Apprendre par coeur les morceaux ?

Quelle méthode ? Pour enfant, pour adulte ?
Sylvain Gaubert

Re: Apprendre par coeur les morceaux ?

Message par Sylvain Gaubert » lun. 28 septembre 2009, 15:01

Il me semble que nous avons tendance à nous comporter comme des guitaristes alors que nous devrions d'avantage nous comporter comme des musiciens.

Bien entendu, lorsqu'on travail sur une œuvre, quelque soit le niveau on a besoin de passer beaucoup de temps sur la partition car elle est une source d'information considérable qu'il faut parfois aller chercher très subtilement.
D'ailleurs je pense qu'un bon cours de musique se termine avec une partition griffonnée de pleins d'indications musicales.
Sur une partition, la musique est une matière morte et ça n'est qu'avec nos oreilles que nous lui donnons vie.
Mais ensuite, au final, il me semble qu'il faut s'approprier l'œuvre, la faire sienne comme si nous l'avions écrite nous même.
Un acteur de théâtre ne dit pas son texte en trimbalant un pupitre lol et il ne fait pas que dire son texte, il l'interprète, le joue, le sent corporellement parce qu'il s'est approprié le corps de son personnage.
Et bien je pense que c'est la même chose pour un musicien, ne pas seulement faire écouter les notes écrites qu'on a apprise par cœur mais aussi porter cette mystérieuse histoire que la musique nous raconte. Se l'approprier et se mettre dans la peau du compositeur qui l'a écrite comme si nous étions lui. En tout cas c'est la vision que j'ai de "l'interprétation".
Et puis il y a pleins d'autres raisons.
Sur l'échelle sonore nous sommes bien bas en comparaison des autres instruments. Même une simple flute a bec a un volume sonore bien plus important que le notre. Il faut donc créer cette intimité dont le publique a besoin pour solliciter son écoute. Le pupitre fait obstacle à la projection du son de notre guitare et il viens rompre cette relation, nous enferme, nous isole et nous semblons être tout petit derrière notre pupitre, complètement déconnecté de notre auditoire.
Alors que sans pupitre, la guitare et l'interprète se rapprochent de son publique. Grâce à cette proximité une intimité s'installe et permet à l'auditoire de prêter l'attention dont nous avons besoin pour communiquer notre sensibilité musicale.

Une méthode qui me semble intéressante pour apprendre par cœur
Il me semble qu'après avoir parcouru l'œuvre en entier pour avoir une première image musicale, il faut rapidement repérer les grandes parties et les phrases.
Ensuite jouer seulement la première phrase en chantant toute les notes à voix haute, et répéter l'opération jusqu'à être complètement à l'aise. Lorsque l'écriture musicale fait surgir plusieurs voix, reproduire l'opération jusqu'à être à l'aise dans chacune des différentes voix.
Puis faire la même chose par cœur; alterner 1 fois en lisant/1 fois par cœur jusqu'à être à l'aise (avec chaque voix quand c'est le cas) toujours en chantant le nom des notes.
Ensuite faire la même chose pour la deuxième phrase, puis "coller" enchaîner les deux phrase.
Puis même chose pour la troisième phrase qu'on colle avec la précédente. Etc...
Ce travail demande beaucoup de temps et d'effort mais pose des bases solides car la diction et le chant éclaircient parfaitement l'œuvre dans notre mémoire musicale profonde. C'est un travail à la fois de l'œil et de l'oreille. et si vous aviez à apprendre un texte (poème ou pièce de théâtre) vous vous y prendriez certainement de la même manière.

En formation de duo c'est aussi très intéressant pour la relation à l'autre musicien de jouer sans pupitre.
A partir du trio, quatuor etc... je pense que c'est intéressant d'avoir un pupitre réglé bas et sur le côté pour pouvoir jeter un œil de temps en temps sur les différentes voix de chacun, mais sans perdre le fil de la communication avec les autres musiciens et avec le publique (donc on connais sa partie par cœur et la partition nous sert à jeter un petit coup d'œil de temps en temps pour suivre les voix des autres sans oublier de se servir de ses oreilles).

Mouin Jrad

Re: Apprendre par coeur les morceaux ?

Message par Mouin Jrad » ven. 02 octobre 2009, 12:59

il me semble qu'en apprenant par coeur on va bien travailler les nuances et assurer une bonne interpretation, car il ne suffit pas de jouer le morceau mais le faire aimer à celui qui ecoute ,

donc apprendre par coeur ce n'est que 50 % du travail demandé

bonne interpretation

Sylvain Gaubert

Re: Apprendre par coeur les morceaux ?

Message par Sylvain Gaubert » ven. 02 octobre 2009, 15:26

oui tout à fait ! J'aurai même dit moins que 50% ! :guitare:

Mouin Jrad

Re: Apprendre par coeur les morceaux ?

Message par Mouin Jrad » mar. 06 octobre 2009, 16:41

ausssi je peux dire qu'il y'a des morceaux qu'on aime plusque d'autres, et qui est plus facile de les apprendres par coeur( moi j'ai appris asturias dés le debut presque)

donc il vaut mieux de commencer à apprendre les piéces qu'on a deja ecouter et aimer

Doggy The Seed

Re: Apprendre par coeur les morceaux ?

Message par Doggy The Seed » mar. 06 octobre 2009, 17:00

Bonjour ,

je connais tous les morceaux que je joue par coeur, il y a beaucoup de morceaux que j'ai oublié mais ce sont ceux qui me plaisent le moins ou pas.

Par contre je ne me force pas pour apprendre par coeur , le temps de bosser un morceau fait que je retiens la mélodie .
Si j'arrête de jouer un morceau 1 ou 2 mois là je vais avoir des "trous" dans mon morceau.

Quand je commence a jouer un morceau , c'est comme si je lançais une bande sonore dans ma tète ,et mes mains ce mettent a la jouer , je peux ne pas regardé mon manche s'il y a pas de trop gros démanché (pour ne pas regarder je doit partir a la bonne position au début quand même).

Par contre quand j'essaie de jouer en lisant ma partition ou une tablature , là ma musique devient "hachurée" ,saccadée,c'est beaucoup moins jolie .

Olivier Fautrat

Re: Apprendre par coeur les morceaux ?

Message par Olivier Fautrat » mar. 13 octobre 2009, 14:03

bonjour,

juste un p'tit mot pour dire à quel point je suis d'accord avec ce qui a été dit ... Bravo à Sylvain Gaubert pour son analyse (message du 28 sept dernier) qui est très pertinente !! J'encourage également mes élèves à mémoriser leurs morceaux, surtout lorsqu'ils doivent se produire en public; le but est bien de s'approprier la musique qu'ils jouent, de pouvoir se "lâcher" aussi pour offrir une interprétation personnelle car bien au-delà des "consignes" de nuances ou de "couleurs timbriques", il y a des paramètres musicaux qui ne peuvent pas s'écrire... des rubatos naturels qui peuvent venir à force de jouer, des respirations spontanées qui vont renforcer des appuis rythmiques... bref autant d'éléments qui sont difficilement "notables" sur la partition et qui vont naître avec une concentration et une activité cérébrale entièrement dévouées à la musique, c'est-à-dire contrôlées par l'écoute et le ressenti; quand on lit, je pense qu'une part de sa concentration est prise par cet acte visuel de lecture et l'acquité auditive s'en trouve donc réduite ... L'élève va souvent pouvoir faire évoluer une pièce musicale en la jouant par coeur, en progressant sur sa perception du tempo, du legato, de l'équilibre polyphonique, de la struture même du morceau... Evidemment, ces mêmes éléments "objectifs" peuvent et doivent être travailler au démarrage par et grâce à la partition; ensuite, il s'agit de faire progresser ces éléments par l'appropriation via la mémorisation.

Par contre, mémoriser s'apprend !! ... et je rejoins encore une fois Sylvain G. dans la méthode d'un "par coeur intelligent" qui ne soit pas qu'une "habitude réflexe" mais un par coeur toujours contrôlé par l'oreille !! Atteindre une mémorisation qui permet ce genre de restitution active n'est pas simple pour l'élève et il faut l'habituer à chanter la ou les voix des pièces musicales qu'il apprend. On parle , je crois de différents niveaux de mémorisation : la mémorisation visuelle qui est la plus immédiate (visualisation de positions de doigts, de cases sur le manche, phénomène dont il ne faut pas se passer mais qui n'est pas suffisant car dangeureux, qui génère des "trous de mémoires" avec difficultés derrière pour se rattraper) et la mémorisation auditive ; associer les deux permet de jouer par coeur avec beaucoup plus de sérénité !!

bien musicalement !!

merci à tous pour ce sujet très intéressant...

bouzouq72
(la signature que j'ai d'ailleurs choisie - voir juste là, un peu plus bas - et signée Paco de Lucia, en dit long justement sur l'essentiel du sujet)

Sylvain Gaubert

Re: Apprendre par coeur les morceaux ?

Message par Sylvain Gaubert » mar. 13 octobre 2009, 15:26

:okok: Merci cher confrère d'appuyer mes propos par une analyse très juste en y ajoutant ta propre expérience qui viens compléter à merveille ce que je n'avais pas dit :okok:

Avatar de l’utilisateur
Jean-François Delcamp
Administrateur
Messages : 8534
Inscription : dim. 30 mai 2004, 21:49
Localisation : Brest - France

Re: Apprendre par coeur les morceaux ?

Message par Jean-François Delcamp » mar. 13 octobre 2009, 15:38

tout à fait d'accord avec vous, :okok:

j'apporte ma pierre à l'édifice,
voici un lien intéressant concernant le fonctionnement de notre mémoire http://users.skynet.be/fralica/refer/th ... emoire.htm
Mémoriser à long terme ?

La mémoire, rappelons-le, fonctionne de façon discontinue. Autrement dit, le pouvoir d'évocation des éléments appris varie dans le temps, à une période d'apprentissage succède une période de maîtrise complète suivie d'une période d'oubli.

Sans nouvel apprentissage, ce qui est mémorisé s'oublie, surtout si cela n'a pas été intégré à une structure organisée. Cependant, l'apprentissage qui semblait effacé n'était en fait que bloqué. En effet, ce qui a déjà fait l'objet d'une première mémorisation se refixe plus vite et se retient plus longtemps lors des réap-prentissages ultérieurs : apprentissage plus rapide et oubli plus lent et moindre.
conseils pratiques

* Plusieurs révisions seront nécessaires pour retenir à long terme.
* Ne laissez pas les matières s'accumuler, planifiez votre travail.
* La première révision devra se placer peu de temps après la maîtrise complète.
* Les autres révisions pourront être plus espacées puisque au fur et à mesure des réap-prentissages on observe un allongement de la période de maîtrise complète et un ralentissement de l'oubli.
Un morceau ne s'apprend pas une fois, mais plusieurs fois, après c'est du solide qui reste des années.
Le texte cité plus haut, je l'ai vérifié sur moi, ça marche !
:( + ♫ = :)

mamiguitar

Re: Apprendre par coeur les morceaux ?

Message par mamiguitar » mar. 13 octobre 2009, 16:43

Jean-François Delcamp a écrit : Un morceau ne s'apprend pas une fois, mais plusieurs fois, après c'est du solide qui reste des années
Je confirme, j'ai toujours appris les morceaux par cœur, parfois je les connaissais déjà en sortant du cours, ce qui ne m'a pas aidé dans l'apprentissage de la lecture des notes, mais qui m'a permis lorsque j'ai repris la guitare après...ben oui ...40 ans sans jouer, :sage: de retrouver tout ce que j'avais appris à l'adolescence ; tout était sauvegardé sur le "disque dur" - je n'avais pas de problèmes de mémoire à l'époque - par contre maintenant :chaud: c'est différent, soit le disque dur est plein, soit il me faut un peu plus de méthode, je vais donc aller un peu voir ce lien que nous donne JFD :merci:

Olivier Fautrat

Re: Apprendre par coeur les morceaux ?

Message par Olivier Fautrat » mar. 13 octobre 2009, 20:34

merci pour le lien internet... c'est très intéressant !

Mais il faut le relire plusieurs fois ...pour tout "retenir" !!

...ah, trève de plaisanterie, la MEMOIRE, vaste sujet ...

Bouzouq72

pacherenc

Re: Apprendre par coeur les morceaux ?

Message par pacherenc » mar. 13 octobre 2009, 23:42

je confirme, après des années sans jouer (ou si peu), les doigts retrouvent des doigtés des enchainements, presque de façon automatique...( ils ont meilleure mémoire que moi)
mais parfois aussi avec des trous dans la partition.... des notes oubliées ou des dificultés carrément éliminées (et oui c'est bien de revenir à la partition écrite)

Jihemel

Re: Apprendre par coeur les morceaux ?

Message par Jihemel » mar. 20 octobre 2009, 05:57

Il me semble que jouer par coeur doit aller de soi. Ne fut-ce que, parce qu'à la longue, selon affinité, la pièce sera peu ou prou mémorisée automatiquement. n'oublions pas la mémorisation "mécanique" des doigts, les automatismes, qui aident grandement dans le travail de mémorisation. Enfin, pour ce qui est de regarder ou pas le manche en cours d'exécution, nous avons tous remarqué que les plus grands interprètes fixent bel et bien leur manche. Aussi, quoi de plus logique ? Un pianiste (pour ne citer que lui) ne regarde-t-il pas son clavier d'un bout à l'autre de l'exécution ? Je me pose la question : pourquoi inculquer aux élèves de ne pas regarder le manche dela guitare et en quoi cela peut-il modifier en tout leur pratique ?

Sylvain Gaubert

Re: Apprendre par coeur les morceaux ?

Message par Sylvain Gaubert » mar. 20 octobre 2009, 16:34

Jihemel a écrit : Enfin, pour ce qui est de regarder ou pas le manche en cours d'exécution, nous avons tous remarqué que les plus grands interprètes fixent bel et bien leur manche. Aussi, quoi de plus logique ? Un pianiste (pour ne citer que lui) ne regarde-t-il pas son clavier d'un bout à l'autre de l'exécution ? Je me pose la question : pourquoi inculquer aux élèves de ne pas regarder le manche de la guitare et en quoi cela peut-il modifier en tout leur pratique ?
Tout simplement parce qu'il ne s'agit pas simplement de "ne pas regarder le manche" mais plutôt de faire un travail complet sur la notion de détachement du mental une fois que des bases techniques et musicales ont été posées dans l'œuvre.

Pourquoi le détachement du mental ? Pour dépasser la "sensation technique et digitale" de l'œuvre, pour que l'œil n'influence pas l'écoute de notre propre prestation, pour réussir à être à la fois acteur et spectateur de l'œuvre que l'on interprété et ainsi libérer d'avantage l'expression musicale et enfin pour des raisons posturales que j'ai décrit dans un autre fil de discutions,.

Bien au contraire, beaucoup de pianistes, violonistes et autres musiciens concertistes ne regardent pas en permanence leurs mains mais parfois ferment les yeux et se laissent transporter par ce qu'ils jouent. Chez le guitariste c'est beaucoup plus rare, mais Pavel Steidl est un formidable exemple de ce que j'essai de décrire. Son détachement mental est total et il n'est connecté qu'à la musique qui le traverse et jaillit de son instrument.
Il n'est pas le seul, Ida Presti lisait ses BD qu'elle mettais sur son pupitre pendant qu'elle travaillai une œuvre lorsqu'elle était enfant.
Je pense qu'il est bon de s'inspirer de tels exemple... :okok:

patham

Re: Apprendre par coeur les morceaux ?

Message par patham » mar. 09 mars 2010, 02:18

Jean François Zygel faisait comme Ida Presti quand il était enfant, il faisait des exercices sur le piano en lisant ses BD, "il faisait comme cela du piano" pour se parents qui entendaient ses doigts filer sur les touches... Il expliquait même qu'il préférait faire des exercices techniques, machinalement que jouer de la musique, des morceaux qui l'intéressaient moins que ses BD !
Ils ont eu du pot de commencer enfants, on a alors tout le temps et tous les sens en éveil, apprendre par coeur, c'est ce qui se dit et je pense que c'est vrai, mais alors quelle galère d'annoner chaque note et les accords ! allez, un peu chaque jour et cela passera...

Marie-Cécile Satonet

Re: Apprendre par coeur les morceaux ?

Message par Marie-Cécile Satonet » sam. 16 octobre 2010, 22:23

ce qui m'épate c'est que je sais encore parfaitement par coeur les quelques morceaux que j'avais appris avec mon prof, il y a à peu près 25 ans. Ainsi que la plupart des morceaux que j'avais appris au piano par coeur, ily a pas loin de 30 ans !!!

Revenir à « Pédagogie et méthodes pour guitare classique »