utilisateur
Elisabeth Calvet
Compositrice
Messages : 5695
Inscription : dim. 18 février 2007, 20:50
Localisation : Tarn

Re: pédagogie ouverte

Message par Elisabeth Calvet » jeu. 27 novembre 2014, 16:31

Ben, c'est bien, tout ça, mais pourquoi c'est noté ?
C'est dingue, ça, dans tout ce qu'on fait, on est noté, même quand c'est juste pour un loisir...
En plus, qui a le pouvoir de me noter ?
Du moment que je m'éclate, et que je ne nuis à personne...
- Je ne sais pas.
- Tu es sûr de ne pas savoir ce que ça veut dire, moderato cantabile ? reprit la dame
L'enfant, immobile, les yeux baissés, fut seul à se souvenir que le soir venait d'éclater. Il en frémit.
(Marguerite Duras)

Avatar de l’utilisateur
Isabelle Frizac
Modératrice
Messages : 21324
Inscription : sam. 18 février 2012, 23:55
Localisation : Val d' Oise

Re: pédagogie ouverte

Message par Isabelle Frizac » jeu. 27 novembre 2014, 16:42

J' ai écrit " noté" avec des guillemets . Il n' y a pas de note comme à l' école, mais juste le nom des participants , ce qui permet de connaitre les élèves les plus actifs ( et les moins aussi ) . C' est tout !
Qui s' y frotte s' y pique ( devise lorraine).
Que trépasse si je faiblis !
Gardez espoir .
Guitare Bastien Burlot numéro1 Spéciale anniversaire(2014)
Pappalardo à cordier(1982) et quelques autres ...

Avatar de l’utilisateur
Elisabeth Calvet
Compositrice
Messages : 5695
Inscription : dim. 18 février 2007, 20:50
Localisation : Tarn

Re: pédagogie ouverte

Message par Elisabeth Calvet » jeu. 27 novembre 2014, 16:50

Ah, alors là, ça va...
- Je ne sais pas.
- Tu es sûr de ne pas savoir ce que ça veut dire, moderato cantabile ? reprit la dame
L'enfant, immobile, les yeux baissés, fut seul à se souvenir que le soir venait d'éclater. Il en frémit.
(Marguerite Duras)

kikoue

Re: pédagogie ouverte

Message par kikoue » jeu. 27 novembre 2014, 17:20

Anon. a écrit :Certains aiment la compétition, ou le challenge, les enjeux. J'aimerai par exemple récompenser les très bons par des prix ( un Cd, un livre sur la guitare/musique ). Et pas forcément que les futurs pro.
Ça marche ce système d'évaluation. Le tout c'est que ceux qui n'aiment pas ça ne soit pas dégouté ou traumatisé. Rien n'est grave, avec 1 note on fait déjà de la musique. Mais, à un moment donné il faut aussi savoir récompenser ou du moins, valoriser, ceux qui travaillent dur.
C'est aussi un peu l'apprentissage de la vie... plus tard les gosses devenus adultes passeront des entretiens d'embauche, des concours d'entrée dans des écoles etc... il faut les préparer à cela.
Tu réfléchis à récompenser les "très bons", et pour les autres, qu'est-ce que tu leur proposes ? :wink:
justement, cela les motiverait certainement de recevoir un peu de musique, aussi...

C'est un peu pareil dans les sports collectifs, il y a des enfants qui participent aux entraînements, et tintin...
le jour du match ils ne jouent pas, ou 3 minutes :?

"il faut les préparer à cela", on pourrait les préparer autrement et bien mieux, en préservant l'égalité des chances de chacun.

C'est tout à fait déconseillé de récompenser, tous les spécialistes de l'enfance sont unanimes à ce sujet. Que ce soit dans le contexte familial, scolaire, ou loisirs. L'élève joue et progresse pour lui même et pour la musique, et ses possibles partages. C'est cela la récompense, la vraie, c'est presque déjà
de la philosophie, on devrait y sensibiliser les enfants aussi.

Il y a parfois des associations de parents d'élèves, dans les conservatoires, qui permettent d'offrir un cd chaque année ou des sorties en lien
avec des projets de l'établissement, mais à tous les élèves.
Anon. a écrit :L'important est de garder le plaisir de jouer et de n'être que positif.
oui, pour tous les élèves

Ariane Fiorina

Re: pédagogie ouverte

Message par Ariane Fiorina » jeu. 27 novembre 2014, 18:05

kikoue a écrit :Tu réfléchis à récompenser les "très bons"


J'ajouterais à cela: les très bons par rapport à quelle grille de lecture???
Et que fait on du temps qu'il faut et qui est différent pour tout un chacun, du rythme de l'apprenant qui n'est pas celui de l'autre et de la collaboration en lieu et place de la compétition?
:bye:

Avatar de l’utilisateur
Elisabeth Calvet
Compositrice
Messages : 5695
Inscription : dim. 18 février 2007, 20:50
Localisation : Tarn

Re: pédagogie ouverte

Message par Elisabeth Calvet » jeu. 27 novembre 2014, 18:26

Pour les examens, s'il y en a qui ont envie, ça pourrait être facultatif, comme ici, sur les cours en ligne.
C'est peut-être bien Jean-François, le précurseur du "Système", en France...
- Je ne sais pas.
- Tu es sûr de ne pas savoir ce que ça veut dire, moderato cantabile ? reprit la dame
L'enfant, immobile, les yeux baissés, fut seul à se souvenir que le soir venait d'éclater. Il en frémit.
(Marguerite Duras)

kikoue

Re: pédagogie ouverte

Message par kikoue » jeu. 27 novembre 2014, 19:24

+1) bien vu Elisabeth !

Bon si l'on devait faire un parallèle ce sont surtout des élèves adultes qui y participent. Mais justement
ce qui est intéressant, c'est que dans les écoles de musique et conservatoires, les élèves adultes sont
réticents assez souvent à passer des examens, et parfois même dans certaines structures leur participation
se limite aux auditions. Sur le forum, de nombreux élèves se présentent aux sessions d'examen.

Ce serait très intéressant de mettre en évidence tous les "plus", qu'apportent les cours en ligne.
Cela mériterait bien un autre sujet d'ailleurs :okok: :discussion:
Ariane Fiorina a écrit :
kikoue a écrit :Tu réfléchis à récompenser les "très bons"


J'ajouterais à cela: les très bons par rapport à quelle grille de lecture???
Et que fait on du temps qu'il faut et qui est différent pour tout un chacun, du rythme de l'apprenant qui n'est pas celui de l'autre et de la collaboration en lieu et place de la compétition?
:bye:
+1)
D'abord la notion de progrès et pas d'abord le résultat, c'est vraiment ce qui permet à chacun d'aller à son rythme.
C'est ce qui ressort et qui est très perceptible d'ailleurs dans les cours en ligne du forum.

On peut faire des pauses, et revenir, c'est très "souple".

Revenir à « Pédagogie et méthodes pour guitare classique »