Apprendre par coeur les morceaux ?

Quelle méthode ? Pour enfant, pour adulte ?
misisol

Message par misisol » mer. 27 septembre 2006, 17:20

personnellement, je pratique une memorisation "forcée" pour les pieces que je jouerais en public ou si l'on me demande de jouer quelque chose, je cultive une visualisation interieure des ces oeuvres auxquelles je pense sans guitare, il en est de memorisables facilement tant on a envie de les savoir: Etude en si m de Sor...Recuerdos.etude 1 HVL et prelude 1etc etc...mais d'autres qui sont tellement riches que ,meme apprises, j'ai du mal à les jouer sans la partition comme la Cancion del Imperador...bizarre , y a un truc psy là dessous?

Jacques D.

Message par Jacques D. » mer. 27 septembre 2006, 21:25

dede50 a écrit :On nous apprend à ne pas regarder le manche de notre guitare, alors que regarder si on a plus de partition devant soi ?
Le son ?
Enfin justement il me semble qu'il suffit de ne pas regarder, mais de sentir les doigts les cordes et d'écouter le mur d'en face.
Et puis on peut écouter le compositeur, non ?

Catcho

Message par Catcho » mer. 27 septembre 2006, 21:45

J'aimerai bien pouvoir jouer par coeur mais rien à faire je n'y arrive pas, il me faut toujours les partitions. Y a-t-il un truc ? une méthode ? merci de votre aide

LanceFortune

Message par LanceFortune » mer. 27 septembre 2006, 22:16

Catcho a écrit :J'aimerai bien pouvoir jouer par coeur mais rien à faire je n'y arrive pas, il me faut toujours les partitions. Y a-t-il un truc ? une méthode ? merci de votre aide
Quelques trucs…

:arrow: Y aller une ou deux mesures à la fois… puis quand on a mémorisé les premières, continuer avec les suivantes, et ainsi de suite…

:arrow: Essayer de mémoriser à partir de la fin du morceau, c’est à dire commencer avec les dernières mesures, et aller à reculons.

Cette dernière méthode est certes fastidieuse, mais donne de solides résultats ! Parce que jouer une pièce par cœur ouvre des dimensions insoupconnées sur le plan de l’interprétation… jouer un morceau avec une partition établi une distance, une insécurité, une précarité, voire même de la rigidité dans le jeu, non ?

Paul Tergueist

Message par Paul Tergueist » mer. 27 septembre 2006, 22:55

effectivement, le travail phrase par phrase (plus que par mesure) est souvent efficace. puis partie par partie.... j'ai constaté pour les bons lecteurs qu'il est tellement plus facile de lire qu'apprendre par coeur est dur !!!
Il faut faire l'effort de fermer la partition !!!
:wink:

Dunadan

Message par Dunadan » jeu. 28 septembre 2006, 07:33

moi je me met a relire les partitions depuis a peine 6 ou 7 mois moi je fait marcher ma memoire auditive pour retenir les morceaux une fois dechiffrer tant que je n'ai pas la melodie ds l'oreille j'ai bcp de mal a le retenir du coup en parallelle du dechiffrage je l'ecoute en boucle

guss

Message par guss » ven. 29 septembre 2006, 10:33

Je ne connais quasiment aucuns morceaux par coeur...
Lorsque je vais au magasin pour essayer des guitare j'ai l'air d'un imbécile.. :? car je ne sais pas quoi jouer.
J'ai beaucoup de difficulté à apprendre les morceaux par coeur.
Mon remède et de jouer les morceaux à la partition et de refaire chaque jour tous les morceaux que je connais et à force je les retiens.

Elmo

Message par Elmo » dim. 08 octobre 2006, 17:07

Bonjour à tous,

Pour ma part, j'ai commencé à apprendre à jouer de la guitare sans professeur et pratiquement sans connaissance en matière de solfège. Je n'avais donc d'autre moyen de jouer des morceaux que de les apprendre par coeur et de les restituer tels que je les avais appris, en m'aidant de mes mémoires visuelle (reconnaissance des doigtés) et auditive (souvenir du morceau tel que j'avais l'habitude de l'entendre).

Mais depuis quelques temps, je me suis mis au déchiffrage et cela change totalement la vision que je pouvais avoir de la façon d'apprendre un morceau. En effet, je me suis rendu compte qu'il y a tout un travail à faire sur le morceau avant même de commencer à faire courir ses doigts sur le manche. Il faut en quelque sorte "apprivoiser" le morceau, en comprendre les rouages, les mécanismes et appliquer une lecture tant verticale qu'horizontale de la partition (lire les différentes voix séparément, les jouer seules, puis groupées par 2 puis 3 etc.).
En appliquant cette méthode, on se rend vite compte que l'on n'a plus du tout la même vision du morceau qu'auparavant et l'interprétation guitaristique que l'on en fait s'en voit immensément grandie.

Je crois pour répondre à la question posée qu'en apprenant un morceau de la sorte, en le décortiquant complétement pour en retrouver l'essence, on ne se demande même plus si l'apprendre par coeur est nécessaire, le morceau s'impose de lui-même à nos doigts et il ne reste plus qu'à apprécier ce doux moment musical ...

topdawg

Message par topdawg » lun. 09 octobre 2006, 13:44

pour ma part, j'apprends toutes mes pièces par coeur. Au début, la partition me sert à la mémorisation, à marquer les passages ardus afin de les répéter. Quand j'ai bien une section sous les doigts, je passe à la suivante. Il peut se passer des mois avant que je revoie la partition, quand j'ai oublié une partie plus ou moins longue...

Jouer en regardant la partition, n'est-ce pas ça qu'on appelle de la lecture à vue ? Je crois qu'il faut une certaine qualité technique, de "lettrisme" solfégique, et d'expérience (sans parler d'assurance) pour ne pas avoir besoin de mémoriser un morceau. Autrement, les hésitations vont sérieusement handicaper le rendu sonore. Et comment choisir ses doigtés ? J'ai déjà du mal quand j'ai tout écrit et que je connais le tout par coeur... Alors, jouer correctement en regardant la partition, ça me paraît surhumain.

Je crois qu'il y a toujours une mémorisation quand on joue, peut-être pas liée au morceau en question, mais à des schémas rencontrés précédemment.

Pour répondre à Wildaza, la mémorisation pour moi est auditive, gestuelle et visuelle (mais sans la partition). Je connais la mélodie et les endroits où les autres voix interviennent. Par "gestuelle", j'entend que certaines décisions (ou formulations) prises lors de l'apprentissage restent, par exemple, C majeur en première position, 2 sur C et 1 sur E, ensuite 4 sur D, ensuite.... Visuel pour ce qui est de la position des doigts sur le manche, par rapport aux repères sur la tranche du manche, etc. Mais je n'ai pas une "photographie" de la partition en tête.
Il y a aussi une autre dimension pour laquelle je n'ai pas de qualificatif, c'est la manière dont j'exprime ce qu'il y a sur la partition: "gamme descendante en partant de G corde une à B corde trois", ou la suite d'accords quand un schéma répétitif existe Am, Dm, C, Am, G.

Rolando V

Message par Rolando V » mar. 10 octobre 2006, 12:31

Personnellement, je mémorise d'abord "la melodie" des sections que j'étudie en même temps que le repérage visuel des positions de la main sur le manche puis je ne regarde plus le manche sauf si la ou les notes que j'entends sonnent faux. A force de répéter les mains semblent dotées d'une mémoire/réflexe... je dis souvent qu'il faut avoir des yeux au bout des doigts surtout pour la main droite!
ROLANDO

braccom

Message par braccom » ven. 20 octobre 2006, 15:42

je suis d'aacord avec toi shub je pense que c'est le meilleur moyen bien que je ne détienne pas la vérité

onjah_gitara_gasy

Message par onjah_gitara_gasy » lun. 23 octobre 2006, 21:16

Bonjour,

Sur ce point là, je constate qu'au fur et à mesure où on répète une partition, un jour on arrivera petit à petit à la jouer par coeur.

Palou

Message par Palou » mar. 24 octobre 2006, 06:40

Pour ma part, c'est assez bizarre:
Quand j'ai commencé la guitare, je ne lisais que sur tablature et le par coeur s'imposait dès que je savais le morceau.
Depuis que je m'y suis remis et que je me suis forcé à lire des partitions, je n'arrive que très difficilement à m'en détacher. Sauf pour des morceaux simples que j'ai entendu petit (mon frère les jouait) qui sont des exercices de la méthode de Nicolas Alfonso. Bizarre!!

Palou

wildaza

Message par wildaza » mer. 25 octobre 2006, 18:46

Palou a écrit :Pour ma part, c'est assez bizarre:
Quand j'ai commencé la guitare, je ne lisais que sur tablature et le par coeur s'imposait dès que je savais le morceau.
Depuis que je m'y suis remis et que je me suis forcé à lire des partitions, je n'arrive que très difficilement à m'en détacher. Sauf pour des morceaux simples que j'ai entendu petit (mon frère les jouait) qui sont des exercices de la méthode de Nicolas Alfonso. Bizarre!!

Palou
Pareil,
en tablature, comme c'est visuel, ça se retient tout seul.
puis je suis passé aux partitions et là je suis perdu.
et je suis aussi la méthode Nicolas Alonso!

Rolando V

Message par Rolando V » jeu. 26 octobre 2006, 09:17

Ohé Wildaza Nicolas ALONSO est la formule 1 des méthodes (loll)
ROLANDO

Revenir à « Pédagogie et méthodes pour guitare classique »