Timbre OU puissance… comme enfer ?

Guitares classiques, guitare baroque, guitare renaissance, luths, vihuela, théorbes ...

Les messages des forums : "Luthiers", "Conseils pour l'achat d'une guitare", "Les Luthiers en Guitare Classique de France", "Vente de guitare classique" et "Vente accessoires" sont soumis à la modération préalable, ce qui veut dire que rien ne passe sans l'accord des modérateurs.

Sont dispensés de cette modération préalable les membres des groupes "luthiers", "luthiers amateurs" ainsi que les membres du groupe "amateurs de lutherie".

.
Règles du forum
Le forum de la guitare classique est consacré exclusivement aux guitares classiques, guitare baroque, guitare renaissance, luths, vihuela, théorbes ... Les messages concernant un instrument type guitare électro acoustique, guitare manouche ou encore guitare amplifiée sont supprimés.
Le forum ne peut pas jouer le rôle "d'expert à distance", tout message demandant l’estimation d’une guitare est verrouillé ou supprimé du forum. Pour l'estimation d’un instrument de musique, voyez auprès d'un luthier ou d'un magasin de musique.

Les messages des forums : "Luthiers", "Conseils pour l'achat d'une guitare", "Les Luthiers en Guitare Classique de France", "Vente de guitare classique" et "Vente accessoires" sont soumis à la modération préalable, ce qui veut dire que rien ne passe sans l'accord des modérateurs. Les membres des groupes "luthiers" et "luthiers amateurs" sont dispensés de cette modération préalable.
Julien Bambaggi
Modérateur
Messages : 3022
Inscription : jeu. 08 octobre 2015, 11:00
Localisation : Agen

Re: Timbre OU puissance… comme enfer ?

Message par Julien Bambaggi » mer. 28 février 2018, 10:49

Ultime, ça n'existe pas, mais que c'est beau !
Guitare René Baarslag

Avatar de l’utilisateur
Clément Pic
Compositeur
Messages : 2201
Inscription : dim. 22 juillet 2007, 19:33
Localisation : Lille

Re: Timbre OU puissance… comme enfer ?

Message par Clément Pic » mer. 28 février 2018, 23:01

C'est difficile de voir ce qu'on peut apporter de plus que ce qu'il fait... ou alors avec des choix radicalements différents. Il est allé au bout de sa démarche: c'est ultime.
In cobbles I trust.
In bescherelle I must trust.

Marieh
Messages : 5199
Inscription : dim. 22 mars 2009, 22:01

Re: Timbre OU puissance… comme enfer ?

Message par Marieh » jeu. 01 mars 2018, 01:05

Clément Pic a écrit :
mer. 28 février 2018, 23:01
C'est difficile de voir ce qu'on peut apporter de plus que ce qu'il fait...
Ben, pas tant que ça. Même sans faire des choix radicalement différents comme vous dites. Et puis, est-ce qu'il est allé au bout de sa démarche ? Ce serait plutôt à lui de nous le dire. :)

Il joue un peu à la manière de Carles Trépat. Où est le "fuego" ? :chitarrista: C'est un peu trop gentil à mon goût.

Pour la guitare et son timbre, je n'ai pas d'avis. :desole: La musique de Sor est tellement belle que même un son midi, cela m'émeut. :lol:

Icarus11
Messages : 218
Inscription : jeu. 21 janvier 2016, 23:42
Localisation : Bordeaux, France

Re: Timbre OU puissance… comme enfer ?

Message par Icarus11 » jeu. 01 mars 2018, 01:16

Vaste débat qui ne sera à mon sens jamais résolu... C'est pourquoi j'ai choisi d'avoir 3 ou 4 guitares très différentes pour des usages différents. Ainsi les guitares "historiques" comme par exemple les merveilleuses copies de T. Norwood (Torres, M. Ramirez...) pour la pureté originelle et les plaisirs de salon; une guitare grenadine des années 60 pour l'esprit andalou ( Marin Monterro...); une guitare à éclisses doublées dans la tradition française (Delarue..) pour les grands récitals et la musique de chambre, et pourquoi pas à l'avenir une Joie dotée de son nouveau système d'amplification si le contexte scénique le demande. La question du répertoire comme de l'usage est donc primordial, un amateur égrenant quelques accords dans sa chambre n'ayant pas les même impératifs qu'un concertiste soliste ou un chambriste avec flûte par exemple. Fréquentant un peu tous ces univers j'ai donc décidé de faire quelques choix judicieux pour couvrir une bonne partie du spectre. Manque peut être une guitare romantique comme celle jouée plus haut et magnifiquement honorée il faut le dire (merci Maurice). Mais malgré mon ouverture d'esprit je ne m'exprimerai pas sur les australiennes ...
Dernière modification par Icarus11 le jeu. 01 mars 2018, 22:34, modifié 1 fois.

ehgdae
Messages : 96
Inscription : lun. 19 février 2018, 18:27

Re: Timbre OU puissance… comme enfer ?

Message par ehgdae » jeu. 01 mars 2018, 01:24

Didier De Cooman a écrit :
mar. 27 février 2018, 21:52
Cette sonorité me plait beaucoup : moelleuse, intimiste... J'ai deux guitares qui présentent un peu cette caractéristique : une Ramirez de concert de 73...
J'avais une Ramirez, mais d'étude et de 87 dont j'ai fini par ne plus supporter la brillance, il doit donc y avoir de grandes différences selon les modèles et les années.
Pour ma part, ne jouant que dans mon salon, la puissance c'est l'enfer (pour répondre simplement à la question du fil).
Merci @ Maurice pour cette vidéo, magnifique de tout point de vue, un peu, en effet, comme Carlès Trépat :casque:

valère
Messages : 1183
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: Timbre OU puissance… comme enfer ?

Message par valère » jeu. 01 mars 2018, 03:02

Je ne sais qui a initié ce post ?... mais c'est encore un empêcheur de dormir en rond !!!

Depuis quelque temps, l'ineffable curiosité de Valère l'a convié à la Table des grands luthiers "historiques".
Pas de table ronde façon blablathèque, non, hors la rosace, mais du bois drôlement aflûté.
Des p'tits flûtés tel Torres, Enrique Garcia, Esteso, Santos, Barbero père, Simplicio, Hauser... des qui s'imaginaient pas du tout être historiques et qui campaient bien dans leur présent.

Ce qui a frappé Valère qui est tombé trois fois et que j'ai dû relever autant, c'est que : "le présent de ces guitares est toujours bien présent dans notre présent." Je lui ai demandé de répéter histoire de me donner le temps d'assimiler ce que j'avais très bien entendu mais point saisi pour autant.

Compatissant, voire légèrement condescendant, Valère confirme : "ces guitares que l'on dit "du passé" ont TOUT, absolument TOUT ce que l'on attend d'une guitare contemporaine... Y COMPRIS LA PUISSANCE. Donc, le fantasme que - par une forme de progrès inévitable - l'on aurait gagné en puissance (ou tout autre point) ne se vérifie que lorsque l'on s'obstine à parler de ces guitares sans les avoir jamais jouées ou même entendues."

"Ce qui les différencie radicalement de leurs arrières - arrières - arrières petites consœurs, c'est qu'elles ont chacune UNE VOIX bien caractéristique qui se module comme... une voix, exactement. Pour mieux que tu comprennes, cher Valère, figure-toi que tu as le sentiment qu'il n'y a rien entre toi et la musique. La guitare disparait au profit d'une voix que tu modules comme si c'était la tienne."

"Hors donc, quand tu joues les guitares de ces luthiers - mystérieusement - la question que soulève ici ce drôle qui a le toupet de prendre mon nom pour commettre ses divagations laxistes - la question dis-je - eh bien tu es tout surpris qu'elle ne se pose pas du tout - permets moi d'insister : PAS DU TOUT. Il faut l'ouïr pour le croire... cette VOIX se module avec une souplesse et une chaleur qui permettent toutes les variations et ce avec une liberté de dynamique et de puissance à laquelle nous ne sommes plus du tout habitué... et une ampleur digne des plus grandes gueulardes de notre temps."

"Oui mais, justement, continuait-il comme s'il se parlait à lui-même, ce qui "relativise" l'impression de puissance, c'est justement qu'elle est nourrie de cette voix si souple.
TU N'ENTENDS PAS LA PUISSANCE parce qu'elle se délivre dans les mêmes couleurs, les mêmes chaleurs expressives SANS ÉCRASER LE TIMBRE......... UN SON LIBRE."

Là je crus bon de l'interrompre d'une question qui me brûlait la lèvre inférieure tandis que la supérieure était proprement gelée.
"Ce que tu constates là, cher Valère, (la courtoisie est de mise entre nous, et elle n'a rien d'affectée) vaut-il pour les tricornes, les dobros, les systèmes biscuit, les lattices, les doubles tables... bref tout système de guitare amplifiée sans électricité ?..."

Je sentis à cet instant précis que son regard se perdait dans l'évocation nostalgique d'un paysage de hautes montagnes enchanté de sources claires qui jaillissaient en cascades et qu'il réserverait sa réponse pour une autre fois.

Valère serviteur

M'Bo
Messages : 2919
Inscription : sam. 09 janvier 2016, 16:44
Localisation : Maisons-Alfort

Re: Timbre OU puissance… comme enfer ?

Message par M'Bo » jeu. 01 mars 2018, 12:05

Marieh a écrit :
jeu. 01 mars 2018, 01:05
C'est un peu trop gentil à mon goût.
oui j’ai ce sentiment aussi même si j’ai adoré :casque: bon j’en dis pas davantage sinon je vais être ‘andante largo’ :lol:

Avatar de l’utilisateur
Mallorca
Messages : 2894
Inscription : dim. 06 mai 2007, 13:08
Localisation : Val d'Oise

Re: Timbre OU puissance… comme enfer ?

Message par Mallorca » jeu. 01 mars 2018, 12:34

quel sujet...ça fait parler
tout ça est personnel
moi j'aime la guitare telle qu'on la faisait à l'origine, une table simple, une caisse légère, un son intimiste, et tout en bois
après, on peut évoluer, mais pour moi ce n'est plus le même instrument
Guitare Antoine Pappalardo 1975 c n°13
Guitare romantique Rigondeau 1850 env.
Guitare Silent Yamaha 2008
Guitare Gaëlle Roffler 2018

Avatar de l’utilisateur
FabienSimon
Messages : 4229
Inscription : sam. 06 février 2010, 13:14
Localisation : Allemagne

Re: Timbre OU puissance… comme enfer ?

Message par FabienSimon » jeu. 01 mars 2018, 12:53

Mallorca a écrit :
jeu. 01 mars 2018, 12:34
quel sujet...ça fait parler
tout ça est personnel
moi j'aime la guitare telle qu'on la faisait à l'origine, une table simple, une caisse légère, un son intimiste, et tout en bois
après, on peut évoluer, mais pour moi ce n'est plus le même instrument
Bonjour,
Certains disent que le reste n'est que trahison et prétendent que la lumière n'aurait pas éclairé le chemin de certains luthiers et interprètes...
Mais n'est ce pas un peu excessif ?
Dernière modification par FabienSimon le jeu. 01 mars 2018, 15:11, modifié 1 fois.
Guitare "Thomas DAUGE" n°118

Avatar de l’utilisateur
Mallorca
Messages : 2894
Inscription : dim. 06 mai 2007, 13:08
Localisation : Val d'Oise

Re: Timbre OU puissance… comme enfer ?

Message par Mallorca » jeu. 01 mars 2018, 13:08

oui, c'est excessif
les luthiers ont le droit d'évoluer, je dirais vers un autre instrument
mais est ce vraiment leur choix? les concertistes leur demandant toujours plus de puissance
il est loin le temps où je suis allée salle Pleyel écouter Andres Segovia avec une guitare sans aucune amplification
il fallait tendre l'oreille, quel silence dans la salle et quelle émotion
Guitare Antoine Pappalardo 1975 c n°13
Guitare romantique Rigondeau 1850 env.
Guitare Silent Yamaha 2008
Guitare Gaëlle Roffler 2018

ehgdae
Messages : 96
Inscription : lun. 19 février 2018, 18:27

Re: Timbre OU puissance… comme enfer ?

Message par ehgdae » jeu. 01 mars 2018, 14:24

Mallorca a écrit :
jeu. 01 mars 2018, 13:08
les luthiers ont le droit d'évoluer, je dirais vers un autre instrument
la Silent est-elle un "autre instrument" ? :wink:

Avatar de l’utilisateur
Mallorca
Messages : 2894
Inscription : dim. 06 mai 2007, 13:08
Localisation : Val d'Oise

Re: Timbre OU puissance… comme enfer ?

Message par Mallorca » jeu. 01 mars 2018, 15:01

oui, oui
j'en ai une et je n'aime pas qu'on la compare à une "vraie" guitare classique
Guitare Antoine Pappalardo 1975 c n°13
Guitare romantique Rigondeau 1850 env.
Guitare Silent Yamaha 2008
Guitare Gaëlle Roffler 2018

Benoît Ducène
Messages : 1883
Inscription : ven. 04 février 2005, 19:37
Localisation : Silly

Re: Timbre OU puissance… comme enfer ?

Message par Benoît Ducène » jeu. 01 mars 2018, 18:33

Fromage OU dessert ?
Je prends les deux !

Café ou Cognac ?
Idem !

Avatar de l’utilisateur
Clément Pic
Compositeur
Messages : 2201
Inscription : dim. 22 juillet 2007, 19:33
Localisation : Lille

Re: Timbre OU puissance… comme enfer ?

Message par Clément Pic » jeu. 01 mars 2018, 18:48

Marieh a écrit :
jeu. 01 mars 2018, 01:05
(...)

Il joue un peu à la manière de Carles Trépat. Où est le "fuego" ? :chitarrista: C'est un peu trop gentil à mon goût.

(...)
j'arrête le h.s après ça.
Je suis (très) curieux d'entendre une version moins gentille alors. Je ne l'entends pas du tout, mais alors pas du tout comme ça!
In cobbles I trust.
In bescherelle I must trust.

Marieh
Messages : 5199
Inscription : dim. 22 mars 2009, 22:01

Re: Timbre OU puissance… comme enfer ?

Message par Marieh » jeu. 01 mars 2018, 20:02

Clément Pic a écrit :
jeu. 01 mars 2018, 18:48
Je ne l'entends pas du tout, mais alors pas du tout comme ça!
Ce n'est pas grave. :mrgreen:
Tout ça est très subjectif. C'est votre "c'est ultime" catégorique qui m'a fait réagir, d'habitude je ne commente pas (ou très peu) les vidéos.
Une version moins gentille ? On doit pouvoir en trouver sur le net. Je n'ai pas cherché.

Revenir à « Luthiers »