Apprendre par coeur les morceaux ?

Quelle méthode ? Pour enfant, pour adulte ?
wildaza

Message par wildaza » jeu. 26 octobre 2006, 21:00

J'ai relu une vielle revue qui trainait au fond d'une armoire.
Et il y était question de plusieurs méthodes (une dizaine) dont la puyol et celle de Alonso.
Puyol se détachait des autres avec un 18/20 et Alonso (à l'inverse du pilote Renault) arrivait presque bon dernier avec 4 ou 5 sur 20.
L'ouvrage était jugé comme "un songbook plus qu'une méthode"
J'avoue que je n'en suis qu'aux premières pages donc impossible d'émettre un jugement.

Thierry Tisserand

Message par Thierry Tisserand » jeu. 26 octobre 2006, 22:03

wildaza a écrit :...
Et il y était question de plusieurs méthodes (une dizaine) dont la puyol et celle de Alonso.
Puyol se détachait des autres avec un 18/20 et Alonso (à l'inverse du pilote Renault) arrivait presque bon dernier avec 4 ou 5 sur 20...
Allons-y, Alonso...

Alfonsi, Alfonso...répondit l'écho..... (avec méthode) .... :mrgreen:

wildaza

Message par wildaza » ven. 27 octobre 2006, 18:24

:oops:
je vais me cacher...

wildaza

Message par wildaza » ven. 27 octobre 2006, 18:37

:oops:
à mettre dans les perles des élèves...

celinou

Message par celinou » mar. 31 octobre 2006, 15:25

salut! moi aussi je ne sais pas trop comment mémoriser un morceau.Mon prof m'a dit de penser au nom des notes mais je n'y arrive pas...
es-ce qu'il y en a qui pensent le nom des notes en jouant?

karo02

Message par karo02 » jeu. 02 novembre 2006, 12:07

Bonjour !
Je ne pense jamais le nom des notes en jouant... La mémorisation se fait plus dans les doigts directement, qui se "souviennent" de leur position, que par une action du cerveau dans mon cas. Ainsi si j'essaie, sans guitare, de me remémoriser un morceau, je ne vais pas visualiser du tout la partition mais me souvenir de l'action de mes doigts sur la guitare.
(je suis pas si je suis très claire là :? )

Lauwan

Message par Lauwan » dim. 05 novembre 2006, 00:22

En ce qui me concerne, je joue dans un ensemble de mandolines, mandoles et guitare.
On a une dizaine de morceaux dans notre répertoire qu'il est difficile d'apprendre par coeur , d'autant plus qu'on a des morceaux en parallèle à travailler pendant nos cours.
Donc pour palier ce problème, je n'apprends par coeur que les passages difficiles et rapides ou bien ceux avec une expression particulière.

Les autres passages c'est à vue, et j'ai noté en rouge le début de chaque passage "à vue"pour que mes yeux se posent dessus immédiatement.

c'est vrai qu'à force les doigts s'en souviennent tout seul :-)

Pour tous les autres morceaux que j'étudie, c'est du par coeur, que j'apprends phrase par phrase.
C'est la position successive des doigts que je retiens (les positions, les barés), je la visualise en fermant les yeux avant de m'endormir, ça aide à retenir. A force c'est presque automatique.

Olivier_M

Message par Olivier_M » ven. 29 décembre 2006, 19:09

Pour ma part je pense au nom des notes en jouant et cela aide à mémoriser le morceau. Mais à mes débuts c'était impossible! Combien de fois mon prof m'a répéter: pense au nom des notes!
Je travaille essentiellement sur partitions mais à force de jouer un morceau, il est naturellle de le connaître par coeur. Pour les pièces très longues, je ne retient que les passages difficiles, les passages plus simples peuvent être joués tout en lisant sur la partition.
Personnellement je préfère associer la mémoire des doigts, une mémoire visuelle de la partition et la mémoire de la mélodie (les notes). Je me dis que si une des mémoires flanches ( et il y en a toujours une) les deux autres peuvent essayer de prendre la suite.
Je travaille mes morceaux phrase par phrase ce qui permet une mémorisation plus facile (jouer 20-30 fois le même passsage vous imprime les notes directement dans le cerveau :cry: . ).
Au final je connais mes morceax par coeur après les avoirs pas mal travaillés, puis en oublie certains mais une des trois mémoire peut m'aider à me le rappeler. (Ainsi que la partition)

jobi

La musique est un langage

Message par jobi » lun. 22 janvier 2007, 13:58

Je suis à la base un musicien de jazz aussi je conçoit la musique comme un langage.

Donc ayant appris à parler avant d'écrire je fais de même avec mon instrument !

Plus on mémorise, pus on acquier de vocabulaire, plus on est créatif

Jobii

Iberi Norbert

Message par Iberi Norbert » lun. 12 février 2007, 00:56

je suis musicien classique et je vois aussi que la musique est un langage!
quant à moi, j'apprends par coeur les notes, la position des doigts et la mélodie, un peu tout à la fois...

bernard cécile

apprendre par coeur

Message par bernard cécile » mar. 17 avril 2007, 20:19

c'est difficile pour moi, mais je me suis aperçu qu'avec l'oreille on y arrive doucement, et le morceau défile. Mais la partition est encore nécessaire pour mi, car je ne sais pas encore d'après l'oreille retrouvée la note suivante que je dois jouer.
Le piano était plus facile pour apprendre par coeur, mais il faut dire que je débute en guitare classique. :lol:

jarods

Message par jarods » dim. 22 avril 2007, 21:50

oui par coeur puis comme dit plus haut dans ce topic : je cultive une visualisation interieure des ces oeuvres auxquelles je pense sans guitare...cela a pour effet de les fixer définitivement :idea: ; et enfin de relire ces partitions de temps à autre en se figurant les positions mains et doigtés...

Franck Coméré

Message par Franck Coméré » dim. 13 mai 2007, 13:28

A mon sens, il n'y a pas photo, le par coeur est indispensable. Lors d'une execution d'un morceau, la concentration doit être entierement consacrée à des questions d'interprétation, de musicalité . Cela implique une maitrise et une connaissance parfaite de l'oeuvre.
La mémoire visuelle biensur mais aussi une étude harmonique de l'oeuvre s'impose( savoir chiffrer tous les accords, ça aide..), mais avant tout il faut que la partition soit parfaitement comprise et assimilée par l'oreille.
Chanter isolément du reste les differentes voies et les apprendre me semble une trés bonne école.
Un conseil : en cas de trou de mémoire, faire l'effort de retrouver par l'oreille le passage oublié, 20 mn passées à rechercher une note, un accord, à comprendre à nouveau la logique harmonique d'un morceau en sollicitant son oreille sera mille fois plus profitable que de se jeter sur la partition pour retrouver ce passage manquant ( et le réoublier deux jours plus tard)
J'ai pour ma part, la faiblesse de croire que les "trous de mémoire" ne sont pas anodins, ils révelent un certain manque de concentration et une approche trop rapide lors du déchiffrage. J'en tiens pour preuve que l'on oublie pratiquement jamais les passages difficiles techniquement dans une pièce mais plutot ceux qui jusqu'ici n'avaient jamais posé de problême.

grillon

HALLELUJAH

Message par grillon » lun. 04 juin 2007, 10:26

J'y arrive seulement avec un morceau :
Hallelujah de Jeff Buckley. (c'est pas du classique, désolé de le citer comme référence)

C'EST SURTOUT UNE CHANSON DE LEONARD COHEN

stratazoïde

Message par stratazoïde » mar. 12 juin 2007, 12:45

Je crois que pour bien mémoriser un morceau il peut être utile de procéder comme si on apprenait un livre. On commence par repérer les "phrases". par "phrase" j'entends les groupes thématiques et autres. on repère les blanches et les rondes dans les morceaux, bien souvent ça correspond à des "point à la ligne" et on introduit un point de respiration. ensuite on bloque phrase après phrase puis par deux phrases jusqu'à reconstruire le texte.

On peut aussi analyser les mouvements pour les pièces plus longues. ça correspond à des chapitres, on dissèque on découpe et on réassemble. Et on s'étonne de voir que certains chapitre reprennent un peux ce que l'on avait étudié au début (par exemple pour une forme sonate) et on gagne beaucoup de temps. J'ai fait un peux d'analyse musicale (trois fois rien hélas et j'y étais très mauvais). Ce qui m'avait étonné c'était de voir à quel point pour certains morceaux, les premières mesures soutenaient une oeuvre de plusieurs pages... parfois même ça tient à cinq notes.

Revenir à « Pédagogie et méthodes pour guitare classique »