pédagogie ouverte

Quelle méthode ? Pour enfant, pour adulte ?
Avatar de l’utilisateur
Elisabeth Calvet
Compositrice
Messages : 5695
Inscription : dim. 18 février 2007, 20:50
Localisation : Tarn

Re: pédagogie ouverte

Message par Elisabeth Calvet » ven. 28 novembre 2014, 20:22

Les récompenses, c'est déconseillé parce que ça ne rime à rien, c'est prendre les enfants pour des idiots.
(Tu as fait ça, qui est bien, tu auras un bonbon, tu as fait ça, qui n'est pas bien, tu auras une baffe...)
Il ne faut pas leurrer les enfants, ils sont intelligents...
La seule manière honnête de les éduquer, c'est de leur laisser le temps et le loisir de se construire, c'est vrai que plus tard, ils auront des tas de contraintes, mais la meilleure manière de les y préparer, c'est au moins de leur montrer qu'elles ne viennent pas des parents, ou du milieu éducatif, mais du fonctionnement global de la société dans laquelle ils vivent.
Tiens, la seule fois où j'ai récompensé une note à l'école, c'était un 2 sur 20.
Il y avait eu un contrôle, et il y en a une qui est rentrée en me disant "Ah la la, j'ai tout raté, le contrôle, j'aurai 2 sur 20."
Je lui ai dit "Ben ça, tu as une grande capacité pour évaluer ce que tu fais, si tu as 2 sur 20, je te donne 5 euros".
Elle a eu son 2 sur 20, et ses 5 euros, si elle avait eu 1, ou 3, ou même 20, je ne lui aurais rien donné...
Enfin, il ne faut pas, quand ça n'est pas indispensable, marcher avec le système éducatif en vigueur...
- Je ne sais pas.
- Tu es sûr de ne pas savoir ce que ça veut dire, moderato cantabile ? reprit la dame
L'enfant, immobile, les yeux baissés, fut seul à se souvenir que le soir venait d'éclater. Il en frémit.
(Marguerite Duras)

Marieh
Messages : 5254
Inscription : dim. 22 mars 2009, 22:01

Re: pédagogie ouverte

Message par Marieh » ven. 28 novembre 2014, 20:29

Navrant cette histoire de récompenses. :chaud:
Je crois qu'à l'école on a cessé la distribution des "bon points", non ?
Le revers de la récompense, c'est la punition. Celui qui ne reçoit pas de récompense est d'une certaine façon puni.
Il y a mieux comme pédagogie !

En sport, on récompense le meilleur c'est à dire celui qui est assez bête pour vouloir courir plus vite que les autres. :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Elisabeth Calvet
Compositrice
Messages : 5695
Inscription : dim. 18 février 2007, 20:50
Localisation : Tarn

Re: pédagogie ouverte

Message par Elisabeth Calvet » ven. 28 novembre 2014, 20:52

********
Dernière modification par Elisabeth Calvet le dim. 30 novembre 2014, 10:21, modifié 2 fois.
- Je ne sais pas.
- Tu es sûr de ne pas savoir ce que ça veut dire, moderato cantabile ? reprit la dame
L'enfant, immobile, les yeux baissés, fut seul à se souvenir que le soir venait d'éclater. Il en frémit.
(Marguerite Duras)

Ariane Fiorina

Re: pédagogie ouverte

Message par Ariane Fiorina » ven. 28 novembre 2014, 21:40

Elisabeth Calvet a écrit :iens, la seule fois où j'ai récompensé une note à l'école, c'était un 2 sur 20.
J'adore :lol:

J'admire ce que vous avez vraisemblablement réussie à faire passer à vos enfants.

Avatar de l’utilisateur
Clément Pic
Compositeur
Messages : 2201
Inscription : dim. 22 juillet 2007, 19:33
Localisation : Lille

Re: pédagogie ouverte

Message par Clément Pic » ven. 28 novembre 2014, 23:09

OK... Comme récompense j'imaginais plus l'appréciation très bien, bien, assez bien .pas des notes. Et on ne passe pas la cérémonie de fin de cycle tant que ce n'est pas acquis.
In cobbles I trust.
In bescherelle I must trust.

Anon.

Re: pédagogie ouverte

Message par Anon. » sam. 29 novembre 2014, 00:23

Marieh a écrit :Navrant cette histoire de récompenses. :chaud:
Je crois qu'à l'école on a cessé la distribution des "bon points", non ?
Le revers de la récompense, c'est la punition. Celui qui ne reçoit pas de récompense est d'une certaine façon puni.
Il y a mieux comme pédagogie !

En sport, on récompense le meilleur c'est à dire celui qui est assez bête pour vouloir courir plus vite que les autres. :mrgreen:
Et selon votre raisonnement, on frappe les perdants de la course ? AH non c'est vrai, le simple fait de ne pas avoir la médaille est déjà en soi une forme de punition.... Ils doivent êtres tous très très maso les sportifs et les musiciens de haut-niveau car la plupart perdent...

La récompense'est un peu dans le hardware de l'être humain non ?
Ou alors vous êtes peut-être d'un ascétisme remarquable... :D Votre surmoi tel une tour d'ivoire vous protèges des influences hormonales qui agissent en vous ?

Continuez votre raisonnement... êtes vous pour l'absence de punition de façon définitive ? Quand vous recevez un compliment ( récompense ) devenez vous toute rouge ? Applaudissez-vous le musicien après sa prestation ? Vous interdisez vous de complimenter ou d'encourager ? Bah oui parce que si vous encouragez l'un vous allez sans doute décourager l'autre si je vous suis dans votre logique....

Il y a des gens qui cherchent la compétition, le challenge, qui veulent foncer, aller de l'avant et recevoir la gloire et les lauriers qui vont avec ( je vous rassure je suis loin de correspondre à ce portrait ). Ou encore qui tous simplement s'amusent à ce jeu, cette grosse pièce de théâtre qu'est la vie.

Anon.

Re: pédagogie ouverte

Message par Anon. » sam. 29 novembre 2014, 00:25

Ariane Fiorina a écrit :
Elisabeth Calvet a écrit :iens, la seule fois où j'ai récompensé une note à l'école, c'était un 2 sur 20.
J'adore :lol:

J'admire ce que vous avez vraisemblablement réussie à faire passer à vos enfants.
J'admire la falsification de signature...

Anon.

Re: pédagogie ouverte

Message par Anon. » sam. 29 novembre 2014, 00:28

Clément Pic a écrit : Justement, les 4-5 ans, ça correspond plus ou moins à la durée de ce fameux premier cycle "dû".
Ensuite, il faut faire une nuances, c'est dans dans la mesure où c'est un acte libre. Si c'est un acte contraint, le dû c'est que le gamin il puisse faire autre chose. Nous sommes là pour exercer une mission de service public (dans les conservatoires) pas pour participer aux caprices des gens. (difficile discernement, très très très difficile).
Et justement, ce n'est pas une formation.
Décidément, il faudrait que vous soyez plus clair sur la notion de dû. Je crains ne pas bien saisir.

Marieh
Messages : 5254
Inscription : dim. 22 mars 2009, 22:01

Re: pédagogie ouverte

Message par Marieh » sam. 29 novembre 2014, 00:48

Clément Pic a écrit :Comme récompense j'imaginais plus l'appréciation très bien, bien, assez bien
Ce n'est pas tout à fait la même chose. :wink:

Avatar de l’utilisateur
Isabelle Frizac
Modératrice
Messages : 21968
Inscription : sam. 18 février 2012, 23:55
Localisation : Grand Est (Lorraine)

Re: pédagogie ouverte

Message par Isabelle Frizac » sam. 29 novembre 2014, 00:58

L' école primaire et secondaire est également un dû , jusqu' à 16 ans .

D' autres disent que c' est obligatoire .

Qui a raison ?


L' éducation artistique est inscrite au programme de l' école ( primaire et secondaire) .

L' enseignement musical en école de musique c' est encore différent .
Pour les profs , il faut souvent faire des compromis entre le projet de l' élève,( de ses parents aussi ) celui de l' école de musique et enfin celui de la ville .
Le prof est au service de la collectivité territoriale en premier lieu( son employeur) et des parents ( qui payent des impôts pour financer l' école ) , d' après ce que j' ai appris .

Ensuite, l' élève est demandeur , parfois non.
D' autre fois, les parents demandent un retour sur investissement , si, si, je l' ai déjà entendu ...Donc, nous devons aussi quelque chose aux parents, si j' ai bien compris, et les enfants aussi doivent ce fameux retour à leurs parents .

Comme vous le constater, cette notion de " dû " est très large ! alors, attention à ne pas trop l' employer .
Qui s' y frotte s' y pique ( devise lorraine).
Que trépasse si je faiblis !
Gardez espoir .
Guitare Bastien Burlot numéro1 Spéciale anniversaire(2014)
Pappalardo à cordier(1982) et quelques autres ...

Avatar de l’utilisateur
Clément Pic
Compositeur
Messages : 2201
Inscription : dim. 22 juillet 2007, 19:33
Localisation : Lille

Re: pédagogie ouverte

Message par Clément Pic » sam. 29 novembre 2014, 09:38

Anon. a écrit :
Décidément, il faudrait que vous soyez plus clair sur la notion de dû. Je crains ne pas bien saisir.

C'est parce que ce n'est pas tout à fait clair dans ma tête, d'où ce fil de discussion pour s'éclaircir les idées.

J'ai mal au coeur quand un gamin de 8-9 ans est ramené par ses parents au début de l'année parce qu'il veut savoir s'il reste de la place en guitare, qu'il attend depuis 2 ou 3 ans, qu'on répond que non et qu'il fond en larme.
J'ai mal au coeur quand une personne "pas doué" se fait éjecter au bout de un an ou deux parce que vraiment "trop mauvaise" alors qu'elle y met tout son coeur.
J'ai mal au coeur quand la consigne donné c'est élève qui n'avance pas? Ouste, ça fera de la place.
In cobbles I trust.
In bescherelle I must trust.

Avatar de l’utilisateur
Clément Pic
Compositeur
Messages : 2201
Inscription : dim. 22 juillet 2007, 19:33
Localisation : Lille

Re: pédagogie ouverte

Message par Clément Pic » sam. 29 novembre 2014, 09:42

Marieh a écrit :
Clément Pic a écrit :Comme récompense j'imaginais plus l'appréciation très bien, bien, assez bien
Ce n'est pas tout à fait la même chose. :wink:
Certes, j'avais complètement zappé que c'était pas ça des récompenses. Pour moi la plus grandes récompense dans mes études c'était l'appréciation de mon formateur, moins celle du jury. Et j'explique parfois à mes élèves de ne pas du tout se préoccuper de la mention qu'un jury leur donne et juste d'écouter les appréciations sur le jeu.

J'ai comme ça une élève de second cycle l'an dernier qui présente à l'examen une étude de Léo Brouwer ( hommage à Tarrega). Elle joue toutes les nuances, toutes les indications de jeux, respecte parfaitement les changements de pulsations et joue par coeur.
Elle a eu deuxième mention parce que c'était pas assez vite... Mais on lui a dit "joli son" "beau travail" "belle mise en place". (Sauf qu'en fait elle a joué au tempo indiqué sur la partition, mais j'étais tellement outré que je n'ai plus rien dit.)

Malheureusement du coup elle a abandonné. :cry: parce que j'ai dû lui faire travailler une pièce pour la vitesse alors qu'elle c'était plus une poète qu'une gymnaste.
In cobbles I trust.
In bescherelle I must trust.

Avatar de l’utilisateur
Elisabeth Calvet
Compositrice
Messages : 5695
Inscription : dim. 18 février 2007, 20:50
Localisation : Tarn

Re: pédagogie ouverte

Message par Elisabeth Calvet » sam. 29 novembre 2014, 10:18

C'est dommage, ça... heureusement, ça ne doit pas être fréquent, enfin, j'espère.
Sinon, pour la notion de "récompense", je vois "la récompense " et "la reconnaissance" comme deux choses différentes.
Si j'entends quelqu'un bien jouer, je vais lui dire "tu joues bien", il saura que je l'écoute avec plaisir, c'est de la reconnaissance.
Si je lui donne quelque chose parce qu'il joue bien, c'est de la récompense, ça n'est pas vraiment pareil...
Si un musicien joue mal à un concert, il sera payé quand même, mais il lui manquera cette reconnaissance de son public.
- Je ne sais pas.
- Tu es sûr de ne pas savoir ce que ça veut dire, moderato cantabile ? reprit la dame
L'enfant, immobile, les yeux baissés, fut seul à se souvenir que le soir venait d'éclater. Il en frémit.
(Marguerite Duras)

Avatar de l’utilisateur
Elisabeth Calvet
Compositrice
Messages : 5695
Inscription : dim. 18 février 2007, 20:50
Localisation : Tarn

Re: pédagogie ouverte

Message par Elisabeth Calvet » sam. 29 novembre 2014, 13:37

Doublon
- Je ne sais pas.
- Tu es sûr de ne pas savoir ce que ça veut dire, moderato cantabile ? reprit la dame
L'enfant, immobile, les yeux baissés, fut seul à se souvenir que le soir venait d'éclater. Il en frémit.
(Marguerite Duras)

Anon.

Re: pédagogie ouverte

Message par Anon. » dim. 30 novembre 2014, 12:22

Clément Pic a écrit :
Marieh a écrit :
Clément Pic a écrit :Comme récompense j'imaginais plus l'appréciation très bien, bien, assez bien
Ce n'est pas tout à fait la même chose. :wink:
Certes, j'avais complètement zappé que c'était pas ça des récompenses. Pour moi la plus grandes récompense dans mes études c'était l'appréciation de mon formateur, moins celle du jury. Et j'explique parfois à mes élèves de ne pas du tout se préoccuper de la mention qu'un jury leur donne et juste d'écouter les appréciations sur le jeu.

J'ai comme ça une élève de second cycle l'an dernier qui présente à l'examen une étude de Léo Brouwer ( hommage à Tarrega). Elle joue toutes les nuances, toutes les indications de jeux, respecte parfaitement les changements de pulsations et joue par coeur.
Elle a eu deuxième mention parce que c'était pas assez vite... Mais on lui a dit "joli son" "beau travail" "belle mise en place". (Sauf qu'en fait elle a joué au tempo indiqué sur la partition, mais j'étais tellement outré que je n'ai plus rien dit.)

Malheureusement du coup elle a abandonné. :cry: parce que j'ai dû lui faire travailler une pièce pour la vitesse alors qu'elle c'était plus une poète qu'une gymnaste.
Peut-être que quand vous étiez à l'école vous avez eu des profs qui ont tenu ce genre de raisonnement et de propos: "ce n'est pas les notes qui comptent", ou encore, "l'important c'est de participer"...
Évidemment, c'est un mensonge. :D On aura beau supprimer, le redoublement, les notes ou mettre des vignettes, un jour où l'autre, l'élève sera grand et il sera classé par une autre personne. Autant qu'il le sache rapidement, plus l'attente sera longue plus le retour aux réalités sera difficile.
Ce qui n'empêche pas d'être "humain", sympa, cool etc... C'est le jeu, il faut savoir être bon joueur et parfois perdre.

Une récompense n'est pas un terme très précis. On parlera plutôt de renforcement ( positif ou négatif ). Appelons une récompense un cadeau, un don et tout de suite l'aspect négatif évoqué disparaît. Il existe des renforcements matériels et symboliques.
Très souvent, ceux qui condamnent systématiquement la récompense matérielle ne font que faire rentrer des considérations d'ordre politique et idéologique dans la pédagogie.
Ceci ne doit pas rentrer en ligne de compte. Seule compte l'efficacité de la démarche de l'enseignant. Si un élève est réceptif au don d'un objet ou d'un symbole ( une récompense, un renforcement positif ) alors il faut utiliser ce ressort quoi que l'on en pense. Évidemment, cela doit être fait à bon escient et dans une parfaite justice. Le but c'est d'amener l'élève à produire le meilleur de soi.

Revenir à « Pédagogie et méthodes pour guitare classique »