Barriera

Instruments anciens, luths, théorbe, vihuela, guitare renaissance et guitare baroque.
Avatar de l’utilisateur
Roger Traversac
Messages : 1063
Inscription : dim. 09 novembre 2008, 15:36

Barriera

Message par Roger Traversac » dim. 25 août 2019, 11:45

Qu'est-ce qu'une barriera ? Barrière, cloison, mur, haie en italien.
On trouve des pièces similaires de la Renaissance plutôt italienne très connues avec ce titre (La barriera mesa etc ...). Voir vidéos sur Youtube. Idée de danse liée aux joutes équestres avec la barriera qui serait la lice, la ligne de séparation entre les jouteurs, les cavaliers armés de lances pour désarçonner l'adversaire.
J'avais mis cela de côté dans ma mémoire mais l'attrait pour la pièce irrésistible, si attrayante à trois temps " Favorito I " de Diomedes Cato dans " Delitiae Musicae " de Joachim van den Hove (1612) placée avec un autre " favorito" juste avant les gaillardes me remémore cela.
En effet, à y regarder deux fois, cette pièce a tout d'une barriera et de plus c'est ainsi qu'elle est décrite par le luthiste, guitariste, violiste Marcin Zalewski :
"Diomedes Cato (avant 1570 - après 1607) luthiste italien, chanteur et compositeur. ... résidant en Pologne ... Parmi ses nombreuses compositions, ...
une barriera favorito ... " CD " If lute could speak/Si le luth pouvait parler ... "
Cet air de huitième année est d'une variété rythmique si attrayante !
Une seule vidéo enregistrée d'un CD rare devenu hors de prix du très grand interprète Anthony Bailes.
Son enregistrement est exactement de la même durée que celui de la barriera (trois musiciens et une danseuse et un danseur) sur YouTube.
Ref/Barriera (Renaissance dance) Cesare Negri du site LuteandTheorbo plus de 86000 vues ... J'hallucine ...
Anthony Bailes Joachim van den Hove Favorito (2 K vues ...) On trouve une belle interprétation à la guitare sur Youtube par leyenda 168 qui a plusieurs cordes à son arc ... pardon sa guitare (sans doute 10) ... Diomedes Cato- Favorito, trans. for guitar.
A vous lire si vous pouvez faire avancer le Schmilblick ... C'est très ancien dans ma mémoire ...
En tous cas, je travaille à fond " Favorito I " (en fa majeur avec basse en fa sur le septième choeur au luth renaissance en sol).
Bonne continuation !
Mon coeur est un luth suspendu, Sitôt qu'on le touche, il résonne. (Pierre-Jean de Béranger - Le Refus)

Avatar de l’utilisateur
Roger Traversac
Messages : 1063
Inscription : dim. 09 novembre 2008, 15:36

Re: Barriera

Message par Roger Traversac » dim. 25 août 2019, 12:34

On retrouve " Barriera " dans " Nobiltà di Dame " (1600) de Fabritio Caroso. Les barrières, 8, dédicacé à ... Donna Verginia Medici d' Este, Duchesse de Modène ... Trois parties :
La partie lente jouée deux fois. Le saltarello joué une fois et enfin la gaillarde.
Luth à sept choeurs avec super basse en fa avec premier accord sans surprise en fan majeur ...
Ref/Courtly Dances of the Renaissance Nobiltà di Dame Fabritio Caroso Julia Sutton Dover
On doit aisément trouver l'original sur internet ... Je dois avoir cela ...
la version de Cesare Negri extraite de Le gratie d' Amore (Milan, 1602) pour luth Renaissance (1602) La Barriera Messa (luth à sept choeurs) est plus aisée à jouer que " Favorito I ".
Je vais voir " Favorito II " dans Delitia Musicae :
Pièce à trois temps également en ré avec également une super basse sur le septième choeur. Très variée, plus difficile à priori et plus longue que le Favorito I. Auteur anonyme ... A voir plus tard ... Cette pièce ne semble pas avoir retenu l'intérêt des interprètes. Peut-être à cause de sa difficulté technique et sa longueur. C'est suivi d'une gaillarde de Diomedes (Cato).
Mon coeur est un luth suspendu, Sitôt qu'on le touche, il résonne. (Pierre-Jean de Béranger - Le Refus)

Avatar de l’utilisateur
Roger Traversac
Messages : 1063
Inscription : dim. 09 novembre 2008, 15:36

Re: Barriera

Message par Roger Traversac » dim. 25 août 2019, 13:42

Enregistrement (peut-être le plus ancien) intéressant du regretté Konrad Ragossnig au luth Renaissance de Favorito I. La durée est plus brève car il ne reprend pas la dernière partie.
Mon coeur est un luth suspendu, Sitôt qu'on le touche, il résonne. (Pierre-Jean de Béranger - Le Refus)

Revenir à « Luths, guitare baroque et renaissance »