radio du pouce : rhizarthrose

Positions et ergonomie, douleurs, nos grands et petits bobos. Les douleurs aux mains ou aux bras des guitaristes sont fréquentes.
Avatar de l’utilisateur
Dom95
Messages : 1193
Inscription : lun. 15 janvier 2007, 13:05
Localisation : VO

radio du pouce : rhizarthrose

Message par Dom95 » jeu. 18 octobre 2012, 18:00

Je viens de passer une radio du pouce ; résultat : "rhizarthrose avec pincement de l'interligne trapézo-métacarpienne associée à une réaction ostéophytique régionale".
Il faut dire que depuis des années je souffre du pouce par période, sans que cela m'empêche de jouer, je dois par moment raccourcir mon temps de jeu. Si je me permets d'écrire cela ici, c'est que je serais très intéressé de savoir si d'autres ont le même souci, de ce qu'il en est de l'évolution, des traitements ... Merci d'avance!
Dominique

Avatar de l’utilisateur
Isabelle Frizac
Modératrice
Messages : 21955
Inscription : sam. 18 février 2012, 23:55
Localisation : Grand Est (Lorraine)

Re: radio du pouce : rhizarthrose

Message par Isabelle Frizac » jeu. 18 octobre 2012, 18:22

Bonsoir Dominique,
j' ai passé une radio des mains en janvier et j' ai eu le même résultat que toi ! :shock:

Pas de traitement particulier , hormis du @Chondrosulf ( genre cartilage de requin en gélule pour aider à reconstituer notre cartilage abimé par l' arthrose ) et de la @Piasclédine , à base d' huile d' avocat pour lubrifier les dites articulations. :chaud:

Je n' arrive plus à mettre mon pouce gauche en opposition avec le majeur et du coup, je ne peux plus le poser bien comme il faut sous le doigt 2 derrière le manche ! il reste à la traine ...mais je n' ai pas de pincement ni de douleur pour le moment. :(

Tu me diras ce que ton médecin en pense et quel traitement tu as.
Bon courage
:bye:
Isa

Avatar de l’utilisateur
Dom95
Messages : 1193
Inscription : lun. 15 janvier 2007, 13:05
Localisation : VO

Re: radio du pouce : rhizarthrose

Message par Dom95 » ven. 19 octobre 2012, 09:22

Merci Isabelle de ta réponse. Il semble que ce soit quelque chose d'assez fréquent et sans incidence majeure immédiate, mis à part des périodes de douleur relative. Mes doigts restent mobiles , l'opposition majeur/pouce se fait sans pb; j'ai en permanence une légère douleur à la base du pouce et la pince pouce/autres doigts manque est faible en pression. En jouant, je décolle le pouce quand j'ai mal et je compense par une pression du coude droit pour maintenir la guitare. J'avais consulté à la clinique du musicien il y a quelques mois; la rhizarthrose n'avait pas été envisagée, mais une contracture musculaire des muscles du pouce dûs à une hyperlaxité du pouce; l'indication était d'être attentif à ma position main droite et surtout ne pas mettre le pouce gauche en hyperlaxité derrière le manche, quitte à le plier légèrement sous le manche quand j'ai mal.

Kimie

Re: radio du pouce : rhizarthrose

Message par Kimie » dim. 24 février 2013, 14:30

Bonjour,

selon mon mari, la rhizarthrose est liée à une inflammation des articulations.
On vous a prescrit des anti-inflammatoires ?
la nuit, mettre au repos la main avec une orthèse est une aide.

Martinuz

Re: radio du pouce : rhizarthrose

Message par Martinuz » dim. 24 février 2013, 17:15

Dom95 a écrit : J'avais consulté à la clinique du musicien il y a quelques mois; la rhizarthrose n'avait pas été envisagée.
...ce qui peut laisser supposer qu'il existe un doute sur le diagnostic. Dans un cas assez comparable, j'avais été consulter un ostéopathe (ou chiropracteur, etc), avec un résultat immédiat et définitif par une simple manipulation vertébrale.

Avatar de l’utilisateur
Jyerre84
Messages : 70
Inscription : sam. 01 octobre 2016, 23:39
Localisation : Avignon

Re: radio du pouce : rhizarthrose

Message par Jyerre84 » jeu. 18 octobre 2018, 01:04

Bonjour,
Confronté à un souci du pouce qui m'empêche vraiment de progresser, je relance le fil car je viens d'avoir l'idée d'une "orthèse de rhizarthrose fonctionnelle". 50 €... J'aimerais des avis avant l'achat...

Mon problème énoncé en terme de non-spécialiste : une atrophie/nécrose des muscles et ligaments liée à la perte de fonction en 1994 (je ne suis pas jeune !) de ma main pendant une vingtaine de jours. Cela avant qu'une opération des cervicales libére un nerf que comprimait un bec de perroquet.
J'aurais pu perdre beaucoup plus, si j'avais attendu, ce que me conseillaient divers toubibs locaux pensant que j'avais un simple souci de tendinite.
Aujourd'hui, j'ai récupéré 80% (vague estimation personnelle) les fonctions de ma main gauche et malgré une rééducation sérieuse faite à l'époque voire utilisation d'un exerciseur (gadget vraiment inutle) dédié à la guitare. Je ne progresse plus.

Si on compare main gauche déficiente/main droite, on remarque un creux important sur le dessus de la main (image supérieure). Barré plus que difficile. Généralement j'adopte, quand je fatigue ou me laisse aller, une position très peu orthodoxe (image inférieure) qui compense un peu, mais de façon médiocre. Sinon c'est vrai que je cale aussi la guitare contre mon corps et utilise les forces de l'épaule ou du bras...

Image

L'idée serait donc cette orthèse vendue sur la bay et dont le descriptif signale : « stabilise l'articulation selle du pouce (CMC) et positionne le pouce dans une position fonctionnelle. La main peut continuer à accéder et les symptômes tels que la douleur et la perte de la force peut être atténué. Les bords arrondis de l'orthèse matériel et assurer un confort optimal. »

J'hésite... 50€ quand même. Si je n'ai aucun avis, j'y viendrai et vous tiendrai au courant...
La peinture est si facile ! La musique : un vrai challenge !

Avatar de l’utilisateur
Dom95
Messages : 1193
Inscription : lun. 15 janvier 2007, 13:05
Localisation : VO

Re: radio du pouce : rhizarthrose

Message par Dom95 » jeu. 18 octobre 2018, 08:53

Depuis 2012, je gère ma rhizarthrose comme je peux, avec des petits moments de crise, mais globalement, je ne suis pas si gêné que ça. Une seconde radio il y a un an a confirmé la chose. Des orthèses, j'en ai une collection, je n'y crois guère. Il y a les rigides, qu'on m'a recommandé la nuit, insupportables, les souples vendues en pharmacie, ça c'est pas mal, epitact. J'ai aussi essayé et porté un temps celles avec de aimants, oui … Je crois plus en une adaptation au geste, il y a des petits mouvements que je ne fais plus , une façon de prendre la chose, de placer son pouce sur le manche. Et puis des massages, ça j'y crois assez, avec de l'huile d'argan dans laquelle j'ai mis quelques gouttes d'huile essentielle de gaultherie. Et puis des massages des mains que je fais principalement en qi gong; beaucoup de mouvements de qi gong aident (le qi gong des paysans chinois par ex), mais si on fait massage des mains sur y tub, on a plusieurs démonstrations. Je fais chaque année aussi une cure pour mes lombaires où on me mets plusieurs cataplasmes d'argile, dont un sur la base du pouce. Votre prothèse, bof. Si vous allez voir votre médecin, il vous en ordonnera une qui sera remboursée (c'était le cas de la mienne) et elle sera à votre taille!!!!

Avatar de l’utilisateur
wchyme
Messages : 2034
Inscription : sam. 22 octobre 2005, 18:57
Localisation : San Diego, CA - USA

Re: radio du pouce : rhizarthrose

Message par wchyme » jeu. 18 octobre 2018, 16:03

Je ne lis ce fil que maintenant et je suis attriste de vous savoir atteint de ce genre de truc... ca doit énerver, frustrer, et plus.
Mais par curiosité, est-ce que c'est seulement la main gauche? Apparemment le cas de Jyerre84. Si tel est le cas... ne serait-ce donc pas du a un problème de mouvement/position? et/ou compensation quelconque (genre manque de musculation du bras, avant bras, etc.) Je dis ca parce que si c'est asymétrique (n'arrive que d'un cote), cela semble logique de penser que c'est lie a une mauvaise position... peut être récupérable?!

Avatar de l’utilisateur
Bernard Corneloup
Modérateur en chef
Messages : 13109
Inscription : lun. 31 août 2009, 16:41
Localisation : Lyon

Re: radio du pouce : rhizarthrose

Message par Bernard Corneloup » sam. 20 octobre 2018, 09:57

J'arrive aussi avec un peu de retard.
J'ai eu aussi quelque chose qui ressemble, mais je ne saurai pas dire le nom scientifique.
C'était le pouce gauche. Une douleur qui s'est installée et revenait à chaque fois que je reprenais la guitare, au bout de quelques minutes. Si j'insistais ça passait, mais pour revenir de plus belle le lendemain.
Un médecin m'a expliqué que ça passait parce que ça faisait un effet d'échauffement, mais que ça ne faisait qu'aggraver le problème. Après m'avoir envoyé faire une échographie, j'ai eu droit à une ordonnance pour une orthèse. Je suis donc allé me faire faire on orthèse sur mesure par une charmante spécialiste de ce type d'objet.
Le principe qu'il m'a expliqué est que l'orthèse maintient le doigt dans une bonne position qui lui permet de se réparer, la nuit. Au début ça dérange un peu pour dormir, mais ensuite on s'y fait.
En m'interrogeant moi-même, j'en suis arrivé à la conclusion que c'était une mauvaise position qui m'avait provoqué ça : à l'époque je jouais beaucoup d'une guitare type électrique (inutile de faire de la pub pour une marque qui ne le mérite pas), avec une sangle. Cela faisait pencher le plan de la table vers l'avant par en dessous : au lieu d'être verticale, la table était inclinée, disons parallèle à une ligne genou-épaule (pour être bien compris). Cela faisait que le pouce de la main gauche était plus en tension que lorsque la table est bien verticale.
Cela a mis beaucoup de temps à se réparer, disons que ça allait mieux au bout de deux mois, mais qu'il a bien fallu six mois pour l'oublier. J'ai même eu droit à une infiltration pour aider à atténuer l'inflammation.
Depuis, je sens que c'est sensible. Si je ne fais pas attention ça peut revenir. Dès que je sens la moindre alerte, je corrige la position.

Jean-Jyerre, je crois que ton pouce n'est pas très bien placé d'après la photo. Il faudrait qu'il soit perpendiculaire au manche. A peu près en face des doigts 2 et 3. Personnellement je le mets même plutôt en face du 3.
L'homme qui n'a pas de musique en lui et qui n'est pas ému par le concert des sons harmonieux est propre aux trahisons, aux stratagèmes et aux rapines (William Shakespeare, Le marchand de Venise) | élève du cours en ligne D08

Mathieu de Person
Messages : 30
Inscription : dim. 28 janvier 2018, 21:30

Re: radio du pouce : rhizarthrose

Message par Mathieu de Person » sam. 20 octobre 2018, 16:44

Bonjour Jyerre

Vous avez visiblement une amyotrophie du premier interrosseux dorsal de la main gauche, qui peut révéler une compression du nerf cubital...Vous devriez montrer cela à votre médecin, et je dirais, sans vouloir vous affoler, sans plus tarder, si ce n'est déjà fait.
On comprend bien que le barré vous soit difficile !

Avatar de l’utilisateur
Jyerre84
Messages : 70
Inscription : sam. 01 octobre 2016, 23:39
Localisation : Avignon

Re: radio du pouce : rhizarthrose

Message par Jyerre84 » mer. 24 octobre 2018, 15:54

Wchyme, Matthieu,

Je pense que le diagnostic "amyotrophie" est juste.
Ça a été déjà montré à divers médecins dès 1994... On va faire avec ; j'avais un ami à qui il manquait deux doigts et qui jouait au booling.
Peut-être est-ce pour ça que j'aime autant la guitare. Django !

Je ne sais plus si j'ai déjà expliqué mon pb en détail ici :
1994, une sorte de bec de perroquet au niveau des cervicales a comprimé un nerf. Douleur, position tordue qui paraissait soulager, main inutilisable. Les toubibs ont diagnostiqué une tendinite due à un excès de guitare. Je ne devais plus bouger, attendre. Mais ce n'était pas une tendinite. Un osthéo de Nevers m'a heureusement invité à voir d'autres médecins.

Je venais d'acquérir à 40 ans ma première folk à action de cordes très haute, vendue en magasin mais jamais vue par le moindre luthier. Tendinite, pourquoi pas ? Je suis toujours dans l'excès. L'apprentissage autodidacte (un prof-rocker de musique m'avait bien donné un cours, mais je croyais que ça suffirait ! Naïf ! Et prenais de mauvaises postures (n'importe quelle chaise, voire canapé ?)
La posture aurait peut-être déclenché le souci cervical d'une arthrose déclarée précoce... J'ai perdu à l'époque l'usage de la main, du bras, plus de 15 jours. Puis opération d'urgence après divers tests et scanner en changeant de région et de docteur... La rééduc au bout d'un an m'a fait récupérer 80% de potentiel. J'ai toujours une main de .... plus de vingt ans après !

Je suis par contre content de votre mot qui me rend enthousiaste de quelques réussites en classique (Ah ! Greensleeves et la Petite Suite Folk et l'Andante de Carulli que je joue (assez mal, mais…) grâce à une adorable prof de Conservatoire qui a su adapter ses exercices et en un an me faire progresser. Je ne serai jamais sur scène, mais, dans ma chambre, le son de mes guitares me rend heureux et fournit mon activité de plasticien.

Bernard,

Malgré Syntax error, je ne t'ai pas assez fréquenté à l'époque. Mais tu étais déjà trop avancé en guitare brésilienne...
Dommage ! Peut-être la posture aurait été corrigée...

Pour ce qui est de la posture et plus particulièrement celle de ma main : Ma prof de classique s'y est beaucoup intéressée... Je sais mieux me positionner et elle m'évitait (momentanément) les grands barrés, me disant de les travailler sans abus .. Dommage encore, elle vient ces jours-ci de prendre sa retraite. Le prof de pratique collective (électrique, Jazz) ne saura pas prendre les cas particuliers de son big band en charge. Je vais quand même attirer son attention avec l'orthèse pour qu'il prenne ce soucis au sérieux. Au début j'avais envie de ne l'utiliser qu'à la maison, mais finalement, pourquoi pas frimer un peu pour le brancher sur ça...

Photos : Là j'ai rajouté un tampon de coton. Pour voir... L'orthèse est dite "fonctionnelle" et le pouce n'est pas immobilisé. Par contre elle m'incite à le maintenir bien positionné et à corriger ma posture générale.
Du forum j'ai retenu aussi l'idée de ne pas serrer avec le pouce mais avec le corps... Je bloque par sangle les électriques en position assis. Pour les classiques et folks, l'épaisseur du corps de guitare parait suffire pour le maintien.

Image

Image

Actuellement, au bout d'une dizaine heures d'exercices, je n'ai pas une bonne "sensation". Impression de moins de sensibilité des doigts. Voire petite gène. Faudra que je revienne dans une dizaine de jours fournir un compte rendu plus détaillé...

En tout cas je vous remercie pour vos réponses qui, au bout du compte, m'encouragent à persévérer.
La peinture est si facile ! La musique : un vrai challenge !

Avatar de l’utilisateur
Bernard Corneloup
Modérateur en chef
Messages : 13109
Inscription : lun. 31 août 2009, 16:41
Localisation : Lyon

Re: radio du pouce : rhizarthrose

Message par Bernard Corneloup » mer. 24 octobre 2018, 16:06

Bonjour Jean, :bye:

L'époque de Syntax Error est bien loin ... Je ne me souviens pas que tu jouais de la guitare à cette époque. Tu te cachais donc déjà pour jouer !
Il aurait peut-être été possible de diagnostique quelque chose à ce moment-là. Qui sait.

De ce que tu dis, je retiens que tu envisages la possibilité de tenir ta guitare avec la main. Ça, ce n'est pas le principe. La guitare doit tenir par la pression du corps, de la jambe, de l'avant-bras droit (pour les droitiers), d'une sangle ... Mais les mains doivent être libres pour jouer.
Pour soulager ton pouce gauche, évite de l'appuyer chaque fois que tu peux. En exerçant une pression sur l'éclisse avec l'avant-bras droit ça peut suffire, ou en tout cas le soulager. Le jeu est moins précis, mais pour l'instant ce qui compte pur toi c'est de ne pas forcer avec ton pouce tant qu'il ne s'est pas remis. Ça peut prendre six mois.

Le coton ça peut être une bonne idée. Déjà ça évite de salir l'orthèse en transpirant. :o
L'homme qui n'a pas de musique en lui et qui n'est pas ému par le concert des sons harmonieux est propre aux trahisons, aux stratagèmes et aux rapines (William Shakespeare, Le marchand de Venise) | élève du cours en ligne D08

Avatar de l’utilisateur
Jyerre84
Messages : 70
Inscription : sam. 01 octobre 2016, 23:39
Localisation : Avignon

Re: radio du pouce : rhizarthrose

Message par Jyerre84 » jeu. 25 octobre 2018, 20:08

À l'adorable époque de Syntax Error, je lorgnais sur les guitares surtout électriques et jouais des pinceaux ou du pistolet, c'est vrai. La guitare n'est arrivée qu'en 94. Si c'est elle qui a dû déclencher la compression du nerf, je pense que ça n'a vraiment été qu'un révélateur d'un souci médical latent.
Mon rêve de guitare avait été contenu depuis mon adolescence, l'électrique de Jimi ou des Shadow. Ensuite il y a eu Pat Metheny, John Scofield, Joe Pass, et Claude Barthélémy... Aujourd'hui j'alterne... Thibault Cauvin. J'aimerais jouer Tarrega.
Je n'en suis pas là... Quand j'ai vu mon premier prof de classique (l'an dernier), c'est ce que je lui ai dit. J'avais passé mes vacances à approcher quelques mesures d'une étude en Mi... Je lui ai dit que je n'arrivais pas à éteindre mes cordes (suivant les conseils d'apprentissage de Delcamp.com). Elle m'a fait jouer et m'a dit qu'avant d'éteindre leur son il faudrait que j'apprenne à les faire sonner... En rapport à mon niveau, où plutôt en rapport à mon état - je ramène vers le fil du forum "rizarthrose" déjà détourné vers "amyotrophie" -, je crois qu'elle a raison.
Guitares : J'ai compris que si tout pouvait être joué avec n'importe quoi ça n'amenait le plus souvent qu'à faire des n'importe quoi pas gratte-ifients. Je me souviens de tes mots nuançant le jeu brésilien tel que tu l'avais connu sur place. Aujourd'hui, j'ai un immense plaisir à faire sonner (hum, prétention ! à alterner pincer-buter) une douce classique qui me repose l'oreille des aboiements (même si potentiellement fabuleux) de mes guitares à micros et perce-plectre-cité. Alors, et malgré tout, bien que je l'appréhende toujours à cause de mon jeu limité, j'ai plaisir à utiliser l'électrique pour rivaliser avec les saxos et le batteur de l'atelier jazz lors des impros solo qu'on nous demande.
Le mot est plaisir. Reptilien ? Je me dis aussi, comme pour excuser mes caprices, que bien des gens roulent en Porsche ou Ferrari sans pour autant savoir contrebraquer dans les virages ou dépasser le 90. 80. Moi, au moins, je ne suis un danger que pour mes oreilles...
Pour la tenue de guitare, je ne force pas avec la main. C'est bien le corps, l'avant bras sur éclisse/ la sangle/ comme tu le décris qui la retiens.
Mon autre souci, provient de la rigidité des cervicales opérées pour la décompression du nerf. On a dû rigidifier, faire bloc d'un le groupe de trois vertèbres que le "nettoyage" avait fragilisées. Ça m'oblige à oublier de regarder le manche, l'image étant par la vision en biais rendue peu nette à cause des lunettes : La guitare ne semble pas faite pour moi ? Prochaine vie : je m'éclaterai les lèvres sur un cornet et alignerai ses pistons avec les partoches placées au-dessus de mon nez ! Mais mon nom sonne mieux avec Django que Satchmo. Les nuages du guitariste m'ont toujours été un modèle à vouloir battre l'impossible. Avant, j'étais peinard à dessiner ou peindre, voire respectable dans ces disciplines... Mais « trop facile mon fils ! »
Rires : Parfois je me demande si j'aime la musique pour la massacrer comme ça ! Picasso dessinait, peignait, bricolait des sculptures-guitares et accompagnait les corridas en soufflant dans une trompette qui n'était pas d'harmonie. Lucide, lui ! Et ben, pas moi !

Image
La peinture est si facile ! La musique : un vrai challenge !

Avatar de l’utilisateur
Jyerre84
Messages : 70
Inscription : sam. 01 octobre 2016, 23:39
Localisation : Avignon

Re: radio du pouce : rhizarthrose

Message par Jyerre84 » lun. 05 novembre 2018, 18:09

Feed back pour l'orthèse utilisé depuis une quinzaine de jours, en jouant uniquement.

On "s'habitue". Je pense que cette orthèse m'oblige à une tenue plus protocolaire du manche, soit, le pouce mieux en opposition. Mais il faut que j'y pense pour corriger car les mauvaises habitudes sont bien ancrées et j'ai toujours tendance à l'aligner en direction de la tête de guitare et faire pince (inefficace) entre les autres doigts et la partie charnue du groupe métacarpien à la base du pouce.

Sur les manches folks et électriques oblige à sortir plus que d'ordinaire le pouce et en rigidifiant (pas trop cependant) la position, l'appareil rend un peu plus difficile le barré du pouce sur la corde de E grave. Vu mon utilisation en amateur grand débutant, je peux toujours dans ce cas enlever l'orthèse avant certaines pièces à jouer ou même me passer de ce type de jeu sinon le forcer.

Pour la classique, j'ai impression d'avoir gagner un petit peu. J'ai toutefois peur que ça ne facilite pas une reconstruction de la main. Mais je ne pense pas que cette reconstruction soit envisageable aussi longtemps après la perte des muscles (1994 comme je l'ai signalé plus haut). Disons que je prends mon mal en patience. Je m'adapte : Fatigue rapide la main me permet de mieux écouter je jeu de mes partenaires.
Je n'ai pas essayé encore l'orthèse devant mon prof de classique qui d'ailleurs change dans les jours qui viennent. Il me verra jouer et me donnera peut-être d'autres avis ou conseils.
Je compte aussi montrer l'objet à un toubib lors de mon prochain contrôle...

Ci-après, illustration après une heure de jeu. Quelques marques.. Je serre un peu c'est vrai, mais c'est ainsi qu'elle me parait plus efficace. J'ai abandonné l'horrible coton qui me donnait l'impression d'être vraiment handicapé. Son usage n'ayant pas vocation à garder l'orthèse propre comme le soulignait Bernard — elle peut facilement se laver (plastique/nylon) — Je le remettrais qu'en cas de grosse nécessité.

Globalement, et pour son prix (c. 60€ sur *** lien commercial bloqué ***), je crois qu'elle peut rendre service en cas de souci. On ne la trouve pas en pharmacie. Pas dans mon village en tout cas.

Image
La peinture est si facile ! La musique : un vrai challenge !

Revenir à « Ergonomie »