John kiss me now

Instruments anciens, luths, théorbe, vihuela, guitare renaissance et guitare baroque.
Avatar de l’utilisateur
Roger Traversac
Messages : 1066
Inscription : dim. 09 novembre 2008, 15:36

John kiss me now

Message par Roger Traversac » mer. 24 avril 2019, 10:30

Ce " ballad tune " britannique, cette chanson de la Renaissance, nommée également " John come kiss(e) me now " (vers 1613-1616) est très attrayante.
Diverses paroles simples et amusantes. Une ballade qui a toujours beaucoup de succès. Reprise notamment par William Byrd.
Thème de base simple avec d'innombrables variations ... Dans, sauf erreur, deux versions pour luth très similaires cela va jusqu'à 15 variations.
Très belles vidéos sur Youtube avec chant, petits ensembles et instrument solo. Certaines sont hilarantes et hyper virtuoses, vu le jeu des chanteurs et musiciens, notamment les joueurs de flûte à bec ...
Au luth en sol, la super basse est en do. Je pense que l'on doit pouvoir adapter cela à la guitare classique.
Autant les premières variations sont simples, autant cela se complique pas mal progressivement après.
Cette pièce se prête qu'elle soit interprétée partiellement ou non à divers niveaux jusqu'à dixième année (sur douze au luth).
J'ai noté au luth des interprétations fidèles à des originaux avec pas mal d'ornementations qui rapprochent le luth du virginal, des claviers.
D'autres plus modernes, telle celle de Paul O'dette, qui doit avoir la version de loin la plus rapide, n'en font pas. J'ai personnellement opté pour cette
interprétation sans ornementation car elle est pour moi plus claire et peut-être plus fidèle à la simplicité du thème et des paroles qui n'ont aucune ambiguïté ...
Au luth, un sept, huit, neuf ou dix choeurs convient. A noter l'ouverture importante de la main pour placer une dizaine de fois le pouce si l'on a un dix choeurs. Certains pros utilisent un dix choeurs, d'autres un instrument avec moins de choeurs facilitant l'ouverture de la main.
A vous lire et entendre si vous voulez allez plus loin dans la découverte de cette belle pièce qui vaut le voyage.
Dernière modification par Roger Traversac le mer. 24 avril 2019, 15:12, modifié 1 fois.
Mon coeur est un luth suspendu, Sitôt qu'on le touche, il résonne. (Pierre-Jean de Béranger - Le Refus)

Marieh
Messages : 5206
Inscription : dim. 22 mars 2009, 22:01

Re: John kiss me now

Message par Marieh » mer. 24 avril 2019, 10:58

Roger Traversac a écrit :
mer. 24 avril 2019, 10:30
si vous voulez allez plus loin
Oui, on veut ! :)
Et même, un lien vers une partition ne serait pas de trop.

Avatar de l’utilisateur
Roger Traversac
Messages : 1066
Inscription : dim. 09 novembre 2008, 15:36

Re: John kiss me now

Message par Roger Traversac » mer. 24 avril 2019, 14:28

Marieh a écrit :
mer. 24 avril 2019, 10:58
Roger Traversac a écrit :
mer. 24 avril 2019, 10:30
si vous voulez allez plus loin
Oui, on veut ! :)
Et même, un lien vers une partition ne serait pas de trop.
Avec plaisir. Voici la version du Sturt Lute Book jointe
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
Mon coeur est un luth suspendu, Sitôt qu'on le touche, il résonne. (Pierre-Jean de Béranger - Le Refus)

Avatar de l’utilisateur
Roger Traversac
Messages : 1066
Inscription : dim. 09 novembre 2008, 15:36

Re: John kiss me now

Message par Roger Traversac » mer. 24 avril 2019, 14:31

Je dois avoir une copie du Sturt Lute Book. Là celà provient de ce site gratuit (inscription pas obligatoire) que je remercie :
https://fr.scribd.com/doc/64658034/John ... -Lute-Book
Mon coeur est un luth suspendu, Sitôt qu'on le touche, il résonne. (Pierre-Jean de Béranger - Le Refus)

Avatar de l’utilisateur
Roger Traversac
Messages : 1066
Inscription : dim. 09 novembre 2008, 15:36

Re: John kiss me now

Message par Roger Traversac » mer. 24 avril 2019, 14:59

Pour les paroles, il y a par exemple celles-ci :
O John, come kiss me now, now, now !
O John, my love, come kiss me now !
O John, come kiss me by and by, ... bientôt
For weel (we shall) ken (know) the way to woo (courtiser) ! .... origine du mot " ken " écossaise ; " chiefly Scot "

O,some will court and compliment,
And ither (other) some will kiss and daut ; ... Daut : encore d'origine écossaise : chérir
But I wil mak o' my guidman,
My ain (own) guidman-it is nae (no) faut (fault)! .... ain (own) encore de l'écossais ! tout comme nae (no)

O some will court and compliment,
And ither some will prie (regarder de façon privée) their mou' (mouth), mou ; Scot form of mouth
And some will hause in ither's (their) arms, ....toujours de l'écossais : hause : se serrer, to embrace ...
And that's the way I like to do !

Bref, c'est direct, " straightforward ". C'est d'ailleurs ce qui fait le charme de la musique.
Moralité : " Ecossez-les ! " (Roger Couderc, regretté commentateur de Rugby)
Mon coeur est un luth suspendu, Sitôt qu'on le touche, il résonne. (Pierre-Jean de Béranger - Le Refus)

Avatar de l’utilisateur
Roger Traversac
Messages : 1066
Inscription : dim. 09 novembre 2008, 15:36

Re: John kiss me now

Message par Roger Traversac » mar. 30 avril 2019, 12:20

je travaille cette pièce tous les jours. Parmi les versions pour petit ensemble où on entend bien le luth je recommande sur Youtube celle de
" Labirinti d'Intabolatura " John come kiss me now (chanteuse, viole de gambe, guitare baroque et luth à priori à 8 choeurs). On peut l'enregistrer gratuitement. On peut dire que " John " n'est pas là " Gros Jean comme devant ! " :
http://www.expressio.fr/expressions/etr ... devant.php

Durée d'environ 3' 22 " ; avec en prime une gamine qui danse et parle sur la scène ...
Mon coeur est un luth suspendu, Sitôt qu'on le touche, il résonne. (Pierre-Jean de Béranger - Le Refus)

Avatar de l’utilisateur
Roger Traversac
Messages : 1066
Inscription : dim. 09 novembre 2008, 15:36

Re: John kiss me now

Message par Roger Traversac » sam. 11 mai 2019, 10:39

Finalement, Paul O'dette joue discrètement de nombreuses et belles ornementations qui semblent mettre en valeur la dynamique de la pièce.
A force de s'accrocher tous les jours, de reprendre des doigtés (notamment dans la dernière partie très difficile) le travail paie ! Rien de tel que des enregistrements audio et si possible vidéo pour avancer vite ! C'est encore trop lent mais la fluidité nécessaire tout au long de la pièce avec une impression de facilité déconcertante commence à bien arriver et le grand plaisir de jouer avec. Bref, une pièce difficile qui ne doit jamais lasser et qui en vaut largement la peine. Quand c'est bon trop lentement, on doit pouvoir assez aisément passer quelques couches de travail de renfort et jouer bien plus rapidement.
Pour d'éventuelles ornementations, on verra plus tard. Paul O'dette joue deux fois le thème de base, contrairement à la plupart des autres interprètes.
C'est une bonne idée.
Mon coeur est un luth suspendu, Sitôt qu'on le touche, il résonne. (Pierre-Jean de Béranger - Le Refus)

Avatar de l’utilisateur
Roger Traversac
Messages : 1066
Inscription : dim. 09 novembre 2008, 15:36

Re: John kiss me now

Message par Roger Traversac » ven. 14 juin 2019, 22:08

la belle version du Cozens Lute Book, plus brève (correspond aux onze premières mesures sur quinze. Pour équilibrer les 15 mesures avec le même accord final à la fin de chaque moitié de huit variations (sic pour moi-même !), Paul O'dette joue deux fois de suite le thème de base ; cela fait 16) et avec des basses parfois différentes devrait mieux convenir à des guitaristes.
Ecouter l'enregistrement du guitariste luthiste Anthony Rooley sur Youtube :
Cozens Lute Book John come kiss me now. C'est très légèrement différent de la version " Sturt ".
Mon coeur est un luth suspendu, Sitôt qu'on le touche, il résonne. (Pierre-Jean de Béranger - Le Refus)

Avatar de l’utilisateur
Roger Traversac
Messages : 1066
Inscription : dim. 09 novembre 2008, 15:36

Re: John kiss me now

Message par Roger Traversac » mer. 03 juillet 2019, 11:20

jOHN COME KISS ME NOW COZENS.jpg
Ravi de l'interprétation publique ... avec chanteuse.
Voici la belle version du Cozens jointe qui devrait être aisément transcrite à la guitare classique. John come kiss me now
Ref/ Merci à la SFL où j'ai par le passé obtenu une copie de l'original M.F. n°214 / Cambridge University Library Add 3056 Francis Venleison F.W. Cozens presented by F. Jenkinson M.A. Librarian 1891 folios 69v/70
Autres sources au luth Renaissance : ML 11v-12/Welde 10v-11 (dt)
Merci pour les références à The Lute Page Julia Craig-McFeely's Thesis
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
Mon coeur est un luth suspendu, Sitôt qu'on le touche, il résonne. (Pierre-Jean de Béranger - Le Refus)

Revenir à « Luths, guitare baroque et renaissance »